Tag Archives: Prague

[Prague] Incendie de deux véhicules de police en réponse à « l’opération Fénix » – 1er et 4 juillet 2015

Mercredi 1er juillet à Prague, une voiture de police garée à proximité de la station de métro ‘Srašnicka’ a été incendiée. Ce sabotage incendiaire a été mené en solidarité avec l’anarchiste Alešem Kočím, arrêté le 28 avril dernier puis emprisonné dans le cadre de l’opération ‘Fénix’ [1]. L’attaque a été revendiquée par la « cellule de salutation incendiaire – réseau des cellules révolutionaires (SRB) ».

MAV5c56c5_DSC00782-1024x576 MAV5c56c5_DSC00780-1024x576 MAV5c56c6_DSC00784-1024x576

Dans les premières heures du samedi 4 juillet 2015, une voiture de police garée à l’extérieur du commissariat de ‘Praha-Bubny’ a été détruite par les flammes. Cette attaque « a été faite en réponse à la répression de la police et de l’Etat contre les anarchistes. [..] Avec le lancement de l’opération Fénix’, les flics ont déclaré la  guerre au mouvement anarchiste.[…] Ils veulent étouffer la résistance mais ils ajoutent seulement de l’essence au feu. ‘Cellule de coeur sauvage – SRB' ».

MAV5c56c0_DSC00931-1024x576 2371372_

Le 15 mai dernier, un véhicule de police avait également été détruit par le feu à Prague. Un communiqué revendiquait l’attaque en réponse à ce coup répressif d’Etat.

[Repris des traductions en anglais d’insurrectionnewsworldwide.blogspot.com.au]

Note:

policejni_agenti_portrety-a0357[1] Récemment, on a appris que deux flics, « Petr » et « Robert », se sont infiltrés dans le milieu anarchiste, ce qui a par la suite déclenché l’opération répressive contre les anarchistes dénommée ‘Fénix’. Ils avaient pris part à la planification d’une attaque incendiaire contre un train militaire (qui n’avait finalement pas eu lieu).

Par ailleurs, on apprend que cette vague répressive se poursuit: lundi 29 juin, le tribunal du 6ème district a ordonné le placement en détention du compagnon I (d’origine russe). Il est accusé dans une autre affaire de répression de « l’extrémisme d’ultra-gauche ». Il a été emmené vendredi 26 juin et inculpé deux jours plus tard. Selon la police, I. aurait participé à « l’attaque » aux cocktails molotov de la maison du ministre de la défense de la République tchèque le 8 juin dernier.

Plus d’info en anglais sur antifenix.noblogs.org

[Prague, République Tchèque] Revendication de l’incendie d’une voiture de police – 15 mai 2015

pragueLe vendredi 15 mai 2015, nous avons incendié une voiture de police garée en face du poste de police de la rue Hostivařská à Prague. Cela a été le résultat d’un acte de sabotage mené par le M.A.P. Nous avons décidé de transformer notre rage en attaque directe et d’agir dans le cadre du réseau des cellules révolutionnaires.

Nous avons été longtemps tourmentés par la peur et l’indécision puis le 28 avril la percée est arrivée: la police a lancé une attaque contre le mouvement anarchiste dans le pays où nous vivons et ceci a finalement facilité notre décision d’agir. Nous pensons que d’autres prendront également des décisions de ce type.

L’incendie d’une voiture de police est peut-être seulement un petit pas en direction de ce qui doit être fait pour mettre fin au capitalisme mais cette étape ouvre de nouvelles possibilités. Auparavant, une telle démarche était inaccessible pour nous car nous étions incapables d’aller au-delà des limites de protestation – aboyant beaucoup mais ne mordant jamais nos ennemis. Mais maintenant nous avons brisé les chaînes de la moralité bourgeoise. Pour l’Etat et le capital, nous ne sommes désormais plus des charlatans inoffensifs. Nous devenons une menace parce que nous avons commencé à détruire ce qui nous détruit.

C’est juste le début, la lutte continue !

Cellule M.A.P / Réseau des Cellules Révolutionnaires

Traduit de l’anglais d’anarchist news

[République tchèque] Actualisation au sujet de l’opération de police ‘Phoenix’ – 6 mai 2015

Complément d’info de cet article

La police vient d’annoncer que les trois personnes qui ont été placées en détention provisoire sont accusées de terrorisme. Selon la loi tchèque, la peine minimale encourue pour ce délit est de 12 ans minimum et très peu de cas vont jusqu’à la peine de prison à perpétuité.

Deux autres personnes, qui sont accusées de ne pas avoir prévenu du délit de terrorisme, sont également poursuivies pour possession d’armes illégales (les flics disent avoir retrouvé un dispositif explosif à minuterie fabriqué à l’aide d’un tube en métal. L’affaire est apparemment très sérieuse. L’accusation de terrorisme donne à la police quelques pouvoir et droits supplémentaires. D’autres personnes arrêtées sont sous enquête pour « soutien au mouvement cherchant à violer les droits de l’homme et la liberté », qui est un délit utilisé en temps normal contre les mouvements haineux (racistes et d’extrême-droite). Les gens poursuivis sont accusés d’avoir planifié une attaque aux cocktails molotov contre un train transportant des voitures ‘Hyundai’. Deux d’entre eux auraient obtenu des « explosifs », deux autres auraient en fait attaqué le train et les trois derniers auraient été chargés de guetter. L’attaque aurait du avoir lieu en novembre dernier mais elle ne s’est jamais déroulée pour une raison inconnue (c’est possible qu’elle ait été simplement retardée). La police dit que tou-tes appartiennent à la « Conspiration des Cellules de Feu » et que toutes les personnes étaient sous surveillance depuis au moins septembre dernier.

6 mai 2015

**************************************************************************************************************

Prague: le squat ‘Cibulka’ attaqué et expulsé par la police – 6 mai 2015

Ce 6 mai, la police a expulsé le seul lieu squatté à Prague dans le 5ème arrondissement nommé ‘Cibulka’. Lors d’un assaut massif, 200 flics, équipés de canons à eau et même d’un hélico, ont arrêté au moins douze personnes et blessé au moins quatre autres (qui ont toutes été hospitalisées).

Il y avait environ 50 personnes dans les lieux quand la police s’est ramenée, la plupart d’entre elles étaient parties volontairement. Quatre personnes ont occupé le toit mais ont été enlevées de force par les flics et les pompiers. Ce lieu était occupé depuis près de deux ans. Les occupant-es (ou une partie) ont opté pour la collaboration et la compromission en signant rapidement un contrat avec le propriétaire des lieux (l’entreprise Autoklub) – qui avait pour but de maintenir l’occupation (sic!). 2015-05-06_Prague_Cibulkova_expulsion-n

via l’ABC et Act for freedom now