Tag Archives: Munich

[Munich, Allemagne] Attaque solidaire avec les anarchistes en procès pour braquage à Aachen

Dans la nuit du jeudi 9 mars 2017, la caisse d’épargne municipale [die Stadtsparkasse] de l’Olympiadorf à Munich a été noyée sous une pluie de pierres et de peinture.

Amour et force aux anarchistes qui sont accusé.e.s de braquages de banque à Aachen!

[Traduit de l’allemand de linksunten indymedia par LCNE, 10. März 2017]

[Munich, Allemagne] Un collabo de la machine à expulser se fait crever ses pneus

Le 26 février 2017, tous les pneus d’une camionnette de l’entreprise ‘Paranet’, qui était garée dans la Heßstraße à Münich, ont été crevés. ‘Paranet’ fait entre autres son beurre en installant des chapiteaux gonflables, qui sont utilisés comme « hébergements pour réfugiés ». Par le passé, il y a déjà eu des protestations de réfugiés contre de tels halls. Attaquons !

[Traduit de l’allemand de linksunten indymedia, 28. Februar 2017]

[Munich, Allemagne] Attaque de banques en solidarité avec les anarchistes inculpées pour braquage de banque à Aachen

195125Dans la nuit du 27 octobre sur la max-weber-platz à Munich, trois institutions bancaires ont eu leurs vitres pétées et défigurées avec de la peinture en solidarité avec les anarchistes à qui il est reproché d’avoir braqué des banques et qui passent en procès à Aachen.

[Traduit de linksunten.indymedia.org, 31. Oktober 2016]

Du côté de la presse, on précise que les trois agences bancaires ciblées sont l’Hypovereinsbank, la Targobank et la Deutsche Bank. Une bouteille de peinture a aussi été balancée sur l’une d’entre elles. Vers 2h38, l’alarme d’une de ces agences s’est déclenchée.

Continue reading

[Munich, Allemagne] Sabotage en solidarité avec les migrants en lutte !

Un véhicule de la société de sécurité ‘VDH’ a été détruit par un incendie à Munich. ‘VDH’ travaille dans les camps pour migrants et fait ses profits avec l’enfermement, le harcèlement et le contrôle. Solidarité avec tous les migrants qui luttent et se rebellent de façon auto-organisée ! Liberté pour tou-te-s !

Continue reading

[Munich, Allemagne] Les brèves d’actions directes de juillet à septembre 2016

Ci-dessous quelques brèves d’attaque et de révolte contre tout ce qui représente l’autorité et ce monde de fric. Elles sont tirées du dernier numéro du journal anarchiste « Fernweh – Die Anarchistische Straßenzeitung, Ausgabe 22 (Oktober 2016)

Continue reading

[Allemagne] Pour un juillet noir ! (Suite des attaques en solidarité avec la Rigaer94)

183801Les attaques se poursuivent à Berlin comme partout en Allemagne en solidarité avec la Rigaer94 qui, le 22 juin dernier, s’est fait expulser et détruire son espace de vie. Une manifestation solidaire avec le lieu autonome est d’ores et déjà prévue dans la soirée de samedi 9 juillet. Elle sera aussi et surtout une manière de marquer son refus de la militarisation et de la surveillance du quartier nord de Friedrichshain que gouvernants et puissants mettent en place pour mater les rebelles à cette société de misère. On pourra aussi se reporter aux précédentes brèves d’actions directes de la fin du mois de juin. 

Continue reading

[Allemagne] Brèves de la guerre sociale

Un rapide aperçu de la guerre sociale contre les riches et l’Etat dans plusieurs villes allemandes (Fin mai/Début juin)

Continue reading

[Allemagne] Brèves de la guerre sociale – Mai 2016

Un aperçu d’attaques et de sabotages de ce mois de mai (et fin avril) en Allemagne:

Continue reading

[Münich] Une agence immobilière se mange des pierres – 6/7 février 2016

Ce week-end, une agence immobilière dans le quartier münichois embourgeoisé de ‘Glockenbach’ a du une fois de plus se manger des pierres.

