Tag Archives: crève la taule !

Retour sur le rassemblement devant la prison de Fleury-Mérogis du samedi 11 mars 2017

Retour sur le rassemblement devant la prison de Fleury-Mérogis, le samedi 11 mars 2017, à 13hs.

T’y étais pas ? Dommage pour toi. Même le soleil était là.

On s’était donné rendez-vous à 11h30, porte d’Orléans, pour un départ groupé en bus et en voiture vers Fleury. Les contacts avec les proches de détenu.es ont pu commencer dès la distribution du tract dans le bus.

Arrivé.es à Fleury, nous constatons la présence de flics prêts à se déployer, qui semblaient nous attendre dans la gendarmerie à l’entrée du complexe pénitentiaire. Des voitures étaient postées aux différents ronds points. Certains flics filmaient et relevaient le numéro des plaques d’immatriculation. Des proches de détenu.es étaient même surpris.es de la présence de la douane et du déploiement policier. Des gendarmes, près à intervenir, étaient postés devant la prison, ils sont restés à distance du rassemblement. Un maton a semble-t-il apprécié la banderole qui disait : « Solidaires dans les luttes et face à la répresssion! À bas toutes les prisons » au point de la prendre en photo.

Continue reading

Lettre de Damien depuis la prison de Fleury

Je vous remercie tou(te)s pour vos lettres et vos gestes de complicité. Chaque étoile de verre brisé accompagne mes nuits et chaque flamme de voiture brûlée réchauffe l’hiver et colore la griseur des murs.
Si je n’ai pas répondu à toutes vos lettres directement c’est que l’ambiance actuelle qu’il y a en cellule ne me le permet pas. De plus, je n’ai que 10 mois à faire, pas 10 ans, je serai donc bientôt dehors et il serait stupide que je leur donne déjà les bases des futures complicités que j’imagine possibles.
Si je suis resté libre pendant 8 mois et tant que je ne suis pas sorti de la clandestinité c’est bien qu’ils ne savaient pas où chercher. A ce propos, le procès étant passé je vais avoir accès au dossier d’instruction et il sera rendu public dés que possible.

Continue reading

[Italie] Des nouvelles des compagnon.ne.s arrêté.e.s lors de l’opération Scripta manent

Prison d’Alessandria : Texte de Marco Bisesti

[NdCNA : cette lettre a été écrite le 1er janvier, mais est arrivée avec un grand retard, à cause de la censure]

Irrémédiablement sur les chemins inexplorés et iconoclastes d’une vie libre, vendredi 30 décembre j’ai rassemblé joie et rage, que je continuerai à chérir, et je les ai lancées contre les vitres du bureau des matons de la section.

Jamais satisfait, une fois dans la cellule, j’ai détruit les « rideaux » installés depuis un mois, de façon à pouvoir à nouveau voir un morceau de ciel [ces « rideaux » sont des panneaux opaques installés à l’extérieur des barreaux, pour empêcher la vision vers l’extérieur].   

Continue reading

[Paris] Le chantier de réhabilitation de la prison de la Santé bat son plein !

Un paquet d’ordures basées en Île de France et à Lyon participent à ce chantier. Avis aux amateurs et amatrices !

Quand on arrive dans le 14è par les boulevards, on voit de loin les 4 immenses grues «Bateg» (filiale de vinci) qui dépassent des murs d’enceinte. Rue de la Santé, un grand panneau sur la façade donne les détails des entreprises qui bossent sur ce chantier et leur rôle, avec adresse et numéro de téléphone. Sur un immeuble voisin, une banderole «chantier de la prison : Vinci menace nos maisons». Sur internet, il est très difficile d’avoir des informations sur ce que va devenir ce bâtiment dont tout indique qu’il continuera de servir à la Justice pour y enfermer des gens.

Continue reading

[Athènes, Grèce] Distributeur de billet incendié contre la société carcérale

Dans la nuit du jeudi 12 janvier 2017, nous avons détruit et incendié un distributeur de billets de la ‘Piraeus Bank’ de la place ‘Canningos’. Cette année aussi, nos cadeaux pour le statu quo sont des marteaux et des flammes. Nous n’oublions pas celles et ceux qui sont incarcéré-e-s.

Jeunesse chaotique

[Birmingham, Angleterre] Au sujet de la mutinerie la plus dévastatrice depuis plus de 20 ans

Dans la nuit du vendredi 16 décembre, une mutinerie a éclaté à la prison de Birmingham, connue sous le nom de ‘Winson Green’. Pendant près de douze heures, les nombreuses unités de police anti-émeute n’ont pas pu contenir la rage qui n’a fait que se répandre au fil des heures dans les bâtiments de la prison. Au moins quatre ailes de la taule ont été saccagées : des spots de lumière et des caméras ont été détruits, plongeant l’aile ‘N’ dans l’obscurité totale ; des documents administratifs ont été cramés. La salle de dépôt du matériel de sécurité (casques, boucliers, armes…), ainsi que la salle de sport et la pharmacie, ont été prises d’assaut et pillé par les émeutiers.

