Tag Archives: Italie

[Gênes, Italie] Incendie de trois camionnettes de la machine expulser

« LADISA spa [entreprise de restauration collective] s’enrichit sur la peau des sans papiers en collaborant avec les centres de rétention (CIE). Gênes, la nuit du 16/02, 3 camionnettes de l’entreprise LADISA ont été incendiés contre le nouveau plan de rafles du Viminale [siège du ministère de l’Intérieur] et les accords Italie-Lybie et Italie-Nigéria pour les expulsions et les internements dans les camps des pays d’origine. Solidarité avec les anarchistes enfermés en AS2 [section de Hauté Sécurité où plusieurs compagnons sont incarcérés]. Vengeance pour les hommes et les femmes assassinés par les frontières. »

[Traduit de l’italien de informa-azione par cettesemaine, Sab, 25/02/2017 – 14:40]

[Italie] Des nouvelles des compagnon.ne.s arrêté.e.s lors de l’opération Scripta manent

Prison d’Alessandria : Texte de Marco Bisesti

[NdCNA : cette lettre a été écrite le 1er janvier, mais est arrivée avec un grand retard, à cause de la censure]

Irrémédiablement sur les chemins inexplorés et iconoclastes d’une vie libre, vendredi 30 décembre j’ai rassemblé joie et rage, que je continuerai à chérir, et je les ai lancées contre les vitres du bureau des matons de la section.

Jamais satisfait, une fois dans la cellule, j’ai détruit les « rideaux » installés depuis un mois, de façon à pouvoir à nouveau voir un morceau de ciel [ces « rideaux » sont des panneaux opaques installés à l’extérieur des barreaux, pour empêcher la vision vers l’extérieur].   

Continue reading

[Italie] Quelques nouvelles des compagnon.ne.s incarcéré.e.s suite à l’opération Scripta manent [+Affiche de solidarité]

Début janvier, Anna a informé des compagnon.nes dehors que les matons lui ont bloqué des lettres contenant deux textes destinés au prochain numéro de la revue Croce Nera Anarchica, dont une à l’adresse du compagnon incarcéré Alfredo Cospito.

Par ailleurs, elle commence seulement à recevoir certaines des lettres qui lui ont été envoyées les mois passés.

Le 10 janvier, le Juge des Libertés et de la Détention a refusé les arrestations domiciliaires à Daniele Cortelli, arrêté à cause de ce que les flics auraient trouvé chez lui lors d’une perquisition dans le cadre de l’opération Scripta manent (mais la Cour de cassation a renvoyé à une date ultérieure la sentence qui lui a refusé la première fois sa remise en liberté).

Continue reading

[Brescia, Italie] : Deux compagnons sous enquête pour l’attaque contre l’école de police

Nous apprenons par les médias du régime que, après un an d’enquête, le Parquet de Brescia a formalisé les accusations à l’encontre de deux compagnons anarchistes.

L’accusation est « attentat à finalité terroriste (art. 280 du Code Pénal) et fabrication et possession d’explosifs », pour l’attaque à l’école de la police de Brescia, dans la nuit entre le 17 et le 18 décembre 2015, attaque réalisée avec une bombe de 8 kg de poudre noire, qui a abîmé la porte de l’école.

Cette attaque a été revendiquée par les compagnons de la Cellule Acca (C.A.A.), en affinité avec l’internationale noire, qui ont inséré cette attaque dans l’appel pour un décembre noir.

Continue reading

[Italie] Délation et répression : Considérations sur les faits de Lecce

Aux frontières de la réalité

Après avoir lu le communiqué publié par les compagnons de Lecce, nous avons ressenti le besoin de nous informer davantage sur ce qu’il s’est passé. Parler de délation est une chose grave, qui doit être approfondie. Ce que nous allons décrire est une tentative d’éclaircir ce qu’il s’est passé. Il faut parler du fait que, même sans la vile intention de balancer, ça ne change rien.

Quelques jours après une rixe qui a eu lieu à Lecce le 3 août 2016, un antifa de la ville est emmené en commissariat soi-disant pour qu’on lui délivre un papier. En réalité, il est interrogé en tant que témoin, sans le droit à l’assistance de son avocat lors de interrogatoire.
L’interrogatoire dure environ 7 heures et on ne sait pas exactement ce qui est dit, ni ce qui y est affirmé précisément.

Ce qui est malheureusement sûr, c’est que, dans le procès verbal rédigé par les flics, il y a une description détaillée des déplacements du mec interrogé, des moments qui ont précédé la rixe, les prénoms, les noms et même les surnoms de certains compagnons, ainsi que des fachos qui sont impliqués (selon le dossier) dans ces faits.