La ‘Breite straße est partout!

Que ce soit à Hambourg, Berlin ou Paris, la réponse à la militarisation des rues peut uniquement signifier émeute et révolte !

Occupons les maisons, attaquons les flics, écrasons l’armée !

[Traduit d’indymedia linksunten, 07/02/2016 à 16h49]

[Publication] A bas les « camps des Balkans » ! Contre toutes les frontières et tous les papiers !

  • Deux nouveaux centres d’expulsion en Bavière spécialement conçus pour les réfugiés (de l’ouest) des Balkans à Manching, près d’Ingolstadt et de Bamberg [1].
  • Enregistrements, traitements et rendus des procédures d’asile le plus rapidement possible et, en fin de compte, expulsions plus rapide (après 3-4 semaines de séjour tout au plus).
  • Gérés par : Service fédéral à la migration et aux réfugiés, service central des étrangers, tribunal administratif, organisations caritatives, services de sécurité privée, police fédérale…

noborder3La Serbie, la Bosnie-Herzégovine, la Macédoine, le Kosovo, l’Albanie et le Monténégro sont désormais déclarés comme des « pays d’origine sûrs », car celui qui vient ici dans l’espoir d’une vie meilleure mais qui ne fuient pas un contexte de guerre et une persécution reconnue (être rom ne compte évidemment pas!), qui ne remplit pas les critères économiques, n’a pas l’aptitude ou les bonnes volontés pour être exploité économiquement est considéré comme « superflus ».

L’Etat classe les migrants en catégories, entre « bons » et « mauvais » : d’une part, dans celle de « réfugiés de guerre civile ou de persécutions politiques/religieuses qui ont besoin de protection », et de l’autre, dans celle des « délinquants qui abusent du droit d’asile, ainsi que les réfugiés économiques », puisqu’il est dans son intérêt de sélectionner celui qui a l’occasion de s’intégrer ici et celui qui n’a pas obtenu l’autorisation de rester ici, mais en même temps aussi pour préserver son image de démocratie des droits de l’homme.

Les camps, peu importe l’origine des gens, a pour rôle en général d’isoler les indésirables et les non exploitables de la société, d’isoler pour se débarrasser à la fois le plus rapidement possible et sans heurts de tous ceux qui ne peuvent pas être intégrés (au marché du travail).

Ainsi, l’Etat tente de rendre impossible tout mouvement libre sans médiation (étatique) qui va au-delà du simple fait « d’agir en soutien » et commence à faire apparaître une complicité solidaire. Une complicité entre les gens à l’intérieur et ceux à l’extérieur – qui constatent que les antagonismes ne résident pas entre les nationalités et les cultures, mais existent entre ceux qui avilissent, enferment, gouvernent et ceux qui sont écrasés, enfermés et gouvernés – qui pourrait peut-être provoquer du désordre et de l’agitation.

Peu importe quelle nationalité est inscrite dans nos papiers d’identité ou celle que nous possédons, signifions de manière claire à ceux qui nous domestiquent, enferment, expulsent et nous considèrent comme de la marchandise exploitable pour l’économie, ce que nous pensons d’eux…

La liberté de mouvement est à obtenir uniquement par la destruction de toutes les frontières, de tous les passeports, de tous les Etats et les camps et non par la reconnaissance d’un quelconque statut juridique.

A bas tous les camps, tous les centres d’expulsion, toutes les frontières, tous les Etats et tous leurs serviteurs !

[Aus Fernweh 17. Ausgabe, Dezember 2015 übersetzt]

NdT:

[1] Bourgs et villes de la région bavaroise: la plus grande ville des trois, Ingolstadt, est située au bord du  »Danube » au centre de la région bavaroise. Bamberg est située à l’extrême-nord de la région.