Tag Archives: Suisse

Libération de Marco Camenisch !

Marco Camenisch est libre !

10 mars 2017. Nous apprenons du Secours Rouge qu’enfin Marco Camenisch a fini le processus de « sortie graduelle » de prison. Cela faisait près de 25 ans qu’il était incarcéré pour plusieurs attaques incendiaires d’infrasturctures écocides du capital et de l’Etat, et notamment pour avoir tiré sur un policier lors d’un contrôle.

[Berne, Suisse] Un vent de révolte souffle

Un vent de révolte souffle sur la capitale. Un bâtiment occupée à été évacué dans la journée du mercredi 22 février et un autre a reçu un avis d’expulsion pour ce jeudi midi. Autant de raisons qui ont poussé des personnes à sortir le soir du mercredi pour se lancer dans une courte émeute. D’autres manifestations sont prévues ce vendredi et samedi soir.

Ce mercredi matin une maison occupée depuis décembre 2016 à la Effingerstrasse et menacée d’évacuation depuis plusieurs semaines à été évacuée. L’évacuation a duré 7 heures, 19 personnes ont été arrêtées dans la maison (partiellement relachées le mercredi soir), une centaine d’agent-e-s de police accompagné-e-s d’un canon à eau ont été mobilisé-e-s et la moitié du quartier bouclé. Les personnes à l’intérieur se sont défendues avec des feux d’artifices et moultes barricades.

Continue reading

[Bâle, Suisse] Attaque de deux banques en réponse à la condamnation de quatre participants à l’émeute du 18 septembre 2015 contre l’exercice de l’armée « Conex15 »

Nous avons entendu parler des quatre personnes [1] qui ont été condamnées jeudi dernier (9 février 2017) pour avoir participé à la manif « No Border – No Nation – No CONEX » contre l’exercice militaire Conex15 et avons ressenti le besoin de ne pas en rester là.

C’est pourquoi nous avons récemment endommagé plusieurs vitres de la ‘Basler Kontonalbank’ (« Banque cantonale de Bâle ») de la ‘Wiesenplatz’ et une vitre de l’agence UBS de la ‘Marktplatz’ à Bâle. Malheureusement, les vitres n’ont pas été complètement brisées (et nous n’avons pas voulu nous éterniser à cet endroit en faisant autant de bruit). Cependant : les dégâts sont là et les vitres doivent être remplacées.

Continue reading

Actions directes en solidarité avec la lutte contre le projet d’oléoduc à Standing Rock (USA)

On pourra se reporter ici pour voir les précédentes attaques contre les partenaires financiers de ce projet

[Berne, Suisse] Attaque à la peinture en solidarité avec les protestations contre la Dakota Access Pipeline.

Cette nuit [Samedi 17 décembre], nous avons exprimé notre solidarité avec les protestataires contre la Dakota Access Pipeline. Nous avons laissé libre cours à notre créativité sur la façade d’UBS à Köniz, banque qui cofinance le projet avec la coquette somme de plus de 300.000 dollars.

Soutenons nos compagnon-nes par des actions, des manifs, des sabotages et autres… Nous reviendrons. Partout. Tout le temps.

#nodapl

Informez-vous sur https://nodaplsolidarity.org/

[Traduit de linksunten, 17. Dezember 2016]

*****

[Montréal, Québec] Trois banques sabotées en solidarité

Dans la nuit du 13 décembre 2016, trois succursales bancaires investissant dans les oléoducs ont été sabotées dans différents quartier de Montréal, par des groupes coordonnés. Nous avons mis de la colle dans les serrures et dans les fentes des distributeurs de billets de la ‘Toronto Dominion’ et de la ‘Royal Bank of Canada’. Nous avons aussi inscrit „#NODAPL“ et « solidarité avec les personnes défendant les terres » sur les murs des banques.

