Tag Archives: contre la « loi travail »

[Solidaire dans les luttes, solidaire face à la répression] Rassemblement samedi 11 mars devant la prison de Fleury-Mérogis

Rassemblement devant la Maison d’Arret des Hommes de Fleury-Merogis le 11 mars à 13h!

Printemps 2016. Loi Travail. Le gouvernement impose une nouvelle loi pour mieux nous exploiter. Mais des milliers de gen.te.s descendent dans la rue : grèves, manifs, blocages, occupations, émeutes et actions en tout genre. Le pouvoir, de concert avec les syndicats et les médias tente la division du mouvement entre bons et mauvais manifestant.e.s pour mieux réprimer : interdictions de manifester, nasses, violences policières, condamnations, incarcérations… Il semble que certaines enquêtes soient toujours en cours. En décembre dernier, une personne a été incarcérée pour des dégradations lors d’une manifestation sauvage en avril.

Le 18 mai, alors que se tient une manifestation de flics sur la place de la République à Paris, une contre-manifestation sauvage s’élance et laisse éclater sa colère en incendiant une voiture de police quai de Valmy. Les médias et la Justice parlent de « tentative d’homicide » pour mieux frapper. Des personnes sont arrêtées et mises en détention, aujourd’hui 4 personnes sont encore derrière les barreaux, et 4 sous contrôle judiciaire.

Continue reading

[Bagnolet-Montreuil, 93] Petite balade contre la justice

En milieu d’aprem, samedi 21 janvier,quelques-un-e s’étaient donné rendez-vous pour exprimer en acte et hors du tribunal notre solidarité avec Damien, enfermé depuis le 8 dècembre, et notre volonté d’en finir avec ce monde de juges, de flics et de fric

Une vingtaine de personnes répondent présentes et nous partons en balade dans les rues de bagnolet et de montreuil. A notre passage, les murs se couvrent de tags, pochoirs, affiches, autocollants. Une banderôle « nik la justice » sert de paravent aux tagueureuses. Dans ce quartier, peu passant mais très habité, un tract est distribué et les réactions sont plutôt encourageantes.

Continue reading

[Paris] Damien Camelio condamné à 10 mois ferme

Compte-rendu du procès de Damien

Jeudi 19 janvier 2017, Damien, incarceré depuis le 8 décembre et accusé de dégradations commises  lors de la manif sauvage et saccageuse du 14 avril  passait en procès à Paris.

Une quarantaine de personnes solidaires était présente. Contexte de comparutions immédiates essentiellement des affaires de survie et de petite économie parallèle. Une jeune proc au vocabulaire indigeste recquerant du ferme à tour de bras avec la banalité dont je saute portiques de métros, la notion d’obstacle en moins. Un juge paternaliste qui en plus des sentences, se permet de distribuer diagnostiques psy sans gène aucune.

Une ambiance. Et pas pour dire qu’il y en a des biens dans ces métiers de chiens.

Continue reading

[Paris] Nik la justice. Refus de mise en liberté pour Damien

Aujourd’hui mercredi 28 décembre se tenait une audience de mise en liberté de Damien, incarceré depuis le 8 décembre accusé d’avoir participé activement à la manifestation joyeuse, nocturne et sauvage du 14 avril 2016.

Le compagnon a semblé content de voir les quelques-un-es venu-es le soutenir. Il est à noter que nombre des present-es avaient eu l’information le jour même, tandis qu’au mieux les autres l’ont su la veille.
Quant au fond, sans grande surprise, sa demande a été rejetée et il reste donc à Fleury au moins en attendant son procès le 19 janvier.

Continue reading

De retour au placard… Lettre de Damien depuis la taule de Fleury-Mérogis

Je vous écris depuis Fleury où je suis incarcéré en détention préventive. Les chefs d’inculpation étant à leur habitude assommant et dénués de fantaisie je préfère, afin que les compagnon-nes aient une vision juste et réaliste des faits qui me sont reprochés, proposer la (re)lecture du récit de cette belle nuit d’un printemps de révolte écrite par des amoureuses et amoureux du désordre : « Récit du 14 avril : à trop contenir la rage, elle finit par éclater bien comme il faut ».

