Tag Archives: FRONTEX assassine

[Athènes, Grèce] Attaque des bureaux d’un collaborateur scientifique de l’agence Frontex

Note de Rabble: Frontex est la police aux frontières transnationale de l’Union Européenne. Son siège est à Varsovie et elle possède des bureaux et des bases partout en Europe. Les gardes-frontières de Frontex sont déployés pour attaquer les migrants à tous les points d’entrée principaux de l’Union Européenne et sa force est maintenant en augmentation croissante puisque les Etats européens intensifient leur guerre contre les migrants. Frontex a conclu des partenariat avec un certain nombre d’universités à travers l’Europe, où les universitaires forment ses flics et développent des technologies de contrôle. Ces personnes collaborent à un régime de meurtres et d’oppression.

Communiqué de revendication de l’attaque des bureaux de K.Kollias, professeur à l’université polytechnique d’Athènes:

frontex2En 2011, les bâtards Kollias et Vassiliou ont consenti à effectuer le programme de recherche de mécanique d’électriciens à l’école de Polytechnique concernant la construction de caméras thermiques et d’avions sans pilote dans le but de les placer à la frontière, au-dessus des clôtures d’Evros en faveur de Frontex. Ils ont choisi de traiter une demande, d’effectuer et de récolter les bénéfices économiques et carriéristes que ça rapporterait, sachant qu’ils peignent avec du sang sur les mains. 

Comme d’autres équipes de chercheurs ainsi que pour le maintien de la mémoire, nous avons choisi d’attaquer le bureau du professeur Kollias en le détruisant et en jetant de la peinture à l’intérieur. Parce que des gens comme luoi ont une part sérieuse de responsabilité quant au fait de fournir la base cognitive pour l’achèvement de la construction de la clôture d’Evros.

Pour conclure, il y a eu un affichage illégal à l’intérieur de l’école de Polytechnique au sujet de l’incident et de ses suites politiques.

Des professeurs minables, des flics garde-côte, flics aux frontières, laquais de politiciens, vous respirez des odeurs de mort. Nous n’oublions pas les morts de notre classe. Rien n’est fini.

DSC02257

Traduit du grec (08/12/2015) par act for freedom now

[Berlin] Attaques en série d’agences d’emploi et incendie d’une pelleteuse de chantier – 19 juin 2015

Dans les premières heures de la matinée du 19 juin 2015, des centres d’emploi ont été attaqués dans différentes parties de Berlin: dans le quartier de Johannisthal, la porte vitrée et la façade ont été badigeonnées de peinture, de même pour la façade murale de l’agence de la Müllerstrasse à Wedding et celle de la Rudi-Dutschke-Straße à Kreuzberg, où des sacs de peinture ont été balancés sur la porte vitrée.

jobcenter

Outre le fait d’utiliser les migrants comme de la chair à patrons, le  communiqué, précise les raisons de cette attaque qui intervient la veille d’une manifestation réformiste « Europa Anders Machen » (« construisons l’Europe autrement ») concernant la politique européenne sur le travail:

« Pourquoi les ‘Job Center’? Les ‘Job Center’ sont des acteurs importants de ce système, ils sont un symbole de l’intégration forcée à la société capitaliste maximisée par le profit. Sur eux reposent le marché du travail allemand très acclamé qui est utilisé comme comparaison pour dénigrer d’autres populations considérée comme parresseuse ou superflue.

Nous n’avons aucune envie d’une Europe qui exploite, extorque, persécute, expulse et tue. […]

Dans un contexte de violence silencieuse exercée par les autorités chaque jour, nos actions ne sont qu’une goutte d’eau sur des pierres brûlantes »

Les médias à la solde du pouvoir évoque également l’incendie d’une pelleteuse au niveau de la Liebigstraße à Friedrichshain. Les flics de la protection d’Etat ont lancé une enquête.

[Reformulé de la presse allemande]

[Suisse] Actions contre FRONTEX à Berne et à Bâle – 21 et 22 mai 2015

Berne: action contre FRONTEX

Jeudi 21 mai 2015, des banderoles ont été accrochées dans la gare de Berne (« les frontières tuent »; « Combattons FRONTEX ») et des tracts ont été lancés. L’action a été faite dans le cadre de la semaine d’action contre FRONTEX, étant donné que l’agence européenne fête son 10ème anniversaire.

95111 95112 95113

Le texte du tract lancé:

« Croyez vous, que les réfugiés sont montés faire la fête sur des bâteaux avec le grand rêve de dealer de la drogue dans des parcs? »

En 2015, FRONTEX fête son 10ème anniversaire. Mais est-ce vraiment une raison de le célébrer?

FRONTEX est une agence fondée par l’Union Européenne qui s’est spécialisée dans le fait d’empêcher les régugiés de traverser les frontières extérieures de l’Europe. Cette agence dispose dun budget annuel en constante augmentation sur lequel elle peut librement disposer. Avec ce budget, elle finance entre autre la construction de clôtures de protection et la formation d’agents de sécurité pour défendre tout autour « l’Europe forteresse ».
En outre, FRONTEX a le droit de prendre des décisions de façon indépendante, comme par exemple celle de secourir ou non un bâteau rempli de réfugiés en perdition et n’est soumise à aucun contrôle.

