Tag Archives: nique la pub

[Besançon] Sale fin de semaine pour JC-Decaux

Matinée du samedi 18 mars. En me rendant au taf sous un ciel gris et pluvieux, mon regard a été attiré par du verre brisé sur le sol, qui pour le coup n’avait rien à voir avec les canettes de bière brisées au cours de la nuit par les bourrés de la St-Patrick …

En face de l’ensemble d’immeubles de bureaux et de l’hôtel Ibis de la City se trouvaient plusieurs véhicules de la multinationale JC-Decaux. A savoir un camion et trois utilitaires de Cyclocity (sa filiale en charge des Vélocités), qui avaient chacun leurs quatre pneus à plat. Et pour certains d’entre eux: pare-brise, vitre latérale, carrosserie et rétros bien endommagés.

Continue reading

[Besançon] Complicité active avec les révoltés d’Aulnay et d’ailleurs !

Je tenais un peu à partager quelques gestes de complicité avec les révoltés d’ici et d’ailleurs, que ce soit les casseurs de nez de contrôleurs à Clairs-Soleil (Besançon), les rebelles d’Aulnay-sous-Bois et de Seine-St-Denis qui, ces dernières nuits, détruisent un peu de ce qui les rend faibles et les oppriment : Autolib’ ; restaurant KFC, comicos, bâtiments étatiques divers, mobiliers de JC-Decaux…

J’ai une pensée particulière pour Damien et le compagnon qui a été arrêté le 7 février dans un squat à Montreuil et qui, depuis, est enfermé entre quatre murs. D’ailleurs, s’il est en taule aujourd’hui, c’est pour sa participation présumée au grand feu de joie du quai de Valmy du 18 mai, où des rebelles ont foutu le feu à une voiture de keufs. Bref, un geste pour lequel beaucoup de personnes paient le prix aujourd’hui mais qui ne cesse de nous réchauffer le cœur. Tout comme à chaque fois que les porcs en uniforme (vigiles, contrôleurs, flics, militaires) se font attaquer et détruire leur outil de travail.

Continue reading

[Toulouse] Crève la réinsertion et solidarité offensive

Dans la nuit de jeudi à mardi, en solidarité avec des compagnon.ne.s qui résistent face à la répression, on a brûlé un camion de JC Decaux avec des allumes-feu et attaqué la vitrine d’une mission locale à coups de marteau.

Ce qui est bien dans ce monde de merde, c’est qu’il est facile de justifier ses cibles.

JC Decaux, pas besoin de le pésenter, il nous martelle de ses pubs gerbantes au quotidien, profite de la main d’oeuvre gratuite en faisant faire des TIG. On s’est chargé.e.s de le remercier de ses nombreuses années au service de la normalisation et de la réinsertion.

Continue reading

[Paris] Du verre brisé en solidarité avec Damien

[Paris] Vive le carbure de tungstène !

En solidarité avec Damien qui passe demain au TGI de Paris. L’occasion de partager l’efficacité redoutable d’un petit compagnon de poche.

J’avais grave les glandes ce soir. Je pensais à Damien qui passe en procès, à la manif grandiose du 14 avril dernier, qu’est-ce qu’on s’était marré à tout défoncer, à tous ces emmerdeurs qui nous pourrissent la vie et à nos lunettes de plongée et nos masques à gaz qui s’ennuient depuis qu’on casse plus plein de trucs tous les jeudis.

Autour de la porte des Lilas, j’ai pété les écrans de 7 DAB, 4 panneaux de pub JcDecaux et les vitres d’une bagnole RATP et d’une bagnole SPIE (constructeur de taules).

Continue reading

[Bruxelles, Belgique] Attaques solidaires avec Damien, incarcéré en préventive à Fleury

Et bim !

attaque de solidarité avec le compas Damien

bruxelles la glaciale:

hier soir j’me balladais innocement cache col ras les yeux et brise vitre dans la poche quand j’ai croisé cette voiture d’agents de sécu qui zonait esseulée. apres avoir tendu le majeur a la caméra au dessus de moi et j’ai fracasser les vitres de la caisse.

trop de sécu,trop de keuf,trop de maton.

une petite pensée pour toi quand ca casse damien.

Continue reading

[Toulouse] La société Decaux visée par des « destructions régulières »

Cartoucherie : dégradations en série pour les abribus Voie du TOEC

ABRIBUS  DETERIORER RUE DES ARCS ST CYPRIENUn gang de destructeurs d’abribus sévit-il sur la voie du TOEC ? Depuis une dizaine de jours, les habitants du quartier observent des destructions régulières des abribus. Généralement, c’est la façade vitrée la plus large qui est détruite.

Le délai de rénovation d’un abribus par la société JC Decaux étant d’un peu plus d’une semaine, depuis les premières dégradations, jamais tous les abribus n’ont été en état simultanément.

« Visuellement, ça gêne ! Et ça se voit que les dégradations sont volontaires », explique Charlie, habitant du quartier et usager de la Ligne de bus 64, qui emprunte ce chemin.

Leur presse – ladepeche.fr, 04 juin 2015