Tag Archives: Liberté pour tous

[Italie] Quelques nouvelles des compagnon.ne.s incarcéré.e.s suite à l’opération Scripta manent [+Affiche de solidarité]

Début janvier, Anna a informé des compagnon.nes dehors que les matons lui ont bloqué des lettres contenant deux textes destinés au prochain numéro de la revue Croce Nera Anarchica, dont une à l’adresse du compagnon incarcéré Alfredo Cospito.

Par ailleurs, elle commence seulement à recevoir certaines des lettres qui lui ont été envoyées les mois passés.

Le 10 janvier, le Juge des Libertés et de la Détention a refusé les arrestations domiciliaires à Daniele Cortelli, arrêté à cause de ce que les flics auraient trouvé chez lui lors d’une perquisition dans le cadre de l’opération Scripta manent (mais la Cour de cassation a renvoyé à une date ultérieure la sentence qui lui a refusé la première fois sa remise en liberté).

Continue reading

[Bâle, Suisse] Balade solidaire à la prison de ‘Waaghof’

prisonsareforburningSamedi 10 décembre vers 20h, nous nous sommes rendus avec rage et feux d’artifice à la maison d’arrêt¹ de « Waaghof » à Bâle. Nous manifestons ainsi notre solidarité avec la dernière personne incarcérée des huit de Bâle, ainsi qu’avec tous les prisonniers de cette société. La personne a été placée en détention préventive dans le cadre d’une balade contre le racisme, la répression et l’éviction² le 24 juin et se trouve toujours derrière les barreaux.

D’un pas rapide et en faisant beaucoup de bruit, environ 40 personnes sont allées jusqu’à la prison où est également installé le ministère public. Là-bas, des slogans ont été scandés et un gros feu d’artifice allumé. Le cortège s’est dispersé peu avant l’arrivée de la police, ce qui n’a pas empêché cette dernière de contrôler plusieurs passants et d’en retenir au commissariat pendant quelques heures. C’est typiquement l’Etat.

Saluts de solidarité et de lutte à tous ceux qui, dedans comme dehors, sont visés par la répression ! Liberté pour tous !

[Traduit d‘indymedia Linksunten]

NdT:

¹Prison spécialement conçue pour les détenus incarcérés en préventive.

²Une des conséquences entres autres de l’embourgeoisement et de la spéculation immobilière.

Un compagnon accusé de destructions lors du mouvement du printemps dernier en détention préventive

jagu1Le compagnon anarchiste arrêté mercredi 7 en Bretagne est passé le lendemain devant la 23ème chambre, au Palais de Justice de Paris.

Il est accusé de dégradations sur un Pôle Emploi, sur une structure de la Chambre de Commerce et d’Industrie, sur un Franprix et sur un concessionnaire Jaguar, lors de la manif sauvage qui s’est déroulée le soir du 14 avril entre le 10ème et le 19éme arrondissements parisiens.

Ls flics ont identifié le compagnon seulement au cours de l’été et ils ont eu du mal à le trouver, bien qu’il ne se cachait pas du tout. Un mandat d’arrêt délivré au mois d’août a nécessité une recherche sur le Fichier des comptes bancaires (Ficoba), qui liste tous les comptes bancaires ouverts en France (afin par exemple de localiser les derniers retraits), ainsi que des recherches sur le bornage de son téléphone.

Continue reading

[Italie] Mise-à-jour sur l’opération « Scripta manent »

Les transferts des compagnon.nes.s arrêté-es lors de l’opération « Scripta manent » continuent. Le compagnon Alessandro Mercogliano a été transféré encore une fois, depuis la prison de Alessandria à celle de Ferrara (toujours dans des sections à haute sécurité AS2), là où se trouvent déjà les compagnons Nicola Gai et Alfredo Cospito.

Les nuits blanches et paranoïaques du sale proc’ Roberto Sparagna se poursuivent, qui, afin de trouver quelque preuve, puisqu’il n’en a pas, s’amuse à torturer les compagnon.nes avec des « interdiction de rencontre » (nous rappelons que pour Sandro et Marco à Alessandria, ainsi que pour Danilo et Daniele dans la taule de Terni, ça n’a jamais été possible de se rencontrer) et des transferts en continue.

