Daily Archives: 2015/05/23

[Etats-Unis] Réponse à un meurtre policier à Portland (Oregon)

googcopMichael Harrison, un homme en détresse qui a utilisé un couteau de cuisine pour se mutiler, a été tué par balles par les officiers de police de Portland dans la soirée de dimanche 17 mai 2015.

Ceci a toujours été la réponse du bureau de police de Portland et de la police du monde entier pour harceler, blesser et assassiner les personnes rencontrant des problèmes de santé mentale.

Partout, des flics tuent des gens de couleur, les pauvres, ceux qui font face à des crises de santé mentale et d’autres marginalisés dans la société. Le message est clair que, pour servir un petit nombre, beaucoup sont entièrement superflus.

Un groupe de 15-20 personnes est descendu dans les rues lundi soir après avoir eu vent de ce récent assassinat policier à Portland. La petite manifestation a pris toutes les ruelles de Broadway allant vers l’ouest de la 10ème. La marche a commencé avec des chants de « flics, porcs, assassins » et « tous les flics sont des bâtards ». Il semble que l’occasion a été saisie pour casser les fenêtres d’un Starbucks et d’une baque à proximité. Le groupe a tenu la rue pendant quelques temps soutenu par les coups de klaxon et les poings levés des passants.

Des cônes régulant le trafic et de l’équipement de chantier ont été traînés dans la rue pour ralentir la circulation. La police s’est montrée en masse à l’angle de la Williams Avenue, peut-être 8 à 10 véhicules au total. […] La marche est retournée vers l’est et le groupe a décidé de se disperser quand il s’est senti en sûreté, tandis que les flics sont restés dans la zone encore quelques temps. Ceci a été un petit geste pour Michael Harrison, Aaron Campbell, James Chasse, Jack Collins et tous les autres abattus par la police […] Pour toutes les personnes dont les vies ont été enlevées par la police, pour nous-mêmes, nous continuerons à lutter pour un monde sans police.

ACAB.

Traduit de pugetsoundanarchists, 21 May 2015

[Prague, République Tchèque] Revendication de l’incendie d’une voiture de police – 15 mai 2015

pragueLe vendredi 15 mai 2015, nous avons incendié une voiture de police garée en face du poste de police de la rue Hostivařská à Prague. Cela a été le résultat d’un acte de sabotage mené par le M.A.P. Nous avons décidé de transformer notre rage en attaque directe et d’agir dans le cadre du réseau des cellules révolutionnaires.

Nous avons été longtemps tourmentés par la peur et l’indécision puis le 28 avril la percée est arrivée: la police a lancé une attaque contre le mouvement anarchiste dans le pays où nous vivons et ceci a finalement facilité notre décision d’agir. Nous pensons que d’autres prendront également des décisions de ce type.

L’incendie d’une voiture de police est peut-être seulement un petit pas en direction de ce qui doit être fait pour mettre fin au capitalisme mais cette étape ouvre de nouvelles possibilités. Auparavant, une telle démarche était inaccessible pour nous car nous étions incapables d’aller au-delà des limites de protestation – aboyant beaucoup mais ne mordant jamais nos ennemis. Mais maintenant nous avons brisé les chaînes de la moralité bourgeoise. Pour l’Etat et le capital, nous ne sommes désormais plus des charlatans inoffensifs. Nous devenons une menace parce que nous avons commencé à détruire ce qui nous détruit.

C’est juste le début, la lutte continue !

Cellule M.A.P / Réseau des Cellules Révolutionnaires

Traduit de l’anglais d’anarchist news

[Vienne, Autriche] Publication d’un nouveau journal anarchiste

Le premier numéro du projet de journal de rue anarchiste ‘Unruheherd’ est désormais disponible (au format pdf A3 en cliquant sur les images).

Sur le contenu:

– Editorial

– Travailler ?! Pourquoi le devrai-je ? Considérations contre le monde du travail.

– Militaires contre réfugiés ? Réflexions sur le développement en mer méditerranée dans une perspective anarchiste

– Nouvelles d’agitation

– Contact (unruheherd(at)riseup.net)

Recto

Recto

Verso

Verso

[Nancy] Comment accommoder le contrôleur – 19 mai 2015

Nancy. Des agents de Transdev qui procédaient à un contrôle de titres de transport dans le tram, mardi vers 7 h 15, ont été agressés. Verbalement et physiquement pour l’un d’eux qui a pris un coup-de-poing au visage.

Sur les trois suspects, un seul a été interpellé. A priori, ce n’est pas lui qui aurait porté le coup mais ce Nancéien de 25 ans à tout de même été placé en garde à vue. Pour outrages et menaces de mort. L’enquête n’a pas permis pour l’heure d’identifier ses deux complices en fuite.

Le Nancéien a été remis en liberté avec une convocation en correctionnelle pour le 11 septembre.

Publié dans leur presse – l’est républicain, 22/05/2015 à 05h00

[Belgique] En attaquant les responsables de la maxi-prison à leurs domiciles….

