Tag Archives: antifa

[Florence, Italie] Troisième attentat contre une librairie fasciste

Nous apprenons par les médias nationaux de l’explosion d’une bombe devant la librairie néo-fasciste « Bargello » rue Leonard de Vinci à Florence et d’un nombre indéterminé de perquisitions dans des logements et espaces de vie des compagnon-nes anarchistes de la ville (il y aurait eu au moins une dizaine de perquisitions, selon l’édition locale de la Corriere della Serra, la Corriere Fiorentino). Le dispositif, relié à une minuterie, a explosé à la face d’un artificier de la police lors de la tentative de désamorçage: l’explosion a conduit à l’amputation d’une main et la perte d’un oeil pour le policier. Dans les heures qui ont suivi ce désamorçage raté, les recherches des flics se sont dirigées contre les milieux anarchistes à Florence et en Toscane. Nous ne disposons cependant d’aucune information précise quant aux lieux perquisitionnés et aux résultats de ces perquisitions. La bombe, placée dans un sac de shopping, avait été repérée par une patrouille de la DIGOS, en charge de la surveillance de la librairie du mouvement fasciste de la Casapound local, ayant déjà fait l’objet d’attaques par le passé.

Continue reading

[Campania, Italie] Communiqué en solidarité avec l’espace anarchiste ‘Spazio Anarchico Vesuviano’

vtffErcolano [près de Naples, Italie; NdT], le matin du 15 novembre. Six militants de Casa Pound [micro-parti néofasciste italien; NdT] étaient en train de s’opposer à une expulsion locative dans la rue Resina, où quelques familles squattaient un bâtiment appartenant à l’Église.

Pendant leur rassemblement, une voiture avec 6 fascistes a essayé d’attaquer le Spazio Anarchico Vesuviano [espace anarchiste de la région du Vesuvio; NdT], qui n’est pas loin. Quelqu’un, armé de bâton, les a frappé, les envoyant à l’hosto.

Continue reading

[Munich, Allemagne] Les brèves d’actions directes de juillet à septembre 2016

Ci-dessous quelques brèves d’attaque et de révolte contre tout ce qui représente l’autorité et ce monde de fric. Elles sont tirées du dernier numéro du journal anarchiste « Fernweh – Die Anarchistische Straßenzeitung, Ausgabe 22 (Oktober 2016)

Continue reading

[Besançon] Message d’avertissement aux nouveaux occupants en soutane du bâtiment « Sarrail »

sarrail3Il y a quelques semaines, on apprenait par un article de la presse locale qu’une partie des anciens bâtiments de l’université de lettres de Besançon, appelés « Sarrail », avaient été cédés aux catholiques intégristes de la « Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X » pour la modeste somme de 270.000 euros. Ce bâtiment, ancienne chapelle réhabilitée en amphis, est désormais aux mains de ces fous de Dieu liberticides, racistes, homophobes, antisémites, etc… Ces fascistes qui avancent en soutane cherchent à s’implanter durablement à Besançon, puisqu’ils ont déjà une chapelle dans un secteur excentré de la ville (située au nord de Besançon rue du Maréchal Lyautey), où ils ont par le passé organisé plusieurs conférences aux côtés d’Alain Escada, néo-nazi notoire et maître à penser de l’organisation d’extrême-droite catholique « Civitas ». Ils assurent également chaque année au mois de novembre les prières de rue contre l’avortement et la contraception. Rappelons qu’ils ne sont pas seuls à vouloir imposer leur ordre moral au centre-ville. L’église de la Madeleine dans le quartier Battant organise plusieurs dimanches dans l’année des processions dans les rues du quartier. La religion, d’où qu’elle vienne, est un poison pour tout esprit libre qui cherche à s’émanciper.

Continue reading

[Allemagne] Actions directes contre les flics et les fascistes ! Du 15 septembre au 1er octobre [Mise-à-jour,]

[Lugau, Saxe] Le parti populiste raciste ‘AfD’ recouvert de peinture rose

Dans la nuit du 30 septembre au 1er octobre, les bureaux du parti raciste de l’AfD (littéralement ‘alternative pour l’Allemagne’) ont été attaqués à la peinture rose. Un de leurs slogans puants visibles depuis l’extérieur était « Des frontières sécurisées plutôt que de la criminalité sans frontières ».

154586 154584

*****************************************************************

[Berlin] La police dans un guet-apens

Dans la nuit du 25 au 26 septembre, les flics interviennent à Friedrichshain pour un feu sur la chaussée au carrefour de la Rigaer Straße et de la Liebigstraße aux alentours de 00h30. ILs reçoivent dès leur arrivée une pluie de pierres depuis les toits des immeubles. Leur véhicule d’intervention repart avec quelques dégâts.

*******************************************************************

[Leipzig, Saxe] Emeute contre les nationalistes et les flics qui les protègent

Samedi 26 septembre, près de 1000 personnes sot descendues dans la rue pour contrer la tenue d’une marche nationaliste appelée « Offensive für Deutschland ». Parmi les contre-manifestant-es, beaucoup étaient déterminé-es à ne pas rester sans rien faire face à la répression, entièrement masqué-es et équipé-es pour s’opposer physiquement aux déchets nationalistes et aux agressions policières. De nombreux pétards et pierres leur ont été jetés et les flics en ont évidemment récoltés. L’organisation de la contre-manif se voulait très large, rassemblant des pacifistes, des religieux jusqu’aux anarchistes.