Continue reading

[Zurich, Suisse] Récit de la petite manif au centre de rétention – Vendredi 7 Octobre 2016

Sur la petite manif à la prison

Vendredi soir dernier [7 octobre 2016, NdT], il y a eu une manifestation vers la prison de l’aéroport de ‘Kloten’, partie de la gare ‘Glattbrugg’. Elle a été appelée en même temps avec des affiches dans toute la ville – et aussi certainement sur internet. Manif vers le centre de rétention et d’expulsion, « Refugees welcome ».

Plus d’une centaine de personnes s’est rassemblée à la gare de ‘Glattbrugg’ et la manifestation a pu aller jusqu’à la prison sans intervention policière. Des groupes de six flics dispersés étaient certes de temps en temps visibles, mais ils se tenaient toujours à une distance de deux à trois cent mètres. Ceci était certainement avant tout dû au fait que les participant-es à la manif étaient en grande partie assez jeunes. La police a gardé de la distance et n’est pas intervenue, puisque gazer et agresser des personnes étant en grande partie probablement mineures d’un point de vue légal, aurait peut-être pu provoquer trop de désordre.

Continue reading

[Solidarité avec Gabriel Pombo Da Silva] Que l’Etat n’ait pas la main mise sur les rebelles …

[Mise-à-jour, 11/06/2016] Gabriel Pombo da Silva est sorti de prison jeudi 9 juin 2016.

****

Après plus de 30 ans déjà passés dans les geôles des Etats espagnol et allemand, il semble bien qu’enfin une lueur s’annonce au bout du tunnel pour le compagnon Gabriel Pombo Da Silva.

Continue reading

[Grèce] Manifestations contre les centres de rétention dans plusieurs villes (février 2015)

[Grèce] Manifestations contre les centres de rétention

Le 14 février, 250 personnes ont manifesté jusqu’au commissariat central de Thessalonique et ont lancé des bombes de peinture rouge sur l’entrée. Cinq jours après une manifestation pour la fermeture des centres de rétention s’est déroulée dans les rues de la ville.

Thessalonique, 19 février 2015

Thessalonique, 19 février 2015

Des manifestations contre les centres de rétention se sont également tenues à Patras le 17 février, à Athènes et Ioannina le 19 février et devant le centre de Xanthi le 28 février.

Samedi 21 février, il y a eu des affrontements entre les flics anti-émeute et 250 manifestant-e-s qui tentaient de rentrer dans le centre de rétention d’Amygdaleza où les retenus s’étaient révoltés le 14 février suite à la mort de deux d’entre eux.

amygdaleza

Traduction libre depuis clandestina

***************************************************************************************************************

[Grèce] Suicide, révolte et manifestation au centre de rétention d’Amygdaleza

14 février 2015

Le 13 février un migrant enfermé au centre de rétention d’Amygdaleza s’est suicidé. Cette prison située au nord d’Athènes avait déjà tué deux personnes en novembre dernier, et une autre mardi dernier. A l’intérieur les autres retenus ont répondu par la révolte.

Le lendemain le ministre de la Protection des citoyens du nouveau gouvernement de gauche est venu faire son beurre politique lors d’une visite au centre, en répétant la promesse faite lors de la campagne électorale de fermer les centres de rétention au profit de “centres d’accueil ouverts”. Un groupe d’une cinquantaine de personnes, elles sincèrement contre l’enfermement des étranger-e-s, manifestait devant les murs de la prison au même moment. Les retenus manifestaient de l’autre côté des grilles, brandissant des panneaux en anglais “Liberté. Ici on meurt”.

A l'extérieur du centre de rétention d'Amygdaleza

A l’extérieur du centre de rétention d’Amygdaleza

A l'intérieur

A l’intérieur

Destruction des frontières et de toutes les prisons, qu’elles soient de droite ou de gauche

d’après la presse

Repris de sans papiers ni frontières