Continue reading

Un compagnon accusé de destructions lors du mouvement du printemps dernier en détention préventive

jagu1Le compagnon anarchiste arrêté mercredi 7 en Bretagne est passé le lendemain devant la 23ème chambre, au Palais de Justice de Paris.

Il est accusé de dégradations sur un Pôle Emploi, sur une structure de la Chambre de Commerce et d’Industrie, sur un Franprix et sur un concessionnaire Jaguar, lors de la manif sauvage qui s’est déroulée le soir du 14 avril entre le 10ème et le 19éme arrondissements parisiens.

Ls flics ont identifié le compagnon seulement au cours de l’été et ils ont eu du mal à le trouver, bien qu’il ne se cachait pas du tout. Un mandat d’arrêt délivré au mois d’août a nécessité une recherche sur le Fichier des comptes bancaires (Ficoba), qui liste tous les comptes bancaires ouverts en France (afin par exemple de localiser les derniers retraits), ainsi que des recherches sur le bornage de son téléphone.

Continue reading

[Bretagne] Arrestation en lien avec le mouvement contre la « loi travail »

Ce matin, mercredi 7 décembre, un compagnon anarchiste a été arrêté chez lui en Bretagne, par des flics venus de Paris.

Il serait accusé de « dégradations », apparemment dans le cadre du mouvement contre la Loi travail.

Plus d’infos dés que possible.

Solidarité ! Nous ne baissons pas la tête.

[Repris d’Attaque]

[Limoges] Soirée anti-répression samedi 10 décembre 2016

antireplimogesSuite à plusieurs interpellations, un groupe de personnes a exprimé la nécessité de s’organiser et de réfléchir ensemble face aux phénomènes de répressions qui se généralisent.

Un collectif anti-répression de Limoges propose donc le 10 décembre 2016 à 18h30 (Salle Ladoumègue, rue Ladoumègue) : une soirée de soutien aux différents inculpés de Limoges et de ses environs.

Ainsi, il vient affirmer sa solidarité face aux attaques, tant symboliques que physiques, qu’assènent fréquemment la police et la justice.

Les exemples ne manquent pas : contrôles de « routine » au faciès qui font loi dans les banlieues, arrestations et enfermements des migrants, répressions des militants lors des mouvements sociaux ou bien mutilations des manifestants par les forces de l’ordre (flash-ball et grenades de désencerclement…).

Continue reading

[Athènes, Grèce] Banderole à Exarchia en solidarité avec Kara Wild

kara-wild-1-544x408En lien avec les manifs contre la nouvelle loi travail, un véhicule de patrouille de la police française a été démoli et incendié le 18 mai à Paris. Kara Wild, une femme trans originaire des Etats-Unis qui avait pris part aux mobilisations, a été arrêtée une semaine plus tard, le 26 mai, à proximité de la place de la Nation lors d’une autre manifestation. Les autorités répressives de l’Etat l’ont accusé d’avoir participé à la démolition de la voiture de police. Depuis, elle est incarcérée en France et sa demande de libération sous caution a été refusée car elle est susceptible de s’enfuir.  Continue reading

[Besançon] Les vitres de la CCI éclatées en solidarité

La solidarité, c’est l’attaque !

Dans la nuit du 19 au 20 septembre à Besançon, la chambre du commerce et de l’industrie a été attaquée.

Plus d’une dizaine de vitres ont été brisées et des inscriptions ont été tracées à la bombe de peinture rouge sur la façade. L’une d’elles disait « Ni capital ni Etat ».

La répression qui a sévi partout en France contre les révoltés lors de la journée du 15 septembre nous a clairement poussé à agir.

Cette attaque est un signe de solidarité avec tou-te-s les rebelles du mouvement contre la loi travail.

Ni loi, ni travail !

[Publié sur indymedia nantes, 20 septembre 2016]