Category Archives: Contre le cirque électoral et la délégation

[Santiago, Chili] Attaque anarchiste contre la banque d’Etat la veille du cirque électoral

banco01A l’aube du 23 octobre, le même jour lors duquel les élections municipales ont lieu sur l’ensemble du territoire chilien. Des mains inconnues et anonymes snt entrées dans une agence de la ‘Banco Estado’ située à l’intersection des avenues ‘Macul’ et ‘Quilin’ à 01h00.

Elles ont déposé un engin explosif/incendiaire à l’intérieur en quittant immédiatement les lieux. Un passant s’appproche et remarque un sac posé sur une table d’où jaillissent des étincelles et, face à cette situation, réussit à sortir du périmètre et à observer l’explosion.

Continue reading

[Mexique] À propos de la candidature zapatiste en 2018 et des anarchistes

1004723_500250456697567_1512046535_nC’est avec peu de surprise que m’est parvenue la nouvelle annonçant que l’EZLN et le Congrès National Indigène (CNI) devraient soumettre une candidature indépendante et indienne pour le scrutin présidentiel de 2018, qui vient confirmer pour la millième fois que les guérillas ne cessent pas d’être ce qu’elles sont : des groupes politiques armés, autoritaires et d’avant-garde pour la prise du pouvoir. Il semble que beaucoup avaient oublié ce fait, certaines tendances de l’« anarchisme » civil ou des libertaires [1] en particulier, même si l’on ne peut reprocher ce fait en lui-même aux guérilleros, puisqu’ils savent jouer le jeu de la politique. Les reproches vont plutôt au manque de clarté et d’analyse chez les anarchistes eux-mêmes. Cela fait déjà longtemps que nous avons observé la manière dont l’EZLN, à la différence d’autres guérillas actuelles comme l’EPR, l’ERPI ou le TDR, a abandonné les nomenclatures prolétaires dix-neuviémistes, pour les transformer en quelque chose de plus moderne mais de même essence. Il ne s’agissait dès lors plus de lutte ouverte contre le capitalisme (même s’ils se déclaraient anticapitalistes) mais contre le néolibéralisme. Il n’y avait plus de prolétaires et de bourgeois mais ceux d’en-bas et ceux d’en haut ; plus de destruction de l’État bourgeois mais la lutte contre le mauvais gouvernement. Ce n’était plus la structure classique du parti de cadres, mais à la place la transformation du Front Zapatiste en individus et collectifs adhérents à la Sexta, soit-disant autonomes, qui appliquaient les ordres du commandement, mais déguisés sous l’argument de la solidarité avec les zapatistes, ses communautés et ses sections en lutte en dehors du Chiapas (la Coordination Nationale des Travailleurs de l’Éducation pour en citer une). Nous avons vu la manière dont ils critiquaient les gouvernants et faisaient la promotion du mandar obedeciendo [« gouverner en obéissant »], et également comme ils mettaient en avant l’ « autonomie » via des ressources obtenues d’organisations civiles et d’ONG. Tout ceci a été avalé par certains anarchistes…mais évidemment pas par tous.
Continue reading

[Hillsborough, Caroline du Nord – USA] « Nazis républicains, quittez la ville, sinon… »

Un local du parti républicain incendié en Caroline du Nord

FeuchezlesRép1Un engin incendiaire a totalement détruit, sans faire de victimes, un local du parti républicain dimanche dans une ville de Caroline du Nord, dans le sud-est des Etats-Unis, a annoncé la municipalité.

Le local situé à Hillsborough a été totalement détruit par un cocktail Molotov lancé au travers d’une fenêtre, et le message «Nazis républicains, quittez la ville, sinon…» a été inscrit sur le mur d’un bâtiment adjacent.

Dallas Woodhouse, responsable du Parti républicain en Caroline du Nord, s’est félicité que «personne n’ait été tué comme cela aurait pu être le cas». Parlant au quotidien local The Charlotte Observer, il a dénoncé un acte de «terrorisme politique».

Continue reading

[Munich, Allemagne] Les brèves d’actions directes de juillet à septembre 2016

Ci-dessous quelques brèves d’attaque et de révolte contre tout ce qui représente l’autorité et ce monde de fric. Elles sont tirées du dernier numéro du journal anarchiste « Fernweh – Die Anarchistische Straßenzeitung, Ausgabe 22 (Oktober 2016)

Continue reading

[Brésil] Contributions anarchistes au vent de protestations contre le nouveau gouvernement

