Category Archives: Contre le travail & la consommation

[Besançon] Sale fin de semaine pour JC-Decaux

Matinée du samedi 18 mars. En me rendant au taf sous un ciel gris et pluvieux, mon regard a été attiré par du verre brisé sur le sol, qui pour le coup n’avait rien à voir avec les canettes de bière brisées au cours de la nuit par les bourrés de la St-Patrick …

En face de l’ensemble d’immeubles de bureaux et de l’hôtel Ibis de la City se trouvaient plusieurs véhicules de la multinationale JC-Decaux. A savoir un camion et trois utilitaires de Cyclocity (sa filiale en charge des Vélocités), qui avaient chacun leurs quatre pneus à plat. Et pour certains d’entre eux: pare-brise, vitre latérale, carrosserie et rétros bien endommagés.

Continue reading

[Brésil] Grèves, blocages et saccage du ministère de l’économie contre la nouvelle réforme des retraites – Mercredi 15 mars 2017

Grèves, manifestations et même occupation du ministère de l’Economie: des dizaines de milliers de Brésiliens sont descendus dans la rue mercredi pour protester contre la réforme des retraites du gouvernement du président conservateur Michel Temer.

Dès 5h00 du matin (8h00 GMT), plusieurs centaines de militants de gauche, notamment du Mouvement des Sans Terre (MST), se sont introduits dans l’immeuble du ministère de l’Economie, principal concerné par cette réforme qui vise à sortir le pays d’une récession historique. Les services de sécurité locaux ont signalé des « dégâts matériels », notamment des vitres brisées.

Continue reading

Contre l’A45 et la nouvelle prison, refusons les projets d’un monde plein de barreaux !

De manière générale les projets d’autoroute ou de prison sont considérés comme des évidences, et des « nécessités sociales », alors que leur apparition est relativement récente.
La « première autoroute » voit le jour en Italie en 1924 : elle doit permettre la circulation plus rapide des marchandises et favoriser le développement du capitalisme, mais aussi assurer à l’État une emprise sur les territoires..
La prison existe, en tant qu’institution matérielle et avec son idéologie, depuis le 19ème siècle, afin de faire peser encore plus fort la coercition du pouvoir sur les récalcitrant-e-s et ses opposant-e-s, et de contenir une partie des populations indésirables
Depuis, ces outils doivent sans cesse être développés, modernisés.
Dans la Loire, il s’agit d’une part de construire l’A45 entre Lyon et Saint Étienne, en parallèle à une voie rapide déjà existante et gratuite. D’autre part de construire une nouvelle maison d’arrêt qui compterait plus de 500 places pour remplacer celle de la Talaudière, et enfermer toujours plus. On nous prépare un avenir radieux !

Continue reading

[Publication] Balade sans emploi

À celles et ceux qui « rêvent d’éclater un type des assedics »

Ouais, tu parles d’une balade….J’aurais préféré les calanques ou une belle rando dans les montagnes de l’arrière-pays, fuir la ville au moins quelques heures. Après une heure et demi de marche pour aller jusqu’au fin fond du boulevard de la Valbarelle, dans une zone industrielle sordide, j’atterris dans une sorte de préfabriqué pour une heure d’entretien qui s’annonce mortel.

Le seul fait de convoquer des personnes dans ces parages sonne déjà comme une punition. Sur cent personnes convoquées là-bas, un tiers peut-être ne va pas se pointer à la convocation, ne serait-ce qu’à cause du trajet. Les conséquences en sont faciles à deviner..
Quitte à se lever tôt, à être au pied du mont Carpiagne à 9h30, ça donne envie de continuer la marche. Mais, sacredieu, non : il y a 450 euros à sauver. Un RSA.

Continue reading

[Rueil-Malmaison, 92] Illumine ta journée, brûle ton lycée !

Dans la nuit du 1er mars dans un lycée de Rueil-Malmaison, des élèves ont posé une quinzaine de tags, comme :

« Illumine ta journée, brûle ton lycée !; Attaquons ce qui nous détruit; Feu !; Que crève le vieux monde; Mdr les caméras; Faisons de la nuit notre terrain de jeu; Nik la Bac, Nik le Bac; Bouh !; Faisons de la nuit notre terrain de jeu; Nous ne sommes pas des lycéens, nous sommes des délinquants; Lycée-usine. »

Une affiche a également été collée, dont ils ou elles nous transmettent le texte :

Continue reading

[Montpellier] Carnage des Gueux au centre-ville !

