Monthly Archives: juin 2016

[Bloomington, Etats-Unis] Attaque contre les bureaux de probation

cat-1Comme petit geste, nous avons détruit les fenêtres du bureau des services de probation dans la nuit du 11 juin 2016.

Police, tribunaux et prisons constituent un tissu de contrôle qui cherche à écraser les êtres humains, les forçant à se conformer à un ordre social de hiérarchie et d’exploitation. Tandis que cela se manifeste par des meurtres policiers et la brutalisation de prisonniers, ce contrôle prend de plus en plus le rôle de répression diffuse à travers les systèmes de détention domiciliaire, les TIG, la liberté conditionnelle et la probation. Dans chacun de ces systèmes d’auto-maintien-de-l’ordre, la capacité de résistance collective est réduite à néant, isolant ces rebelles qui ne se soumettront pas à ces formes d’emprisonnement doux.

Continue reading

[Turin, Italie] Après avoir refusé collectivement de se soumettre aux contrôle judiciaires, annulation des 12 interdictions du territoire !

10 Juin : 2 semaines après la notification du contrôle judiciaire, ce 10 Juin les compagnons et compagnonnes ont décidé collectivement de ne pas se soumettre à cette mesure, donc de rester à Turin, voici le communiqué qu’ils et elles ont lu depuis les micros de RadioBlackout :

Continue reading

[Publication] Nos « révolutionnaires » sont des gens pieux

[Texte publié pour la première fois dans la revue anarchiste apériodique Des Ruines, n°2, automne 2015, à l’intérieur du dossier « Old-school ou post-modernes, les gauchistes nous emmerdent ». Il fut édité sous forme de receuil, avec d’autres textes de Cassandre, dans la brochure Nos « révolutionnaires » sont des gens pieux, De la complaisance envers la religion et les théories de la race dans les milieux radicaux, Ravage Editions, janvier 2016.]

Continue reading

[Paris] Bref récit de la courte manif sauvage partant de répu ce 14 juin

133220254314 juin. Beaucoup d’entre nous étaient frustré-es de la manif de l’après-midi. Non qu’il ne ce soit rien passé. Le monde était là, les flics aussi. Le tableau final est plutot joli, mais à vivre chacun-e ça n’a pas été forcement un moment les plus libérateurs. Un mot tourne, ce soir on continue l’émeute, et on se déchaîne un peu de la frustration de la journée.

Continue reading

[États-Unis] Quelques mots de Michael Kimble sur la pacification racialiste à l’intérieur et à l’extérieur des taules

[Ce texte a été écrit par Michael Kimble, prisonnier américain noir et homosexuel condamné à perpétuité pour le meurtre d’un bigot homophobe, il y a une trentaine d’année. Il s’agit d’une lettre qui fait partie d’un recueil en anglais, publié sous forme de fanzine, intitulé To struggle means we’re alive (« Lutter veut dire que nous somme en vie »), et réunissant des textes de prisonniers sur les révoltes de Ferguson, de Baltimore et contre la police aux États-Unis. Il nous semble être la contribution du fanzine la plus intéressante d’un point de vue anarchiste, d’abord parce qu’il est une critique des tenants du racialisme américain, qu’il soit d’Etat ou militant, mais aussi parce que nous sommes là bien loin des quelques dérives judiciaristes, familiaristes et culturalistes des réponses politiques souvent portées en France (et ailleurs) face aux assassinats policiers, qu’ils soient racistes (comme souvent aux États-Unis) ou non.]

Continue reading

« Refugees welcome », ça ne suffit pas ! Contre ce monde de frontières et de papiers !

