Tag Archives: contre la religion

[Thessalonique, Grèce] Attaque incendiaire d’une église en solidarité avec Monica et Francisco

Dans les premières heures du 8 décembre 2016, nous avons décidé d’attaquer l’église du prophète Eljah de la rue ‘Olympiados’ à Thessalonique, en incendiant la porte d’entrée et l’intérieur. Cet acte était en solidarité avec Monica Caballero et Francisco Solar, accusé-es d’une attaque explosive contre la basilique del Pilar à Sarragosse le 2 octobre 2013. En réalité, durant cette période en Espagne, l’église catholique a été frappée par une série d’attaques à cause de son empressement à limiter l’accès aux avortements.

Chaque religion est notre ennemi. Elle soutient le statu-quo, pacifiant la société avec des normes qui deviennent plus tard des lois. Elle fonde son pouvoir sur les espoirs des croyants d’une vie future après la mort, étouffant tout désir d’insurrection aujourd’hui, ici et maintenant. Elle justifie la guerre fondée sur des différences culturelles que la religion a elle-même créées.

Continue reading

[Toulouse] Les deux églises, la rue des Bons-Enfants et l’extrême-droite locale

bons_enfantsFaire un saut dans l’histoire pour comparer ce qui n’a rien à voir et découvrir (quel surprise !) des liens entre des fafs et des flics.

Le mardi 8 novembre 1892, un anarchiste, Emile Henry, dépose une bombe « à renversement » au siège des mines de Carmaux à Paris. Elle est ramenée au commissariat du 21, rue des Bons-Enfants et y explose, tuant six personnes, dont cinq flics — l’un d’eux meurt d’une crise cardiaque en entrant dans le commissariat après l’explosion. Ce bien heureux événement qui doit tout au hasard, connaît aujourd’hui encore une certaine notoriété grâce à une chanson, La Java des Bons-Enfants, dont le texte, prétendumment attribué à Raymond-la-Science (de la bande à Bonnot) est en réalité de Guy Debord.

Durant l’hiver 2016, un dispositif incendiaire est déposé devant la paroisse Saint-André à Toulouse. Il est composé de bouteilles de liquide inflammable, d’allume-feux et de bougies. Celles-ci se consumment sans enflammer le dispositif. Il reste plusieurs jours devant l’église avant d’être découvert. Des flics le ramènnent alors au commissariat central et le déposent dans la cour pour l’analyser. Et là, c’est la panique : une partie du commissariat est évacué, les pompiers et les démineurs sont appelés. Iels analysent le dispositif puis le font exploser.

Continue reading

[Publication] La « race » à coup de poing américain

racesSi aujourd’hui dans le milieu toujours plus décomposé la norme est au ressenti, à cette dictature latente des affects, des subjectivités émotives, de l’étalage de ses fragilités, de la victimisation et de l’hystérisation de la politique, je me contenterai ici d’un récit factuel qui n’engage que moi-même et ma présence en cette soirée ensoleillée d’automne à Marseille, voici donc quelques cuillères à café de « ressenti » subjectif, pas bio, sans sucre et sans victimes dedans.

« Nous refusons votre course à l’opprimé »
Des racialistes inspirés.

En arrivant Rue Consolat, on peut déjà remarquer que quelque chose se trame dans les rues de Marseille. Un peu partout j’aperçois des traces d’affiches arrachées annonçant le débat « s’opposer au racialisme » autour du texte « Jusqu’ici tout va bien ? ». Je sais que les tensions sont fortes autour de ces questions et je me dis que plus rien ne peut encore m’étonner de la part du PIR ou, dans ce cas, de celles et ceux qui font mine de ne pas y toucher dans le milieu, mais qui en sous main travaillent indirectement à faire valider et rendre acceptables les thèses et le vocabulaire raciste de ces derniers, avec une certaine tolérance (au moins…) pour l’homophobie, l’antisémitisme, la religion et le principe communautaire du « on lave le linge sale en famille ».

Continue reading

[Strasbourg] Qui sont les racistes ?

Lors de la venue de Houria Bouteldja et de Franco Lollia à Strasbourg, cette affiche a été trouvée collée sur la maison des associations.

Qui sont les racistes?

Ce n’est pas la première fois que la porte-parole provocatrice et très médiatique du PIR est invitée à Strasbourg. La dernière fois c’est Jean-Claude Meyer en tant que membre de l’Union Juive Française pour la Paix qui lui a déroulé le tapis rouge, lui permettant de présenter son livre précité, et de déballer au grand jour sa stratégie politique.

Continue reading

[Besançon] Modeste réponse à la rentrée de la « manif pour tous »

Besançon : petite visite chez les cathos intégristes

3

Les homophobes de la « Manif pour tous » faisaient leur rentrée ce 16 octobre 2016.

N’ayant pas pour habitude de laisser de pareil-le-s réactionnaires en paix, nous sommes allé-e-s, dans la nuit du 14 au 15 octobre, faire un tour du côté de la rue Sarrail où se trouve la chapelle de la Fraternité Saint-Pie X. Cette organisation est en partie affiliée aux fascistes de Civitas : tou-te-s sont activement impliqué-es dans cette mobilisation réactionnaire.

Là-bas, murs et fenêtres moisis de ce trou à pétainistes ont été recouverts de tags : « Colons de la pensée – Mort à la religion / on baise comme on veut – La seule chapelle qui illumine est celle qui brûle – Ni Dieu ni maître – Fachos », ainsi que le symbole féministe. Une énorme inscription « Pétainistes, cul-bénis cassez-vous » a également été tracée sur la façade, encore souillée de taches de peinture par une précédente visite.

