Tag Archives: Besançon

[Besancon] Crève SECURITAS !

On ne plaisante jamais quand il s’agit de collabos de la machine à expulser.

Besançon, 1er avril 2017. Les 4 pneus d’une bagnole de SECURITAS (Verisure) crevés. Entreprise assurant la sécurité des riches et de leurs biens. Mais participe aussi au renforcement de l’ordre étatique et de ses frontières : dans de nombreux pays, elle est en charge de la sécurité des centres fermés et de l’expulsion des migrants déboutés de leur demandes d’asile (comme en Suisse par exemple). Des bises aux compas incarcérés à Fleury.

[Publié sur indymedia grenoble, 1er avril 2017]

[Besançon] Attaque du local de la Croix-Rouge, collabo notoire de la machine à expulser

Charognard = casse

Dans la série « tous les flics ne sont pas bleus »…

… Certains ont un uniforme floqué d’une croix rouge, dont leur tâche consiste à fournir des moyens logistiques et matériels aux flics lors des rafles, à trier et enfermer les indésirables dans les camps de rétention, en Italie, en Espagne…

Ce week-end, nous avons attaqué le local de la Croix-Rouge de la rue Rivotte à Besançon. Des mots pour préciser les raisons de notre venue (« charognards, expulseurs ») ont accompagné les impacts sur les deux plus grandes vitres de ce trou à collabos.

Continue reading

[Besançon] Sale fin de semaine pour JC-Decaux

Matinée du samedi 18 mars. En me rendant au taf sous un ciel gris et pluvieux, mon regard a été attiré par du verre brisé sur le sol, qui pour le coup n’avait rien à voir avec les canettes de bière brisées au cours de la nuit par les bourrés de la St-Patrick …

En face de l’ensemble d’immeubles de bureaux et de l’hôtel Ibis de la City se trouvaient plusieurs véhicules de la multinationale JC-Decaux. A savoir un camion et trois utilitaires de Cyclocity (sa filiale en charge des Vélocités), qui avaient chacun leurs quatre pneus à plat. Et pour certains d’entre eux: pare-brise, vitre latérale, carrosserie et rétros bien endommagés.

Continue reading

[Publications] Nous n’irons pas voter / Pour en finir avec l’illusion de la démocratie

[Deux affiches contre le cirque électoral à venir et cette société qu’il maintient et légitime, collées dans plusieurs villes en France]

Nous n’irons pas voter.

Nous ne voulons pas cautionner cet état de fait, nous ne voulons pas choisir le moins pire. Aucune envie de réussir dans cette société pourrie, ni de changer les règles d’un jeu que l’on sait truqué dans ses fondements. Nous voulons en finir avec un monde qui s’appuie sur l’autorité. Nous ne votons pas, notre choix est celui de la révolte. Par la parole, par la critique et l’analyse. Par les « petits » choix du quotidien. Par des actes destructeurs. Par des passions créatrices.

    Contre l’État, quelle que soit sa couleur. Parce que prisons, tribunaux, commissariats, casernes, écoles seront toujours là avec n’importe quel gouvernement.
    Contre le Capital, ses fausses promesses, ses marchandises anesthésiantes, ses illusions de bonheur matériel, sa misère et son exploitation bien réelles.
    Contre tout ordre moral, les lois dans nos têtes, l’acceptation fataliste de rester à la place qu’on nous assigne. Pauvre, femme, fou, travailleur exploité, étranger sans papiers, détenu : rien à foutre, Je serai moi-même, ce que je veux être.
    Contre toutes les religions, les appartenances identitaires, les nations et les communautés. Tous ceux qui me disent comment je dois vivre sont mes ennemis. Les paradis qu’ils nous promettent ne sont que des carcans pour notre vie – la seule qu’on a.
    Contre les hérauts d’un monde meilleur – le leur. Contre les leaders et porte-paroles auto-proclamés de l’insurrection et autres maîtres à penser d’une soi-disant révolution qui pue l’embrigadement et les tribunaux. Leurs lendemains ressemblent trop à aujourd’hui.

Continue reading

[Besançon] Complicité active avec les révoltés d’Aulnay et d’ailleurs !