C’est donc pas étonnant que l’ancien pasteur de l’église St-Thomas, Christian Wolff, soit présent. Il a déclaré à la presse avoir été témoin d’une attaque d’une voiture de police à coups de pierres par des individus cagoulés: en tant que représentant religieux, il s’est empressé de condamner le plus fermement possible cet acte visant à rompre avec la paix sociale. Par ailleurs, un bureau de la police a aussi été attaqué avec des pierres. 800 flics étaient tout de même mobilisés pour garantir la tenue de cette marche nationaliste.

Un flic finit par terre après un caillassage

Un flic finit par terre après un caillassage

leipzigoffenivefuerdeutschlandpolizei-c758181b[Traduit et reformulé du journal MOPO24, 26/09/2015]

************************************************************

[Leipzig] Un véhicule de néonazis flambe

Dans la nuit de jeudi à vendredi 25 septembre, un véhicule appartenant à des fascistes, garé georg schwarz strasse  a été livré aux flammes.

************************************************************

[Heidenheim, Bade-Wurtemberg] Pas de monuments pour les nazis!

Dans la semaine du 25 septembre, un monument à la gloire du général nazi Rommel a été tagué à la peinture rouge.Cette stèle est la cible de dégradations régulières depuis des mois.

**************************************************************

[Freital, Saxe] Le repaire de fascistes attaqué à coups de pierres

Dans la nuit de mardi à mercredi 24 septembre à Freital, le lounge bar ‘Timba Bar’ de la Dresdner Straße à Potschappel s’est fait exploser une partie de sa façade vitrée, et pour cause: le patron, Dirk Jährling, est un néonazi bien connu pour organiser depuis plusieurs semaines des marches racistes à Freital. C’est plus globalement un point de rendez-vous du milieu néonazi qui mènent en ce moment des attaques contre les migrants et particulièrement contre l’installation d’un « centre d’acueil’. Il y a quelques jours, ce centre d’hébergement a été attaqué par des fascistes.

Le patron du ‘Timba Bar’ en a pour au moins 12.000 euros de réparations.

154100

**************************************************

[Pirmasens, Rhénanie-Palatinat] Peinture sur l’outil de travail du NPD

154057Dans la nuit du 21 au 22 septembre à Pirmasens, le véhicule servant de haut-parleur au parti fasciste du NPD a été badigeonné de peinture rouge. Ce sont les néonazis – par l’intermédiaire de leurs militants locaux Ricarda Riefling et Markus Walter qui s’en plaignent directement sur le  réseau social ‘facebook’. En gros sur la carosserie on pouvait lire « No NPD » et voir que le pare-brise était entièrement recouvert de peinture. Ca s’annonce pour les journées du parti à Weinheim les 21 et 22 novembre prochain!

*******************************************************************

Le chef du NPD de Berlin dégagé du train

Le 23 septembre, alors que le chef de la région de Berlin du NPD Sebastian Schmidtke était dans le train entre Francfort et Berlin, il a eu le malheur de tomber sur une cinquantaine de supporters du club de « l’Union Berlin » qui rentraient d’un match à l’extérieur contre le « FSV Frankfurt ». Il a été rapidement pris à partie et prié par la police de quitter le train « car elle ne pouvait pas assurer sa sécurité à bord ».

****************************************************************

[Berlin] Le Jobcenter du quartier de Mitte attaqué à deux reprises en solidarité avec les migrants

Dans la nuit du 15 au 16 septembre à Berlin, le ‘Jobcenter’ de la Müllerstraße a été attaqué avec des bouteilles de peinture. Cette action a été faite en solidarité avec les migrants qui, depuis la loi ‘Hartz IV’ de 2005, sont privés d’indemnités chômage. Celle-ci constitue un durcissement général des conditions d’indemnisation-chômage en Allemagne, qui exclue de fait les demandeurs d’asile, les retraités et les personnes qui suivent une formation. La veille, la cour de justice européenne a sans surprise reconnu cette mesure comme « légale ». Cette loi est une tentative de renforcer les divisions entre chômeurs, à les mettre en compétition pour un taf de misère (ex: les « minijob » payés à 1 euro de l’heure), à accentuer le contrôle et la surveillance sur chacun d’entre eux, etc…

Une deuxième attaque similaire contre la même agence s’est déroulée dans la nuit du 20 au 21 septembre. Les flics ont été prévenus aux environs de 18h par les employés du centre d’emploi et ont lancé une enquête.

*****************************************************************************************************

[Dortmund] Deux véhicules de police incendiés

Dans la nuit de lundi à mardi 15 septembre, deux voitures de police garées sur la Münsterstraße à Nordmarkt ont été détruites par les flammes. L’origine criminelle ne fait aucun doute selon la police. Le ou les auteurs courrent toujours.