Daily Archives: 2014/11/22

[Bâle, Suisse] Attaquons l’OSCE – 3 au 5 décembre 2014

"les "va-t'en-guerre" veulent exiger la paix ? Attaquons l'OSCE - Manif: vendredi 5 décembre 2014 à 18h00 De Wette-Park (gare centrale de Bâle) / Journées d'action: 3-5 décembre 2014 (Soyez créatifs!)

« les « va-t’en-guerre » veulent exiger la paix ? Attaquons l’OSCE – Manif: vendredi 5 décembre 2014 à 18h00 De Wette-Park (gare centrale de Bâle) / Journées d’action: 3-5 décembre 2014 – Soyez créatifs!

Les 4 et 5 décembre de cette année, le Conseil des ministres de l’OSCE (Organisation pour la sécurité et la Coopération en Europe) se réunit à la Place de l’Exposition de Bâle. Près de 1200 délégués de 57 pays sont attendus, y compris des dizaines de ministres étrangers. Ce mégaévénement sera protégé par des forces de sécurité gigantesques: environ 1.000 membres des forces de police, des unités de garde-frontière ainsi que 5000 membres de l’armée contrôleront la «zone rouge» isolée la conférence aura lieu. Des personnes indésirables, par exemple les habitants des zones voisines, ne font pas partie de ce scénario. La mairie veut présenter Bâle comme un lieu paisible et internationale pour les puissants et les riches.

L’OSCE comme un outil pour les impérialistes

L’OSCE a travaillé dur pour se donner l’image d’une organisation de sécurité et de paix. Ceci est une tromperie délibérée. L’année de la présidence suisse de l’OSCE est sous le slogan «la création d’une communauté de sécurité pour le bénéfice de tous». Juste un bref coup d’œil à la liste des Etats de l’OSCE révèle ce quest censé être la sécurité et cette paix: les plus grand exportateurs d’armes et bellicistes du monde entier se réunissent à l’OSCE pour parler de la paix et du désarmement. L’OSCE est également engagée dans la soi-disante « lutte contre le terrorisme« . Nous pouvons voir à quoi cette « lutte » ressemble en Afghanistan, en Irak, en Syrie et la coopération militaire avec Israël.
L’OSCE est essentiellement une plate-forme et un instrument des classes dirigeantes concurrentes pour faire valoir leurs propres questions de sécurité et politiques économiques. Etant donné l’équilibre du pouvoir
mondial, il est clair que les représentants des Etats les plus riches et les plus agressifs (USA, Allemagne, France, etc.) ont le plus d’influence.

L’OSCE et le néolibéralisme

La nature de l’OSCE est révélée par exemple à travers leur engagement dans l’agence de sécurité aux frontières Frontex. Avec des systèmes de surveillance, des drônes et un contingent militaire énorme, Frontex a essayé de sceller l’Europe contre la migration indésirable (c’est-à-dire pas rentable) pendant des années. Ainsi, ils acceptent et approuvent la mort de milliers de réfugiés par an, une triste réalité qui est à peine mentionnée.

L’OSCE veut soutenir le « climat pour des investissements » des États participants. Ce faisant, ils plaident depuis pour une politique néolibérale totale dans la logique capitaliste du « climat pour les investissements » qui ne peut être uniquement stimulée par l’affaiblissement des droits du travail, par la réduction des salaires et par la privatisation. Actuellement ce sont principalement les travailleurs de l’Europe périphérique qui sont frappés par les conséquences de cette politique.

Attaquons l’OSCE !

La résistance à l’OSCE connecte la lutte contre le nettoyage local et le refoulement dans la ville de Bâle avec la lutte internationale contre la classe dirigeante et leurs projets impérialistes dont les représentants se réunissent ici une fois de plus. Mais la résistance ne peut pas s’arrêter avec l’OSCE, C’est seulement une partie de la machine à renforcer le statu quo. Afin de gagner la lutte pour un monde meilleur pour tous les peuples, il est nécessaire d’abolir le capitalisme dans sa totalité.

Abolissons le capitalisme – Pour la révolution sociale !

L’appel en anglais