Dans les pays d’origine, beaucoup de ces réfugiés sont destinés à la pauvreté, la faim, la guerre, les maladies, les régimes totalitaires, la corruption et les persécutions religieuses/politiques, ainsi qu’à la tolérance zéro envers les homosexuelLEs et transsexuelLEs chaque jour. Ce que FRONTEX fait est raciste au plus haut degré et enfreint plusieurs droits humains. Voulons-nous vraiment regarder sans rien faire la façon dont cette institution fête son dixième anniversaire et tire profit de la souffrance des autres?

Nous disons: « Dix années sont dix années de trop! »
Combattons FRONTEX !
Pour un monde libre sans frontières !

Traduit de l’allemand d’indymedia switzerland, 21 Mai 2015 à 17h47

******************************************************************************************************

A Bâle, une manifestation contre FRONTEX s’est tenue également vendredi 22 mai. En marge de cette marche, un groupe d’une cinquantaine d’individus masqués ont attaqué les locaux du ministère public* à coups de pierres et recouvert les murs de peinture. Les dégâts s’élèvent à plusieurs dizaines de milliers de francs. Une participante présumée à l’attaque a malheureusement  été arrêtée par les flics.

Reformulé de leur presse

NdT:

*autorité de poursuite pénale

**************************************************************************************************************************

Une affiche vue en Suisse en ce moment…

Voir l'affiche au format PDF

Voir l’affiche au format PDF

Visiter le site Aus dem Herzen der Festung

[De Leipzig à Berlin] Attaquer les responsables de l’Europe forteresse et de la machine à expulser

[Leipzig] Attaque des autorités à l’immigration

Durant les premières heures de la matinée du 24 avril 2015, nous avons attaqué les bureaux du service à l’immigration de la Prager Strasse à Leipzig en brisant près de 40 vitres* et laissé l’inscription #stopasyllaw dans le cadre de la campagne contre la modification du droit d’asile.

Pourquoi?

Les autorités de l’immigration gère la politique raciste d’intégration et d’exclusion en Allemagne. Les autorités de l’immigration établissent les notifications d’expulsion, attribuent le seuil de tolérance et infligent la détention. Ainsi, ils mettent en oeuvre la politique d’expulsion des personnes qui a été décidée par le gouvernement allemand et qui est actuellement en cours de révision.

Nous reconnaissons que de nombreux migrants peuvent avoir de sérieux problèmes par un dysfonctionnement du service des autorités de l’immigration et donc nous nous sommes limités à une action symbolique.

Nous ne refusons pas seulement la modification du droit d’asile actuelle. Nous ne voulons pas non plus nous tenir à l’ancien droit d’asile ou n’importe quel assouplissement pour des groupes de migrants particuliers. Nous ne voulons pas non plus de « l’opération de sauvetage des réfugiés » par Frontex qui a remplacé Mare Nostrum. Nous voulons qu’à la fois l’Allemagne et aussi l’union européenne disparaissent. Celui qui veut migrer doit pouvoir prendre un ferry ordinaire. Ainsi, c’est également évident qu’il n’y a aucune tragédie de réfugiés, mais seulement des effets secondaires souhaitées d’une politique d’expulsion.

no border – no nation

En savoir plus sur le projet de modification de loi :stopasyllaw.blogsport.eu

Traduit de l’allemand de linksunten, 24 avril 2015

NdT:

*Cette attaque a eu quelques échos à travers les médias du pays. Un groupe de 10 à 15 individus ont attaqué le bâtiment administratif en détruisant 40 vitres, la porte d’entrée. De la peinture a également été balancé sur la façade en plus du tag inscrit sur la façade vitrée du rez-de-chaussée. Le porte-parole de la police, Alexander Bertram, a déclaré: « L’ensemble de l’action n’a duré qu’une minute » et précisé qu’une vitre coûte 2000 euros. Ce qui fait au minimum 80.000 euros de dégâts.

bild361078_v-standardBig_zc-3ad1f7a1 bild361080_v-standardBig_zc-3ad1f7a1 bild361082_v-standardBig_zc-3ad1f7a1

**************************************************************************************************************************

Jeudi 23 avril 2015 à Berlin, une manif en solidarité avec les réfugiés et contre l’Europe forteresse (après la mort de plus de 700 réfugiés le week-end dernier dans la mer méditerranée) a réuni près de 100 personnes. Alors que le directeur des opérations de l’agence européenne à la protection des frontières FRONTEX (Klaus Rösler) se rendait à une réunion de la fondation Schwarzkopf, il a reçu en pleine gueule de la marmelade et de la peinture de la part des manifestants. Les flics, qui se sont pris des coups dans la mêlée, sont intervenus de justesse avant que les manifestants envahissent la salle dans laquelle se tenait une conférence sur le thème « Comment fonctionne la sécurité des frontières de l’Europe? ».

A gauche: "Repoussons FRONTEX - Cet homme [directeur de FRONTEX] n'est pas à secourir"

A gauche: « Repoussons FRONTEX – Cet homme [directeur de FRONTEX] n’est pas à secourir »

CDN3wI8UsAE1RRS

La crapule qui dirige les opérations meurtrières de FRONTEX aux frontières de l’Europe

[Reformulé de la presse allemande, 23/04/2015]