Continue reading

[Affiche] Ce sont des empoisonneurs

Affiche collée sur les murs de Paris et d’ailleurs:

Ce sont des empoisonneurs

Ils nous mentent. Dieu, Allah, Yahvé n’existent pas. Il n’y a pas de vie après la mort.

Ces sinistres illusions sont entretenues afin de nous faire accepter tout le carcan de normes morales et de règles sociales qui nous font vivre en esclaves, dans l’enfer qu’est ce monde. Un enfer bâti par les pouvoirs d’État, par le capitalisme et aussi par les religieux.
Pour prêtres et bigots, la vie ne serait qu’une épreuve à endurer afin de gagner une récompense dans l’au-delà. Mais ils nous mentent : nous n’avons que cette vie-ci. Leurs cieux irréels ne sont rien d’autre que l’image de la Justice, la main du pouvoir qui distribue rétributions et punitions ici bas.
Les religions sont un instrument pour maintenir les exploités obéissants, pour justifier le pouvoir et la richesse de quelques-uns. L’idée de divinité est la racine même du principe d’autorité et son pendant, la foi, est celle de la servitude volontaire, ce venin de l’esprit.

Blasphémer toute religion au nom de la liberté ne signifie cependant pas défendre la laïcité, un outil de la République. Cela veut encore moins dire s’en prendre aux fidèles d’une religion en particulier, chose qui pourrait donner des arguments au racisme. Bien au contraire, nous devons combattre les religions, toutes les religions, aussi parce qu’elles sont un des fondements identitaires qui engendrent et développent nationalisme, communautarisme et racisme. Nous devons les combattre en gardant en tête que ce qu’on veut est la liberté pour chacune et chacun.

Continue reading

[Besançon] Dégageons la Fraternité Saint-Pie X !

Les cathos intégristes ont à ce jour une nouvelle chapelle dans le centre-ville de Besançon, sur laquelle certains « blasphémateurs » ont déjà laissé leurs messages antithéistes et antifascistes au mois de juillet.

Mais c’est à l’adresse du 14, rue Lyautey dans le quartier St-Claude que l’organisation catholique intégriste FSSPX est implantée depuis des années. Et c’est précisément à cet endroit que nous leur avons rendu visite dimanche 15 août au petit matin : les mots « Ni à Sarrail ni ici » et le symbole anarchaféministe ont été tagués sur la porte principale et les murs de la chapelle. La serrure de leur boîte aux lettres a également été bouchée à la colle.

Continue reading

[Santiago, Chili] Retour sur les événements du 9 juin dernier

Le 9 juin à Santiago du Chili…

« L’idée de Dieu implique l’abdication de la raison et de la justice humaines, elle est la négation la plus décisive de l’humaine liberté et aboutit nécessairement à l’esclavage des hommes, tant en théorie qu’en pratique. »

Bakounine, Dieu et l’Etat, 1882

Jeudi 9 juin 2016 à Santiago s’est déroulée une manifestation de 150 000 étudiants et lycéens, préparée depuis des semaines et organisée par la Confédération des Etudiants du Chili (Confech), afin de réclamer des améliorations du système éducatif. Ce qui devait n’être qu’une énième protestation réformiste a pourtant été marqué par un événement inattendu, la joyeuse contribution d’incontrôlés qui ont saisi l’occasion pour apporter leur petite touche qualitative. Des pillages de magasins tout au long ? Non, cela ne fut pas le cas, malgré une tentative contre une pharmacie. Des saccages incendiaires de bus du Transantiago, comme cela se produit lorsque des enragés s’invitent au bal ? Non, pas plus. Peut-être alors quelques barricades enflammées avec des manifestants cagoulés armés de frondes et de molotovs juste derrière, comme cela arrive régulièrement ? Non, peut-être une autre fois. Malgré tout, ce ne fut pas juste une grande manifestation avec sa petite partie émeutière s’en donnant à cœur joie en lancers de pierres contre les carabiniers. Quelque chose d’un peu différent s’est passé ce jour-là, une figure mythique et symbolique a été détruite publiquement, grâce à un simple pas de côté impromptu.

Continue reading

[Publication] Nos « révolutionnaires » sont des gens pieux

[Texte publié pour la première fois dans la revue anarchiste apériodique Des Ruines, n°2, automne 2015, à l’intérieur du dossier « Old-school ou post-modernes, les gauchistes nous emmerdent ». Il fut édité sous forme de receuil, avec d’autres textes de Cassandre, dans la brochure Nos « révolutionnaires » sont des gens pieux, De la complaisance envers la religion et les théories de la race dans les milieux radicaux, Ravage Editions, janvier 2016.]

Continue reading

Sur l’idéologie anti-islamophobe

[Texte reçu par mail à l’occasion d’un débat au Rémouleur (Paris), le 13 juin 2016 à 19h30 avec les auteures du texte.]

Ce texte entend répondre à ceux qui, parmi les communistes libertaires, sont engagés dans un combat contre « l’islamophobie » et, à ce titre, prétendent interdire toute critique de l’islam et promouvoir une théorie de la « race sociale », dans un climat pour le moins générateur de tensions, d’accusations de racisme, et même d’attaques caractérisées.

Continue reading