Category Archives: Contre le cirque électoral et la délégation

[Grenoble] Saccage de la permanence des Républicains

« Les Républicains » ont reçu de la visite dans la nuit de dimanche à lundi 21 mars 2017 à Grenoble. Après avoir posé des tags sur le mur de l’immeuble et détruit plusieurs vitres extérieures, les révolté.es ont saccagé l’intérieur du local: de la peinture rouge a été propulsée du sol au plafond, de l’amoniac a été balancé sur des piles de tracts et d’affiches, ordinateurs et mobiliers détruits….

Une des inscriptions inscrites sur la façade d’immeuble abritant la permanence, qui disait « Wanted. From Piolle with love », fait référence à un des tracts des Républicains de Grenoble diffusé en août dernier où figuraient 25 portraits d’élus de gauche, dont M. Piolle, responsables de la « ruine » de la ville, selon LR. Le montant des dégâts n’a pas été communiqué, mais la presse nous apprend que c’est la quatrième attaque en un an contre la permanence LR de la place Paul-Vallier. Ci-dessous la lettre revendiquant le saccage publiée peu de temps après:


Continue reading

[Publications] Nous n’irons pas voter / Pour en finir avec l’illusion de la démocratie

[Deux affiches contre le cirque électoral à venir et cette société qu’il maintient et légitime, collées dans plusieurs villes en France]

Nous n’irons pas voter.

Nous ne voulons pas cautionner cet état de fait, nous ne voulons pas choisir le moins pire. Aucune envie de réussir dans cette société pourrie, ni de changer les règles d’un jeu que l’on sait truqué dans ses fondements. Nous voulons en finir avec un monde qui s’appuie sur l’autorité. Nous ne votons pas, notre choix est celui de la révolte. Par la parole, par la critique et l’analyse. Par les « petits » choix du quotidien. Par des actes destructeurs. Par des passions créatrices.

    Contre l’État, quelle que soit sa couleur. Parce que prisons, tribunaux, commissariats, casernes, écoles seront toujours là avec n’importe quel gouvernement.
    Contre le Capital, ses fausses promesses, ses marchandises anesthésiantes, ses illusions de bonheur matériel, sa misère et son exploitation bien réelles.
    Contre tout ordre moral, les lois dans nos têtes, l’acceptation fataliste de rester à la place qu’on nous assigne. Pauvre, femme, fou, travailleur exploité, étranger sans papiers, détenu : rien à foutre, Je serai moi-même, ce que je veux être.
    Contre toutes les religions, les appartenances identitaires, les nations et les communautés. Tous ceux qui me disent comment je dois vivre sont mes ennemis. Les paradis qu’ils nous promettent ne sont que des carcans pour notre vie – la seule qu’on a.
    Contre les hérauts d’un monde meilleur – le leur. Contre les leaders et porte-paroles auto-proclamés de l’insurrection et autres maîtres à penser d’une soi-disant révolution qui pue l’embrigadement et les tribunaux. Leurs lendemains ressemblent trop à aujourd’hui.

Continue reading

[Brésil] Grèves, blocages et saccage du ministère de l’économie contre la nouvelle réforme des retraites – Mercredi 15 mars 2017

Grèves, manifestations et même occupation du ministère de l’Economie: des dizaines de milliers de Brésiliens sont descendus dans la rue mercredi pour protester contre la réforme des retraites du gouvernement du président conservateur Michel Temer.

Dès 5h00 du matin (8h00 GMT), plusieurs centaines de militants de gauche, notamment du Mouvement des Sans Terre (MST), se sont introduits dans l’immeuble du ministère de l’Economie, principal concerné par cette réforme qui vise à sortir le pays d’une récession historique. Les services de sécurité locaux ont signalé des « dégâts matériels », notamment des vitres brisées.

Continue reading

La grève des électeurs et des électrices (et une critique de « Génération Ingouvernable »)

LES ÉCHÉANCES ÉLECTORALES N’ONT PAS FINI DE NOUS ENTERRER. Ce qui était déjà perceptible au printemps dernier via les manœuvres aussi rapaces que ridicules de quelques politiciens lors des récentes oppositions à la loi travail et son immonde. Mais, de mémoire, jamais un meeting politique, ni aucune élection n’ont mis en branle quoi que ce soit : et ce sont mine de rien et avec parfois des accents contestataires qui sonnent très faux autant de manœuvres pour ramener le « troupeau » dans le giron du pouvoir.

Continue reading

[Grenoble] Attaque des locaux du PS à la veille de la primaire

Samedi 21 janvier, aux alentours de 2h30 du matin, un ou plusieurs individus se sont attaqués aux bureaux du PS Isère à Grenoble, situé rue Nicolas Chorier.

Les rideaux extérieurs ont été arrachés, des vitres brisées et les murs tagués. D’après le commissariat de Grenoble, « a voté, saccage primaires » a été inscrit en bleu sur le mur de la permanence du Parti socialiste de l’isère.

Continue reading

De Washington à Montréal, soyons ingouvernables !

Depuis de nombreuses semaines circulent des appels à perturber la cérémonie d’investiture de Trump à la présidence des Etats-unis. Ce vendredi 20 janvier, l’occasion pour répandre le chaos a bel et bien été saisie par de multiples groupes insurrectionnelles anti-autoritaires et anarchistes. Au milieu du verre brisé et des affrontements à Washington, les émeutiers se sont entre autre attaqués à la multinationale « McDonald’s », une limousine, un « Starbucks », le siège de la « Bank of Amerika » et à une agence de la banque « Wells Fargo ». D’après les flics et les médias US, entre 400 et 500 pavés auraient été balancés sur les flics et les institutions du capital et de l’Etat et près de 217 personnes arrêtées rien qu’à Washington.