Continue reading

[Florence, Italie] Mise-à-jour sur les perquisitions du 1er janvier

Ces perquisitions font suite à la découverte d’un engin explosif devant la porte d’une librairie fasciste à Florence. Si l’engin ne s’est pas activé au moment voulu contre le local fasciste, celui-ci a cependant explosé à la face d’un flic qui tentait de le désamorcer.


Le matin du 1er janvier 2017, vers midi, la DIGOS de Florence est arrivée aux portes de trois appartements dans la ville, ainsi que d’une habitation du département de Prato. Ils ont perquisitionné les maisons et les voitures des personnes présentes, à la recherche d’armes et d’explosifs. Toutes les perquisitions ont eu un résultat négatif, sauf dans un cas, quand les flics ont confisqué du matériel électrique (câbles, interrupteurs, ampoules) et autre (ordi, bouchons de pots de conserve, cire d’abeilles…).

Continue reading

[Florence, Italie] Troisième attentat contre une librairie fasciste

Nous apprenons par les médias nationaux de l’explosion d’une bombe devant la librairie néo-fasciste « Bargello » rue Leonard de Vinci à Florence et d’un nombre indéterminé de perquisitions dans des logements et espaces de vie des compagnon-nes anarchistes de la ville (il y aurait eu au moins une dizaine de perquisitions, selon l’édition locale de la Corriere della Serra, la Corriere Fiorentino). Le dispositif, relié à une minuterie, a explosé à la face d’un artificier de la police lors de la tentative de désamorçage: l’explosion a conduit à l’amputation d’une main et la perte d’un oeil pour le policier. Dans les heures qui ont suivi ce désamorçage raté, les recherches des flics se sont dirigées contre les milieux anarchistes à Florence et en Toscane. Nous ne disposons cependant d’aucune information précise quant aux lieux perquisitionnés et aux résultats de ces perquisitions. La bombe, placée dans un sac de shopping, avait été repérée par une patrouille de la DIGOS, en charge de la surveillance de la librairie du mouvement fasciste de la Casapound local, ayant déjà fait l’objet d’attaques par le passé.

Continue reading

[Turin, Italie] Tout le monde dehors

Turin: tout le monde dehors

Aujourd’hui [16 décembre] vers 15h la nouvelle nous est parvenue que le Juge de la Liberté et de la Détention a annulé illico l’ordonnance de détention préventive pour les compagnon.ne.s arrêté.e.s le 29 novembre ainsi que l’aggravation des mesures pour celles et ceux qui avaient l’interdiction de territoire de Turin (taule ferme pour 6 d’entre elles et eux, arrestations domiciliaires pour deux autres).

Les compagnon.nes sont sorti.e.s de leurs arrestations domiciliaires et bientôt les détenus sortiront aussi des Vallettes [la taule de Turin ; NdT].

Nous n’attendons que de les serrer dans nos bras, mais nous n’oublions rien.

Bientôt plus de détails.

[Traduit de l’italien de Macerie]

[Besançon] Distributeurs de banque sabotés en solidarité avec les anarchistes incarcéré-e-s

Quelques coups bien placés !

En solidarité avec le compagnon arrêté il y a quelques jours en Bretagne et incarcéré à Fleury, et à qui il est reproché sa participation à une soirée libératrice en avril 2016 à Paris.

Dans la nuit du 14 décembre, quatre distributeurs de banques ont été détruits à coups de marteau rue de Belfort à Besançon. Les agences ciblées sont: LCL, La Poste, CIC et le Crédit Agricole.

Ces quelques sabotages sont aussi réalisés en solidarité avec les anarchistes visé.e.s par l’opération scripta manent en Italie, ainsi qu’à celles et ceux jugé.e.s en ce moment-même pour braquages à Aachen en Allemagne.

Ni coupables, ni innocent.e.s.

Solidarité offensive !

[Publié sur indymedia nantes, mercredi 14 décembre 2016]

[Italie] Brèves d’attaques et d’actions de solidarité [+ Arrestation d’un compagnon pour l’attaque d’une caserne de carabiniers]

Turin : tentative d’incendie contre la poste italienne

Nous apprenons des médias locaux en date du 28 novembre qu’un engin incendiaire artisanal non explosé a été retrouvé dans les alentours d’une agence de la Poste Italienne situé dans le quartier turinois de ‘Vallette’: un thermos rempli de poudre noire relié à un minuteur a été placé sur un distributeur de l’agence.

Le 29 avril et le 9 juin déjà, des engins incendiaires réalisés avec du liquide inflammable dans un bidon ont été retrouvés devant deux agences, qui n’ont également pas explosé.

Continue reading