Tag Archives: Attaquons les riches et la propriété !

[Grèce] Affiche de solidarité avec les anarchistes inculpés de double braquage à Velventos

Solidarité avec ceux qui sont en procès pour les braquages à Velventos.

En 2013, six anarchistes ont été arrêtés pour un double braquage dans la ville de Kozani, à Velventos. Un an plus tard, ils ont été condamnés à des peines allant de 11 à 16 ans de prison ferme. Au début du mois de mars 2017 a débuté le procès en appel dans la prison de Korydallos, où ils sont incarcérés depuis leur arrestation.

La raison pour laquelle ces personnes ont été pourchassées, frappées, enfermées et condamnées à plusieurs années de prison n’est pas à cause de la somme d’argent que les banques auraient perdu si le braquage avait été pleinement réussi. La vraie raison est le danger pour l’autorité si ces pratiques se propageaient dans la société, le choix d’en sortir et de faire ce qui est possible pour combattre l’oppression quotidienne, de trouver les moyens nécessaires afin de créer des projets de lutte, de lutter contre le monde des riches et des puissants d’une manière directe et autonome. Nous ne parlons pas du braquage de banque en tant que tel, qui pourrait très bien aussi être un moyen alternatif d’obtenir du fric dans cette même logique capitaliste qui tente de nous hypnotiser partout où nous nous trouvons. Nous parlons du choix d’agir, de poursuivre dans une aventure de révolte sans cesse en évolution, armés de nos idées de liberté et de courage.

Continue reading

[Besançon] Attaque du local de la Croix-Rouge, collabo notoire de la machine à expulser

Charognard = casse

Dans la série « tous les flics ne sont pas bleus »…

… Certains ont un uniforme floqué d’une croix rouge, dont leur tâche consiste à fournir des moyens logistiques et matériels aux flics lors des rafles, à trier et enfermer les indésirables dans les camps de rétention, en Italie, en Espagne…

Ce week-end, nous avons attaqué le local de la Croix-Rouge de la rue Rivotte à Besançon. Des mots pour préciser les raisons de notre venue (« charognards, expulseurs ») ont accompagné les impacts sur les deux plus grandes vitres de ce trou à collabos.

Continue reading

[Leipzig, Allemagne] Double attaque incendiaire contre la gentrification

Chantier et pelleteuses incendiés

Dans la nuit du 4 au 5 mars 2017, nous avons cramé deux pelleteuses dédiées à la construction d’un parking sur un ancien petit parc situé Karl-Heine-Straße. Dans la nuit du 16 au 17 mars, nous avons causé un incendie plus important sur et dans un des bâtiments en construction au ‘Lindenauer Hafen’.

Nous avons assez souvent entendu que la gentrification est un processus compliqué sur lequel nous avons du mal à peser. Nous ne comprenons pas cela comme une justification pour rester en dehors de ce processus – De toute manière, peu importe les raisons pour lesquelles nous agissons, puisque nous faisons ce qui nous procure le plus de plaisir, à savoir détruire la propriété des gens qui se font des couilles en or grâce à la revalorisation des quartiers.

Continue reading

[Montréal, Québec] La manif sauvage contre « la brutalité policière » renoue avec l’attaque !

Les quelques 300 manifestants contre la brutalité policière qui ont défilé mercredi soir dans les rues de l’est et du centre-ville de Montréal ont laissé sur leur parcours une voiture de police vandalisée, quelques vitrines brisées et des graffitis anarchistes.

Les policiers, à cheval, à vélo et à pied, étaient presque aussi nombreux que les protestataires, pour contenir les éventuels actes violents. C’était la 21e édition de cette manifestation annuelle, organisée par le Collectif opposé à la brutalité policière (COBP). Le point de départ était la Place Valois, dans le quartier Hochelaga-Maisonneuve, qui «rime de plus en plus avec nettoyage social et gentrification», selon les organisateurs. Partis peu après 19h, les activistes ont marché sur la rue Ontario en direction ouest, jusqu’à la rue Union, au centre-ville. C’est vers 20h15, alors que les manifestants ont changé de direction pour aller emprunter la rue Sainte-Catherine vers l’est, que les premiers méfaits ont été commis. Des vitrines du magasin La Baie ont notamment été brisées. Des pièces pyrotechniques, de la glace et des pierres ont aussi été lancés en direction des policiers et des représentants de la presse. Les forces de l’ordre ont alors diffusé des messages demandant aux manifestants de se disperser, et des agents ont isolé quelques groupes qui semblaient agressifs.