D’autres révoltes ont éclaté ailleurs sur le territoire, comme dans la ville de la Nouvelle-Orléans (Louisiane): à la fin de la manif pacifiste, quelques incontrôlables restés sur leur faim ont voulu prolonger la soirée: deux véhicules de patrouille de police ont été sauvagement attaqués, tout comme plusieurs banques et magasins (dont un ‘Starbucks’) qui se sont faits démolir leurs vitrines. Des tags ont été inscrits sur les murs du centre-ville: 15 personnes ont été interpellées, dont 11 pour « vandalisme »

Continue reading

[Brésil] A propos des émeutes à Porto Alegre contre un énième plan d’austérité du nouveau gouvernement

[Un texte publié sur le blog anarchiste Cumplicidade le 30 décembre, qui revient sur la révolte récente à Porto Alegre suscitée par l’annonce gouvernementale d’un énième plan d’austérité. Sur la situation insurrectionnelle au Brésil, on pourra relire ce récit concernant l’agitation anarchiste lors de la destitution de Dilma Roussef fin août dernier]

Ils veulent que, chaque jour à l’aube, nous nous levions pour travailler, si possible jusqu’au dernier jour de notre vie…. Pour quoi ? Ça, nous l’avons déjà compris et nous ne l’accepterons pas.

La loi, c’est la destruction de la terre et de tout être humain pour en faire de l’argent. Les lois, qui ensemble forment la constitution – la Bible de l’État, de la démocratie – sont une flopée de traités et d’obligations de la part des politiques, des propriétaires, des riches, des capitalistes et des faux-critiques. Tout ce qui vient de la loi et de l’État est nuisible pour la liberté.

Continue reading

[Santiago, Chili] Attaque anarchiste contre la banque d’Etat la veille du cirque électoral

banco01A l’aube du 23 octobre, le même jour lors duquel les élections municipales ont lieu sur l’ensemble du territoire chilien. Des mains inconnues et anonymes snt entrées dans une agence de la ‘Banco Estado’ située à l’intersection des avenues ‘Macul’ et ‘Quilin’ à 01h00.

Elles ont déposé un engin explosif/incendiaire à l’intérieur en quittant immédiatement les lieux. Un passant s’appproche et remarque un sac posé sur une table d’où jaillissent des étincelles et, face à cette situation, réussit à sortir du périmètre et à observer l’explosion.

Continue reading

[Mexique] À propos de la candidature zapatiste en 2018 et des anarchistes

1004723_500250456697567_1512046535_nC’est avec peu de surprise que m’est parvenue la nouvelle annonçant que l’EZLN et le Congrès National Indigène (CNI) devraient soumettre une candidature indépendante et indienne pour le scrutin présidentiel de 2018, qui vient confirmer pour la millième fois que les guérillas ne cessent pas d’être ce qu’elles sont : des groupes politiques armés, autoritaires et d’avant-garde pour la prise du pouvoir. Il semble que beaucoup avaient oublié ce fait, certaines tendances de l’« anarchisme » civil ou des libertaires [1] en particulier, même si l’on ne peut reprocher ce fait en lui-même aux guérilleros, puisqu’ils savent jouer le jeu de la politique. Les reproches vont plutôt au manque de clarté et d’analyse chez les anarchistes eux-mêmes. Cela fait déjà longtemps que nous avons observé la manière dont l’EZLN, à la différence d’autres guérillas actuelles comme l’EPR, l’ERPI ou le TDR, a abandonné les nomenclatures prolétaires dix-neuviémistes, pour les transformer en quelque chose de plus moderne mais de même essence. Il ne s’agissait dès lors plus de lutte ouverte contre le capitalisme (même s’ils se déclaraient anticapitalistes) mais contre le néolibéralisme. Il n’y avait plus de prolétaires et de bourgeois mais ceux d’en-bas et ceux d’en haut ; plus de destruction de l’État bourgeois mais la lutte contre le mauvais gouvernement. Ce n’était plus la structure classique du parti de cadres, mais à la place la transformation du Front Zapatiste en individus et collectifs adhérents à la Sexta, soit-disant autonomes, qui appliquaient les ordres du commandement, mais déguisés sous l’argument de la solidarité avec les zapatistes, ses communautés et ses sections en lutte en dehors du Chiapas (la Coordination Nationale des Travailleurs de l’Éducation pour en citer une). Nous avons vu la manière dont ils critiquaient les gouvernants et faisaient la promotion du mandar obedeciendo [« gouverner en obéissant »], et également comme ils mettaient en avant l’ « autonomie » via des ressources obtenues d’organisations civiles et d’ONG. Tout ceci a été avalé par certains anarchistes…mais évidemment pas par tous.
Continue reading

[Hillsborough, Caroline du Nord – USA] « Nazis républicains, quittez la ville, sinon… »

Un local du parti républicain incendié en Caroline du Nord

FeuchezlesRép1Un engin incendiaire a totalement détruit, sans faire de victimes, un local du parti républicain dimanche dans une ville de Caroline du Nord, dans le sud-est des Etats-Unis, a annoncé la municipalité.

Le local situé à Hillsborough a été totalement détruit par un cocktail Molotov lancé au travers d’une fenêtre, et le message «Nazis républicains, quittez la ville, sinon…» a été inscrit sur le mur d’un bâtiment adjacent.

Dallas Woodhouse, responsable du Parti républicain en Caroline du Nord, s’est félicité que «personne n’ait été tué comme cela aurait pu être le cas». Parlant au quotidien local The Charlotte Observer, il a dénoncé un acte de «terrorisme politique».

Continue reading