La TD et la RBC sont parmi les plus grands investisseurs canadiens dans le Dakota Access Pipeline. RBC est aussi un investisseur majeur dans la ligne 3 de Enbridge, projet qui vient tout juste d’être approuvé par le gouvernement du Canada, et dans Kinder Morgan, dont le pipeline Trans Mountain vient aussi tout juste d’être approuvé. La résistance contre Enbridge et Kinder Morgan est active depuis des années. Par ce sabotage, nous la continuons, et nous nous attendons à ce qu’elle se poursuive dans le futur. Fuck les pipelines.

Ces actions ont été perpétrées par des anarchistes en solidarité avec la lutte actuelle à ‘Standing Rock’, qui tente de résister à la construction du Dakota Access Pipeline par tous les moyens nécessaires. Nous savons que le corps des ingénieurs de l’armée américaine a refusé de donner un droit de passage au Dakota Access Pipeline, mais nous savons aussi que ‘Energy Transfer’ a l’intention de poursuivre. La lutte continue. Nous supportons toutes les personnes protectrices de l’eau et de la terre, qui se battent partout à travers le monde contre les projets d’infrastructures perpétuant la marche génocidaire du colonialisme et du capitalisme.

Nous savons qu’il est nécessaire pour nous de nous organiser pour détruire ces systèmes. Nous sommes parfois plus efficaces en agissant à découvert dans les rues et dans les champs, mais parfois il nous faut agir dans le silence de la nuit pour frapper plus fort. Nous avons hâte de nous joindre à vous, peu importe là où les luttes à venir vont nous mener.

#NoDAPL

L’eau c’est la vie, le pétrole c’est la mort !
Fuck les oléoducs, fuck les banques !
Laissons le pétrole sous terre !

[Publication reprise de Montreal Contre-information, légèrement revue et modifiée]

[Bâle, Suisse] Libération du dernier prisonnier de la manif du 24 juin

184351

Hier, mercredi 14 décembre 2016, le dernier prisonnier du 24 juin a été libéré à Bâle. Le risque de fuite n’était plus justifiable en raison de la peine en attente.

Après presque six mois passé en détention préventive, il se voit désormais confronté à une interdiction d’entrer sur le territoire suisse pour une durée de quatre ans. L’interdiction est valable dès aujourd’hui et une violation à son encontre est punie d’une peine de prison. Cette mesure montre très clairement comment les autorités répressives prennent cette affaire au sérieux et comment il serait illusoire de croire que le pire serait désormais derrière nous.

Continue reading

[Bâle, Suisse] Balade solidaire à la prison de ‘Waaghof’

prisonsareforburningSamedi 10 décembre vers 20h, nous nous sommes rendus avec rage et feux d’artifice à la maison d’arrêt¹ de « Waaghof » à Bâle. Nous manifestons ainsi notre solidarité avec la dernière personne incarcérée des huit de Bâle, ainsi qu’avec tous les prisonniers de cette société. La personne a été placée en détention préventive dans le cadre d’une balade contre le racisme, la répression et l’éviction² le 24 juin et se trouve toujours derrière les barreaux.

D’un pas rapide et en faisant beaucoup de bruit, environ 40 personnes sont allées jusqu’à la prison où est également installé le ministère public. Là-bas, des slogans ont été scandés et un gros feu d’artifice allumé. Le cortège s’est dispersé peu avant l’arrivée de la police, ce qui n’a pas empêché cette dernière de contrôler plusieurs passants et d’en retenir au commissariat pendant quelques heures. C’est typiquement l’Etat.

Saluts de solidarité et de lutte à tous ceux qui, dedans comme dehors, sont visés par la répression ! Liberté pour tous !

[Traduit d‘indymedia Linksunten]

NdT:

¹Prison spécialement conçue pour les détenus incarcérés en préventive.

²Une des conséquences entres autres de l’embourgeoisement et de la spéculation immobilière.