Continue reading

[Bruxelles] Feux d’artifice contre les prisons

FeuAuxPrisonsCes 14 et 15 décembre, deux feux d’artifices ont éclairé les sombres murs du 127bis et de la prison de Saint-Gilles, en solidarité avec les personnes incarcérées à l’intérieur.

L’Etat développe toujours plus de stratégies pour se débarrasser des migrant.e.s, qu’il considère comme indésirables : renforcement de rafles dans les transports en commun (STIB collabo), perquisitions à domicile, cloisonnement des frontières, concentration en centres fermés, expulsions (parfois appelées « retours volontaires »), accès aux soins de santé de plus en plus complexe, interdiction aux citoyens d’aider matériellement les sans-papiers… Et encore beaucoup d’autres stratégies qui nous donnent la gerbe.

Continue reading

[Bâle, Suisse] Balade solidaire à la prison de ‘Waaghof’

prisonsareforburningSamedi 10 décembre vers 20h, nous nous sommes rendus avec rage et feux d’artifice à la maison d’arrêt¹ de « Waaghof » à Bâle. Nous manifestons ainsi notre solidarité avec la dernière personne incarcérée des huit de Bâle, ainsi qu’avec tous les prisonniers de cette société. La personne a été placée en détention préventive dans le cadre d’une balade contre le racisme, la répression et l’éviction² le 24 juin et se trouve toujours derrière les barreaux.

D’un pas rapide et en faisant beaucoup de bruit, environ 40 personnes sont allées jusqu’à la prison où est également installé le ministère public. Là-bas, des slogans ont été scandés et un gros feu d’artifice allumé. Le cortège s’est dispersé peu avant l’arrivée de la police, ce qui n’a pas empêché cette dernière de contrôler plusieurs passants et d’en retenir au commissariat pendant quelques heures. C’est typiquement l’Etat.

Saluts de solidarité et de lutte à tous ceux qui, dedans comme dehors, sont visés par la répression ! Liberté pour tous !

[Traduit d‘indymedia Linksunten]

NdT:

¹Prison spécialement conçue pour les détenus incarcérés en préventive.

²Une des conséquences entres autres de l’embourgeoisement et de la spéculation immobilière.

[Italie] Mise-à-jour sur l’opération « Scripta manent »

Les transferts des compagnon.nes.s arrêté-es lors de l’opération « Scripta manent » continuent. Le compagnon Alessandro Mercogliano a été transféré encore une fois, depuis la prison de Alessandria à celle de Ferrara (toujours dans des sections à haute sécurité AS2), là où se trouvent déjà les compagnons Nicola Gai et Alfredo Cospito.

Les nuits blanches et paranoïaques du sale proc’ Roberto Sparagna se poursuivent, qui, afin de trouver quelque preuve, puisqu’il n’en a pas, s’amuse à torturer les compagnon.nes avec des « interdiction de rencontre » (nous rappelons que pour Sandro et Marco à Alessandria, ainsi que pour Danilo et Daniele dans la taule de Terni, ça n’a jamais été possible de se rencontrer) et des transferts en continue.

Continue reading

[Marseille] Ni prisons ni expulsions

Ces derniers temps, les expulsions se sont multipliées à Marseille, et une personne a été incarcérée aux Baumettes lors de l’une d’elles..

Ces derniers jours, un bureau de vente immobilière Vinci, situé boulevard de la Corderie, a eu toutes ses vitres éclatées. Vinci participe notamment à la construction de plusieurs prisons, et a construit récemment le mur anti-migrants et une partie du camp de containers à Calais, en plus de participer à la destruction d’une partie de la « jungle ».

Le cabinet d’architectes Tangram (rue Virgile Marron) a lui aussi reçu une visite hostile: des tags « ni gentrification, ni pacification » et « connards » ont été écrits sur la porte, tandis que la façade et les vitres ont été souillées à l’huile de vidange. Tangram Architectes est entre autres choses impliqué sur le chantier de construction d’un hôtel de luxe entre la Canebière et Noailles, projet qui vise selon divers responsables à « nettoyer et pacifier le quartier »…

Ceux qui veulent nous encager ont des noms et des adresses: pourrissons-les !

[Publié sur indymedia nantes, 9 novembre 2016]