Continue reading

[Grenoble] Journal intime d’un sauvage

fracassage de vitre en solidarité grenoble

cher journal ,

ce vendredi soir j’suis sorti triste de compter les jours qui passent.

et les choses qui changent pas assez,

comme j’étais en colère

j’ai éclater une première banque de 12 coups de marteau.
(j’ai été acclammé par un type bourré geulant vas y casse tout pendant que je m’attelais a la tache)

j’avais encore grave la rage.
du coup j’ai été peté une 2ème banques plus loin.
11coups de marteau.

(cette fois un autre type m’a demandé ce que je foutais j’me suis retourné et lui ai dit tu veux mourir toi bouffon ? – il est parti en courant)

Continue reading

[Munich, Allemagne] Attaque solidaire avec les anarchistes en procès pour braquage à Aachen

Dans la nuit du jeudi 9 mars 2017, la caisse d’épargne municipale [die Stadtsparkasse] de l’Olympiadorf à Munich a été noyée sous une pluie de pierres et de peinture.

Amour et force aux anarchistes qui sont accusé.e.s de braquages de banque à Aachen!

[Traduit de l’allemand de linksunten indymedia par LCNE, 10. März 2017]

[Bâle, Suisse] Attaque de deux banques en réponse à la condamnation de quatre participants à l’émeute du 18 septembre 2015 contre l’exercice de l’armée « Conex15 »

Nous avons entendu parler des quatre personnes [1] qui ont été condamnées jeudi dernier (9 février 2017) pour avoir participé à la manif « No Border – No Nation – No CONEX » contre l’exercice militaire Conex15 et avons ressenti le besoin de ne pas en rester là.

C’est pourquoi nous avons récemment endommagé plusieurs vitres de la ‘Basler Kontonalbank’ (« Banque cantonale de Bâle ») de la ‘Wiesenplatz’ et une vitre de l’agence UBS de la ‘Marktplatz’ à Bâle. Malheureusement, les vitres n’ont pas été complètement brisées (et nous n’avons pas voulu nous éterniser à cet endroit en faisant autant de bruit). Cependant : les dégâts sont là et les vitres doivent être remplacées.

Continue reading

[Toulouse] Solidarité en émotions et en actes

Une voiture d’agence immobilière et un tractopelle eiffage ont brulé la nuit du 10 au 11 février. Quelques allumes feu et de la motivation ont suffi.

Nous avons ciblé l’entreprise eiffage car elle construit des taules, et une agence immobilière au hasard, car elles nous pourrissent la vie, toujours.

Mais d’autres raisons nous ont poussé.e.s à agir. La dernière lettre de Damien que nous avons lue nous a redonné un peu de courage. ça fait plaisir de constater que les actes de solidarité parviennent à l’intérieur, et atteignent leur but lorsqu’elles « colorent la griseur des murs ».

Continue reading

[Louvain, Belgique] Solidarité avec les accusé.e.s à Aachen

A Louvain (Belgique), dans la nuit glaciale du 17 janvier 2017, 50 parcmètres ont été recouverts de peinture et les serrures de plusieurs banques ont été engluées. Sur l’une des agences bancaires (et à plusieurs endroits de la ville), la phrase « Solidarité avec les accusés à Aachen! (A) » a été taguée.

Un petit geste de résistance… pour montrer que les personnes accusées ne sont pas seules !

Contre les banques et leur monde !

[Traduit de l’anglais de contrainfo, January 29th, 2017]

[Aachen, Allemagne] Compte-rendu de la 1ère audience du 2d procès pour braquage [+Perturbation solidaire d’un banquet de chefs d’entreprises allemands à Barcelone]

Aachen : court compte-rendu du premier jour de procès

Aujourd’hui 23 janvier, s’est tenue la première audience contre nos compagnonNEs anarchistes accuséEs du braquage de l’agence de la Pax Bank en novembre 2014 dans la ville de Aachen.

Dans la salle se tenaient le représentant du parquet, le juge, les deux accusés avec leurs avocats, un « jury populaire » (qui ne participe pas aux décisions), des journalistes qui n’ont pas été autorisés à enregistrer dans le tribunal à la demande des avocats de la défense (bien que leurs caméras tournoyaient tout autour du tribunal), et le public composé des familles, des amis et des compagnons des accusés, occupant les 30-40 sièges disponibles.

Continue reading