« Votre responsabilité ne s’arrête pas au bout de vos souliers ni à votre porte »

« En tout cas, je tiens pour inévitable que nous (un “nous” constitué de millions de “je”), nous intimidions ceux qui ont le pouvoir et nous menacent. Nous n’avons pas d’autre issue que de répondre à leurs menaces par d’autres menaces et de neutraliser ces hommes politiques qui, d’une façon totalement inconsciente, se résignent à la catastrophe ou contribuent même activement à la préparer. »

Günther Anders

Dans la nuit du 17 au 18 mai 2015, à trois endroits différents à Bruxelles, des slogans contre la maxi-prison ont été peints sur des domiciles privés. Et pas n’importe lesquels : le domicile de Rudi Vervoort (ministre-président de la Région bruxelloise) où aussi un mélange de fumier et de goudron a été déversé sur le pas de sa porte ; la maison d’un de ces collaborateurs et le domicile d’une personn, ancienne directrice de la prison de Forest, qui était la responsable francophone du développement du projet de prison à Haren. Etait, car après ces faits, elle a démissionné, renonçant de fait à continuer à collaborer à cet œuvre de la répression.

Ces gestes interviennent à quelques jours de la réunion de la commission de concertation, qui donnera son avis sur l’obtention des permis de construire nécessaires pour commencer les travaux de la maxi-prison.

Repris de lacavale.be

Prison de Haren: effrayée, l’une des responsables du projet démissionne

Les actes de vandalisme se multiplient contre les collaborateurs du projet de méga-prison à Haren. La façade de l’habitation privée de Rudi Vervoort (PS), ministre-président de la Région bruxelloise, a été taguée. Des messages hostiles ont également été inscrits sur la maison d’une responsable du projet de prison. Choquée par ces messages, cette mère de famille a décidé de jeter l’éponge.

C’est ce mercredi matin à 9h30 que se tient la commission de concertation pour la nouvelle prison à Haren, une des étapes en vue de l’obtention des permis d’urbanisme, pour construire ce grand centre pénitentiaire bruxellois. De nombreux opposants seront présents pour faire entendre leur voix: riverains, défenseurs de la nature, magistrats, avocats et des associations qui dénoncent le modèle carcéral prévu par le gouvernement fédéral.

Mais aux côtés de ceux qui contestent la prison de façon pacifique, il y a aussi des partisans de gestes plus radicaux. Le ministre président bruxellois Rudi Vervoort et une employée de l’administration pénitentiaire viennent d’en faire les frais.

Rudi Vervoort a porté plainte

Le socialiste Rudi Vervoort a découvert ce lundi matin un mélange de fumier et de goudron déversé sur le pas de sa porte, et des tags sur son garage. Une intimidation très explicite. « On pouvait y lire « Pas de prison à Haren ». C’est on ne peut plus clair, assène Rudi Vervoort, qui a porté plainte. Dans une démocratie comme la nôtre ce genre d’action n’a pas sa place. Ici on, utilise une forme d’intimidation comme étant le seul moyen pour faire dévier un dossier de sa route. C’est assez interpellant. »

La responsable du projet abandonne

Mais il n’y a pas que le monde politique qui est pris pour cible, l’administration également. L’ancienne directrice de la prison de Forest, responsable francophone du développement du projet à Haren a également vu sa façade taguée dans la nuit de dimanche à lundi. Très affectée par cet acte de vandalisme sur son domicile privé, cette maman de deux enfants a décidé de quitter l’équipe qui s’occupe du dossier de la nouvelle prison. L’administration pénitentiaire a accepté sa décision.

Le tag fatal...

Le tag fatal…

Ce n’est pas la première fois que des actes de vandalisme visent des partenaires du projet de construction de la future grande prison de Haren. Depuis l’an dernier, les bureaux de plusieurs sociétés liées au chantier de la future prison ont connu des dégradations matérielles. En février dernier, un engin incendiaire a été enflammé sur le pas de la porte de l’architecte Philémon Wachtelaer dont le bureau a signé les plans de la future prison. Il s’agissait d’un engin artisanal fabriqué au départ d’une bonbonne de gaz et de chiffons et allumé sur le seuil de sa maison, en pleine nuit.

Leur presse – RTBF, 19/05/2015 à 16h32

[Espagne] Les 5 compagnons incarcérés à la suite de l’opération Pinata transférés dans plusieurs prisons

La dispersion appliquée aux prisonniers de l’ »Opération piñata ». Nouvelles adresses

Ce que nous craignions finit par se passer : Nos compagnons séquestrés par l’ “Opération Piñata” ont été dispersés sur tout le territoire.

Nous le craignions parce que le système carcéral n’allait pas leur permettre d’être tous ensemble dans la même prison, d’avoir des contacts entre eux et de rester proche d’un environnement pour qui il était facile d’avoir des visites et de montrer du soutien.

Les nouvelles adresses :

PAUL JARA ZEVALLOS
Carretera M-241, Km. 5750
28595 – Estremera
(Madrid)

JAVIER GRIJALBO ADÁN
Autovía A-23, Km. 328
50800 – Zuera
(Zaragoza)

JAVIER GARCÍA CASTRO
Carretera Local P-120
34210 – Dueñas
(Palencia)

JORGE LINARES IZQUIERDO
Autovía Madrid – Cádiz, Km. 391
14014 – Córdoba

ENRIQUE BALAGUER PÉREZ
Carretera M-609, Km. 3,5
28791 – Soto del Real
(Madrid)

[Extrait d’Indy Barcelone et traduit par brèves du désordre, 17 mai 2015]