Je tenais un peu à partager quelques gestes de complicité avec les révoltés d’ici et d’ailleurs, que ce soit les casseurs de nez de contrôleurs à Clairs-Soleil (Besançon), les rebelles d’Aulnay-sous-Bois et de Seine-St-Denis qui, ces dernières nuits, détruisent un peu de ce qui les rend faibles et les oppriment : Autolib’ ; restaurant KFC, comicos, bâtiments étatiques divers, mobiliers de JC-Decaux…

J’ai une pensée particulière pour Damien et le compagnon qui a été arrêté le 7 février dans un squat à Montreuil et qui, depuis, est enfermé entre quatre murs. D’ailleurs, s’il est en taule aujourd’hui, c’est pour sa participation présumée au grand feu de joie du quai de Valmy du 18 mai, où des rebelles ont foutu le feu à une voiture de keufs. Bref, un geste pour lequel beaucoup de personnes paient le prix aujourd’hui mais qui ne cesse de nous réchauffer le cœur. Tout comme à chaque fois que les porcs en uniforme (vigiles, contrôleurs, flics, militaires) se font attaquer et détruire leur outil de travail.

Continue reading

[Partout] Feux du nouvel an contre toutes les prisons [Mise-à-jour 5 janvier]

Petit aperçu des traditionnelles manifs anticarcérales à chaque nuit de la Saint-Sylvestre un peu partout dans le monde. Quelques brèves de France, de Grèce, d’Allemagne et des Etats-Unis.


Continue reading

[Besançon] Distributeurs de banque sabotés en solidarité avec les anarchistes incarcéré-e-s

Quelques coups bien placés !

En solidarité avec le compagnon arrêté il y a quelques jours en Bretagne et incarcéré à Fleury, et à qui il est reproché sa participation à une soirée libératrice en avril 2016 à Paris.

Dans la nuit du 14 décembre, quatre distributeurs de banques ont été détruits à coups de marteau rue de Belfort à Besançon. Les agences ciblées sont: LCL, La Poste, CIC et le Crédit Agricole.

Ces quelques sabotages sont aussi réalisés en solidarité avec les anarchistes visé.e.s par l’opération scripta manent en Italie, ainsi qu’à celles et ceux jugé.e.s en ce moment-même pour braquages à Aachen en Allemagne.

Ni coupables, ni innocent.e.s.

Solidarité offensive !

[Publié sur indymedia nantes, mercredi 14 décembre 2016]

[Besançon] Guerre à l’armée !

tractantimilitariste[Texte diffusé sous forme de tract et d’affiche ce mardi 22 novembre à la faculté de lettres de Besançon contre l’armée et tout ce qu’elle sert.]

Guerre à l’armée !

Ce mardi 22 novembre, l’armée s’invite à la fac de lettres sous couvert de « recherche ». Christophe Lafaye, qui est à la fois réserviste au sein du 19ème Régiment (dont la base est à Besançon) et « chercheur » à Sciences po Aix, sera présent à l’université de lettres dans le cadre d’une conférence intitulée « L’Armée française en Afghanistan – Le génie au combat 2011/2012 ». Ses travaux ont bien sûr été récompensés par le ministère de la défense, signe que le pouvoir sait récompenser ses plus zélés serviteurs.

Continue reading

Actions contre le sexisme de Bagelstein

[Toulouse] Action contre le sexisme de Bagelstein:

Pendant que des soit-disant spécialistes (nique ce concept) de toulouse qui réclament le monopole de certains sujets , vont s’allier avec les religieu-ses-x, nous, on agit la nuit (novembre 2016).

Nous revendiquons le déversement de peinture sur la vitrine du magasin ces dernières nuits à Tolosa quartier Esquirol. La pluie vous facilita l’enlevement, la vitrine et la porte ne cédèrent pas mais votre sale logo de vitrine en garde quelques traces bien noires et en bonus quelques impacts sur vos vitres.

Continue reading

[Besançon] Action de soutien aux migrants

abattonslesfrontieresEntre samedi à dimanche, nous sommes passé.e.s chez deux responsables de la machine à expulser.

D’abord, nous avons fait un tour au local PS, où les tags « Solidarité avec les migrants » et « No borders » ont été inscrits sur les murs et la façade aspergée d’huile de friture. C’est bien sûr une réponse à leur politique migratoire, qui s’est dernièrement illustrée par exemple lors du « démantèlement » de la jungle à Calais ou de l’évacuation des migrants de « Stalingrad » à Paris.

On n’a pas oublié que les uniformes qui gèrent les expulsions ne sont pas tous bleus. C’est donc logiquement que nous avons repeint les vitres du local de la Croix-Rouge par « Collabo des rafles » et « Remballez votre charité ». Rappelons juste qu’elle gère un grand nombre de centres de rétention en Italie et organisent les rafles aux côtés de la police à Vintimille.

Continue reading