20926590[Fin août, Dilma Roussef, aux commandes de l’Etat brésilien pendant près de six ans, a été destituée par le Sénat. Elle a été remplacée par Michel Temer, qui était déjà vice-président du pays sous Roussef. S’en est suivi plusieurs journées de protestations (en grande majorité citoyennistes), réclamant le départ de Temer. Toutefois, ces manifs ont montré une conflictualité qui a débouché sur des émeutes dans de nombreuses villes brésiliennes (Curitiba, Sao Paulo, Porto Alègre, Florianopolis, etc…). Des anarchistes ont bien sûr pris part activement à ce climat de révolte, se traduisant par des attaques de banques, de commerces, de concessionnaires automobiles, etc… C’est dans ce contexte que s’inscrit le texte qui suit]

Continue reading

[Toulouse] Actions directes « contre la loi, le travail et l’état d’urgence » quelques heures avant la venue du gouvernement à Colomiers

BorgelPerm1Dans la nuit du 28 au 29 août, nous avons attaqué à coups de marteau et de peinture la permanence du parlementaire Christophe Borgel, la banque populaire de Jolimont et le pôle emploi de Purpan.
Manuel Valls et ses allié.e.s ne sont pas les bienvenu.e.s ni à Nantes¹ ni à Colomiers.

Contre la loi, le travail et l’état d’urgence, devenons un mouvement de masses.

[Publié sur iaata.info, lundi 29 août 2016]

NdCNE:

¹L’université d’été du PS à Nantes a été annulée au début de l’été. Cependant, l’appel à enterrer le PS les 27 et 28 août a bien été entendu. On peut aller jeter un oeil sur sur la reprise des hostilités du samedi 27 août dans le centre-ville nantais.

Continue reading

La fête est déjà terminée ?

Affiche aperçue dans les rues du XIX ème arrt. de Paris début juillet 2016

Affiche aperçue dans les rues du XX ème arrondissement de Paris début juillet 2016

[Vue sur le site diomedea.noblogs.org]

[Besançon] La permanence de politicard la plus prisée du moment ?

CkBY8DqW0AAIDUxLa permanence du sénateur LR Jacques Grosperrin a été taguée dans la nuit du jeudi 3 au vendredi 4 juin. C’est le troisième acte de vandalisme constaté par l’élu du Doubs en quelques semaines sur sa vitrine du centre-ville de Besançon. Il a décidé de porter plainte.

C’est la troisième fois en quelques semaines que le sénateur du Doubs  Jacques Gosperrin (Les Républicains) découvre la vitrine de sa permanence vandalisée. Vendredi 4 juin au matin, la vitrine est recouverte d’inscriptions à la peinture rouge. Un « message particulièrement explicite » pour l’élu « signé du A des anarchistes avec une menace inacceptable puisqu’il y est inscrit « 49-3, 2, 1, boom »; en référence à l’article 49-3 utilisé par le gouvernement pour la loi Travail.

Continue reading

[Besançon] Contre la loi, le travail et les casseurs de la révolte / Récit des 17 et 19 mai

Le Chat Noir Emeutier reçoit et transmet:

Un récit des journées des 17 et 19 mai à Besançon et quelques éléments critiques sur leur déroulement.

Il y a eu quelques blocages à Besançon en marge des grandes messes syndicales, qui étaient prévues les 17 et 19 mai.

Continue reading

[Besançon] Récit de la soirée rebelle et sauvage du 12 mai

graffiti-sur-les-locaux-du-ps-ou-etaient-aussi-inscrits-ils-ont-peur-on-se-vengera-photo-dr-1463163052A 20h00, il était prévu de partir en cortège de la place Granvelle en direction de la Place du 8 Septembre pour aller perturber le déroulement du conseil municipal qui se tient tous les jeudis soirs dans l’hôtel de ville : cette annexe de la mairie vient tout juste d’être rénovée suite à l’incendie volontaire du 25 juin dernier qui avait provoqué plus d’1.5 millions d’euros de dégâts.

Dès le début, il y a une bonne centaine de personnes devant l’entrée du bâtiment, protégée des roboCOPS présents en grand nombre. Très vite, les politicards sont contraints d’arrêter leurs débats, car une boule puante est écrasée dans la salle par un manifestant qui a réussi à déjouer les services de sécurité. Alors que des élus se précipitent aux fenêtres pour fuir l’odeur nauséabonde, pétards et noms d’oiseaux résonnent jusqu’à leurs oreilles depuis la rue. Des fumis sont là pour mettre un peu d’ambiance et occasionner de la gêne pour les flics et les bourgeois. Tous sortent au compte-goutte sous les huées de la foule. Les flics assènent des coups de matraque à un manifestant lorsque celui-ci vient soutenir avec ses poings une jeune femme pris à parti par un vieux réac’ du conseil (qui lui déverse sa mysogynie et son sexisme en pleine face par un « ta gueule salope! ». Mais les porcs récoltent tout de même une rafale de pétards à leurs pieds, provoquant un peu de panique dans leur rang. Quelques personnes interviennent dans la foulée pour empêcher l’arrestation du lanceur bien inspiré.

Continue reading