Daily Archives: 2016/10/12

[Bruxelles, Belgique] Solidarité incendiaire avec les anarchistes incarcérés à Aix-la-Chapelle

28/9 Haren
Une antenne-relais (Base, Proximus, Mobistar) a été incendiée.

Solidarité avec les anarchistes incarcérés à Aix
Liberté pour toutes et tous

[Pubié sur indymedia Bruxelles, 8. Octobre 2016]

[Besançon] La préf’ envoie ses chiens chez deux anarchistes – Solidarité face à leurs coups de pression !

Coups de pression et intimidations contre deux anarchistes du réseau de solidarité avec les sans-papiers à Besançon.

oiseauxLe sale travail du secrétaire général de la préfecture du Doubs, Jean-Philippe Setbon, a été mis au grand jour à Besançon à travers la publication de deux articles : le premier, sous le titre « Besançon : un ragoût préfectoral particulièrement écœurant  », publié sur le blog du Libertaire Bisontin et l’autre intitulé « La charité : parfait alibi de la machine à expulser » qui comporte l’encart « Une pourriture nommé Setbon » publié dans le journal « Séditions » n°8 du mois de septembre 2016.

Jeudi 6 octobre en début de matinée, les flics ont débarqué aux domiciles de deux personnes, qui s’impliquent activement dans le réseau de solidarité avec les migrants à Besançon. Après avoir fouillé leurs appartements, embarqué ordinateurs, portables, brochures et journaux, les chiens zélés de la préf’ les ont placés en garde-à-vue pour « injures et diffamation par voie de presse » à l’encontre du responsable de la préfecture Jean-Philippe Setbon. A leurs sorties de GAV dans l’après-midi, les flics leur ont notifié qu’aucune poursuite judiciaire ne sera menée à leur encontre, mais ont toutefois annoncé continuer leur enquête pour retrouver le/les auteur/s du deuxième article publié dans « Séditions ».

Continue reading

[Bruxelles, Belgique] Tumulte anarchiste au grand défilé contre l’austérité – 29 septembre 2016

7sur7.be / Jeudi 29 septembre 2016

bxl2909[…] Un groupe d’anarchistes s’est mêlé à la manifestation nationale ce jeudi à Bruxelles. Vêtus de noir, ils ont perpétré de nombreux dégâts, aux alentours de la place de Brouckère et du boulevard Anspach. Autrement dit, en dehors du parcours syndical.
Des fenêtres d’un bureau de poste ont été brisées, à l’instar de panneaux publicitaires. Les fenêtres du siège du Parti socialiste, boulevard de l’Empereur, ont été recouvertes de graffitis. Selon HLN, le groupe de casseurs serait constitué d’une centaine d’individus.

Continue reading