[Suisse] Pour une vie par-delà les papiers

[Affiche avec quelques mots au sujet des papiers comme prison et d’un prisonnier à Bâle].

jenseitsdergrenzenDe tout temps, les papiers d’identité, les prisons et les lois donnent la possibilité aux États de gérer et en même temps de faire chanter les indésirables et les rebelles, ainsi que de diviser les gens entre ceux qui sont exploitables pour l’économie et ceux qui sont le sont pas.

Ainsi, des milliers d’individus se voient confrontés à des réalités telles que des mois entiers de détention préventive et d’assujettissement, de contrôles de police arbitraires, d’interdictions de territoire, de délimitations, d’obligations de quitter le territoire et d’expulsions. Lorsque nous ne possédons pas le bon bout de papiers, lorsque nous nous soulevons contre la folie quotidienne, que nous délaissons les chemins préétablis ou que nous n’obtenons aucun moyen d’y accéder, nous nous voyons tôt ou tard placés derrière les barreaux ou contraints à fuir.

Continue reading

[Zurich, Suisse] Manifs contre les frontières, la guerre et le racisme

zurich0412-1Samedi 3 décembre, environ 300 personnes se sont rassemblées dans le 4ème district de la ville pour une manifestation sauvage en solidarité avec les migrants. Peu après 19h30 à ‘Helvetiaplatz’, le cortège s’est élancé en direction de la ‘Langstrasse’ et du centre-ville.

Au milieu des jets de pétards et de feux d’artifice, quelques attaques ont joyeusement accompagné la déambulation: des voitures ont été démolies (dont deux dans la ‘Molkenstrasse’), un tramway et des panneaux publicitaires ont été endommagés, tout comme l’enseigne lumineuse de la police (cf photo). Diverses façades et un bus de VBZ ont été tagués. La police, qui était déployée massivement aux abords de la manif, avait bouclé l’accès au centre-ville et notamment vers la ‘Europaallee’. Lors de la marche, une policière a été blessée à la main par un projectile. Un manifestant de 19 ans qui s’est gravement blessé en allumant un engin pyrotechnique a du être hospitalisé. La manif s’est dispersée vers 21h15. 

Continue reading

[Bâle, Suisse] Attaque contre leur monde de frontières et de barbelés

A la gare ‘St.Johann’, près d’une dizaine de vitres du bâtiment de la douane doivent être remplacées (vitres brisées). La partie restante doit être nettoyée à cause d’inscriptions „Stop deportation! Smash the State!“ Les vitres du distributeur des CFF [société ferroviaire suisse, NdT] sont également détruites. Les CFF participent activement aux expulsions. Leurs installations et leurs structures (Distributeurs, véhicules, bâtiments, trains, éclisses…) se trouvent partout dans le pays.

Attaquons l’Etat répressif, ses frontières et ses collabos!

*** Saluts solidaires destructeurs ***

[Traduit de l’allemand de linksunten, 3. Dezember 2016]

[Zurich, Suisse] Blocage d’autoroute en solidarité

Solidarité signifie attaque

Le 1er décembre, pendant le lever du soleil, nous avons bloqué avec des chaînes les sorties d’autoroute en direction de Zurich. Le trafic matinal est le début d’une nouvelle journée de travail, le carburant pour l’économie dans une des villes les plus riches de Suisse. Les axes de circulation sont toujours des lignes de vie du capitalisme à paralyser et ça signifie créer des espaces et provoquer des moments d’interruption.

Que ce soit à quelques personnes le matin, seul-e dans la nuit, à plusieurs lors d’une manifestation: l’attaque contre cette société ne connait qu’une seule direction. Ce blocage est donc réalisé en solidarité avec les compagnon-nes sous enquête pour une manifestation sauvage à Bâle, ainsi que pour une autre personne toujours en détention. Solidarité avec le compagnon en cavale depuis juillet et toujours recherché par la police pour attaque incendiaire d’une antenne-radio des flics.

Pour l’anarchie !

[Traduit de linksunten, 2 décembre 2016]