165235Nous sommes actuellement face aux conséquences de la normalité des conditions existantes : fuites de masse, provoquées par la guerre, par l’exploitation et par l’ordre de ce monde. Des gens sont contraints d’endurer des conditions de vies hallucinantes, des trajets et la fatigue. Puis subir ici même le nationalisme et le patriotisme, la peur de tout perdre caractérisée par le racisme, qui se solde par des centaines d’attaques et d’agressions contre les migrants et centres pour demandeurs d’asile. L’État se présente comme le bon sauveur des sans-défense et s’en vante vis-à-vis des autres États, quant au nombre de personnes qu’il « accueille », alors que dans le même temps de nouvelles lois et restrictions concernant l’accès au droit d’asile sont en train de passer. De nouveaux pays d’origine « sûrs » sont décrétés, c’est-à-dire que des gens de ces pays se font contester la légitimité à fuir, puisque c’est prétendument sûr. Dans le même temps, les hébergements restent temporaires ou bien précaires autant que possible. Ainsi, des personnes sont obligées de vivre dans des campements, bien qu’il y ait des logements vacants en masse. Ou également isolé en province plutôt que dans n’importe quel endroit où ce serait plus facile de nouer des liens, de s’agiter davantage de manière auto-déterminée.

Continue reading

[Bruxelles, Belgique] Beau comme des bagnoles de flics en flamme !

Molenbeek3Un deuxième véhicule de police a été incendiée,à Molenbeek, dans la nuit de vendredi à samedi. Le feu avait été bouté, plus que probablement de manière volontaire, vendredi vers 19 h, dans une première voiture de la zone Ouest entre la rue des Quatre Vents et la rue Jean-Baptiste Decock. Dans le second cas, il s’agit d’une voiture banalisée, une Peugeot 807, appartenant à la Division Jeunesse de la police. L’incendie s’est produit vers minuit quart rue de Roovere (Gare de l’Ouest), non loin du commissariat Jeunesse justement. Selon les premières constatations, le mono-volume aurait été incendié à l’aide d’un cocktail molotov. L’enquête a en tous les cas rapidement progressé selon les informations de la RTBF. Un jeune homme de 18 ans a été interpellé, dans la nuit de vendredi à samedi, après que celui-ci se soit présenté à l’hôpital Saint-Anne (Anderlecht) pour des brûlures aux mains. Sur place, celui-ci a exposé une version incohérente pour expliquer ses blessures. Vu la gravité de celles-ci, l’individu a été transféré à l’hôpital des grands brûlés de Neder-over-Heembeek, où il a livré une deuxième version. Ce sont les opérateurs du service 100, à l’écoute du jeune homme, qui ont effectué un lien entre les faits qui se sont produits à Molenbeek et l’état de l’individu. La police est alors venu le cueillir.

Continue reading

[Paris] Arrestations ciblées en marge des manifs contre la loi « travail »

Hier, mercredi 8 juin, une manif se disperse dans le secteur Picpus après une action devant le meeting pro-loi travail du Parti socialiste à Cour Saint Emilion. Une demi-heure après, dans le métro Nation, au moins cinq flics en civil se jettent sur une personne pour l’interpeller. Cette personne a juste eu le temps de crier un nom aux témoins avant de se faire emmener. A noter que nous ne savons pas à ce stade si les policiers ont interpellé quelqu’un qui était à la manifestation dispersée à Picpus où s’ils se sont trompés de cible, mais en tout cas ils pensaient, d’après les témoins, s’en prendre à un manifestant.

Continue reading

Une contribution en vue du procès à Gênes pour « provocation aux crimes et délits »

Le 7 mai 2012, à Gênes [Italie ; NdT], le PDG de l’époque d’Ansaldo Nucleare, Roberto Adinolfi, est blessé par balle à une jambe. Deux compagnons anarchistes, Alfredo Cospito et Nicola Gai revendiquent cette attaque et sont encore détenus dans la prison de Ferrara.

Après ce heurt, afin d’œuvrer à son propre maintien, le système s’est organisé pour amoindrir et contrecarrer le sens de ce qui s’était passé, en le discréditant et en le criminalisant pour que ça ne se répète pas. D’un côté, la répression et la police ont mené différentes perquisitions contre des personnes, en ville et ailleurs ; de l’autre, le Pouvoir a fait bouger les institutions et la presse, qui, étant donné leur interdépendance, ont pleinement collaboré.

Continue reading

Lettre ouverte à ceux qui ne voient pas de problème à marcher derrière les racialistes dans le mouvement en cours

Contribution à la critique nécessaire de l’Appel à un cortège en commun contre les violences et l’impunité policière lors de la manifestation du 14 Juin 2016 contre la loi Travail, proposé et signé par divers militants du racialisme

Continue reading