Daily Archives: 2015/12/03

[International] Nouvelles d’opposition du mois de novembre

Voici un lien vers les Nouvelles d’opposition qu’on a trouvé pour le mois de novembre, si possible agrémentées de commentaires pour celles sur lesquelles nous possédons des éléments.

Avec entre autres :

-Pas mal de choses du côté du Mexique et de l’Afrique du Sud (comme d’habitude)
-de l’agitation en prison (grève de la faim d’un anarchiste turc et du condamné à mort américain Keith Lamar, plusieurs échauffourées dans l’Alabama, une émeute en Guinée…)
-un soulèvement au Togo
-toujours des émeutes et actions contre la police (Égypte, États-Unis, Zimbabwe)
-des mouvements violents contre des grands projets (Indonésie)
-des mouvement de migrants et contre les centres de rétention (Angleterre, Calais, Turin, ,Chypre, Macédoine, Australie)
-des mouvements paysans (Colombie, Grèce, Canada)
-des attaques ciblées (contre Syriza en Grèce, l’armée en Belgique)
-une grève générale doit on a très peu parlé à Mayotte
-d’autres grèves importantes (Grèce, aéronautique au Brésil)

[Reçu par mail]

[Berlin, Allemagne] Attaque solidaire avec les migrants – 28 novembre 2015

Dans la nuit de vendredi à samedi 28 novembre 2015, nous avons attaqué avec des pierres et de la peinture les services administratifs du Sénat pour l’intégration, le travail et le social de la Oranienstraße. Cette institution est également responsable du chaos autour des LAGeSo [1], dans lequel les réfugiés deviennent les jouets des politiciens.

Il n’y a aucun intérêt du côté de l’Etat à trouver des solutions humaines au sujet des réfugiés, c’est évident. Au lieu de cela, il s’en sert en montant les réfugiés les uns contre les autres et ils sont abandonnés dans des centres d’hébergements de masse.

L’aide bénévole, à travers les dons de vêtements et de repas, est accepté avec joie par l’Etat, aussi parce que la responsabilité peut être cédée et l’Etat n’encourt pas le risque que des personnes puissent crever de manière trop officielle à cause d’une « aide insuffisante ».

Chaque prémisse d’organisation par le bas qui sort de ce cadre est pourtant étouffée dans l’oeuf. Ca devenait trop contrariant pour le sénat lorsque les luttes à l’Oranienplatz se sont rendues visibles et les revendications ont été posées autrement. Les réfugiés devraient donc tendre la main par reconnaissance ; on ne voudrait pas les voir comme des sujets qui agissent, car alors les conflits deviendraient clairs, ce qui remettraient en question la paix sociale dans ce pays.

C’est pourquoi on ne s’étonne pas du fait que prendre l’initiative en s’efforçant de s’auto-organiser nous expose immédiatement aux matraques des flics.
Nous saluons, malgré tout, toutes les sortes de tentative d’occupation et espérons que la ligne berlinoise puisse être brisée à n’importe quel moment.
D’ici là, nous soutenons dégâts matériels et attaques sur les responsables pour une réponse adéquate !

Traduit de l’allemand de linksunten.indymedia.org

NdT:

[1] Pour « Landesamt für Gesundheit und Soziales »: institution du ‘Land de Berlin’ (« région » dans le système fédéraliste allemand) ayant pour mission de fournir des services sociaux, sanitaires. Elle  dépend directement du Sénat et de son service dédié « à la santé, à la protection sociale et à celle des consommateurs ». Entre autre, elle a pour mission de trier et ficher les migrants, selon les critères étatiques de distributions de droits. Son siège est situé dans le quartier berlinois de Moabit à ‘Turmstraße 21′.