Montpellier : plusieurs débordements ternissent la soirée du carnaval des gueux

Environ 400 personnes se sont rassemblées mardi 28 février au soir pour célébrer le carnaval des gueux. Une fête, qui a laissé place à plusieurs débordements, en marge du cortège. Dès 21h des poubelles ont été incendiées au gré des déplacements des carnavaleux, rue de la Loge mais aussi entre le Corum et les Beaux-Arts. Plusieurs personnes ont été interpellées pour dégradations et jet de projectile vers les forces de l’ordre. Les marches de la CCI Grand rue Jean Moulin en gardent les traces noires. Pour contenir les débordements et dissuader les fauteurs de troubles, un vaste dispositif de sécurité a été déployé dont une dizaine de cars de CRS. Pour canaliser les noctambules et éviter les retours de flammes dans l’écusson, des cordons de policiers, flashballs au poing, ont été postés stratégiquement.

Des boutiques de la Grand rue Jean-Moulin ont été prises pour cible, les vitrines étoilées à coup de barre de fer. Les enseignes American Vintage, Agatha, Phildar ou Orange ont été touchées. American Vintage et de manière encore plus importante Daudé ont eu leurs devantures détruites, leurs vitrines explosées à coup de barre de fer. Chez Daudé, les casseurs ont endommagé ou dérobé les produits exposés. Des pétards ont aussi été jetés dans le magasin. Le propriétaire est intervenu à temps, pour éviter un incendie. En revanche, les mêmes mis en cause étaient déjà en train de bousculer les tables d’un restaurant tout proche en plein service. Là encore des vitres ont été brisées et du matériel volé. Un groupe de passants a même été molesté par ces mêmes agresseurs.

Continue reading

[Marseille] Distributeur de billets de banque cramé en solidarité

Le DAB de la poste situé rue Lacédémone (6è) à Marseille a été cramé en fin de semaine dernière.

Un salut plein de chaleur à toutes les personnes qui sont descendues dans les rues ces dernières semaines (et avant!) pour s’attaquer à la police, à la justice, et à ce qui leur pourrit la vie de façon plus générale

et parmi elles, aux anarchistes incarcérés à Paris et ailleurs… Une pensée particulière à Krem et Kara¹, placées en préventive (accusées toutes deux de l’incendie d’une voiture de keuf en mai dernier).

Liberté pour tous et toutes

Continue reading

[Toulouse] Crève la réinsertion et solidarité offensive

Dans la nuit de jeudi à mardi, en solidarité avec des compagnon.ne.s qui résistent face à la répression, on a brûlé un camion de JC Decaux avec des allumes-feu et attaqué la vitrine d’une mission locale à coups de marteau.

Ce qui est bien dans ce monde de merde, c’est qu’il est facile de justifier ses cibles.

JC Decaux, pas besoin de le pésenter, il nous martelle de ses pubs gerbantes au quotidien, profite de la main d’oeuvre gratuite en faisant faire des TIG. On s’est chargé.e.s de le remercier de ses nombreuses années au service de la normalisation et de la réinsertion.

Continue reading

[Louvain, Belgique] Solidarité avec les accusé.e.s à Aachen

A Louvain (Belgique), dans la nuit glaciale du 17 janvier 2017, 50 parcmètres ont été recouverts de peinture et les serrures de plusieurs banques ont été engluées. Sur l’une des agences bancaires (et à plusieurs endroits de la ville), la phrase « Solidarité avec les accusés à Aachen! (A) » a été taguée.

Un petit geste de résistance… pour montrer que les personnes accusées ne sont pas seules !

Contre les banques et leur monde !

[Traduit de l’anglais de contrainfo, January 29th, 2017]

[Aachen, Allemagne] Compte-rendu de la 1ère audience du 2d procès pour braquage [+Perturbation solidaire d’un banquet de chefs d’entreprises allemands à Barcelone]

Aachen : court compte-rendu du premier jour de procès

Aujourd’hui 23 janvier, s’est tenue la première audience contre nos compagnonNEs anarchistes accuséEs du braquage de l’agence de la Pax Bank en novembre 2014 dans la ville de Aachen.

Dans la salle se tenaient le représentant du parquet, le juge, les deux accusés avec leurs avocats, un « jury populaire » (qui ne participe pas aux décisions), des journalistes qui n’ont pas été autorisés à enregistrer dans le tribunal à la demande des avocats de la défense (bien que leurs caméras tournoyaient tout autour du tribunal), et le public composé des familles, des amis et des compagnons des accusés, occupant les 30-40 sièges disponibles.

Continue reading