Tag Archives: Australie

[Île de Manus, Australie] Révolte au centre de rétention contre le nouveau système de distribution des repas

Une émeute a éclaté dimanche 19 mars 2017 au centre de rétention de l’île de Manus en Australie. La colère a explosé lorsque les retenus faisaient la queue pour aller manger. Les geôliers ont érigé une clôture entre la cuisine et les sans-papiers, ce qui a énormément ralenti l’ensemble de la distribution des repas. Les tensions se sont très vite transformées en affrontement entre employés et migrants: des chaises, des bouteilles d’eau et du mobilier volaient en direction des agents et le réfectoire a été en partie saccagé. Après quelques minutes, les agents ont quitté le centre et les portes de la zone sont restées fermées toute la nuit. Les agents se tenaient près à intervenir devant le centre. Environ 200 migrants ont pris part à la révolte.

[Traduit de l’allemand de Ausdemherzenderfestung.noblogs.org]

[Papouasie-Nouvelle-Guinée] Révolte au centre de rétention de l’île de Manus après la mort d’un migrant

Papouasie Nouvelle-Guinée : révolte au centre de rétention

Samedi 24 décembre, une révolte a éclaté au centre de rétention de l’île de Manus après qu’un migrant soudanais de 27 ans soit mort à l’hôpital des suites d’un malaise dans le camp. Les révoltés ont pris le contrôle de deux bâtiments et chassé les gardiens.

Le migrant soudanais, qui est décédé à l’hôpital après avoir fait un malaise au centre un peu plus tôt, avait déjà attiré l’attention de nombreux retenus puisque son état de santé était mauvais depuis plusieurs mois et se dégradait. A plusieurs reprises, il avait demandé en vain à recevoir des soins médicaux.

[Traduit de la presse australienne]

[Australie] Guerre aux riches à ‘Footscray’, quartier ouest de Melbourne

Vitrines fracassées, tags insultants… plusieurs établissements de Melbourne, en Australie, ont été victimes de vandalisme. En cause : leur affiliation supposée à la “sphère hipster”. 

Une “guerre anti-hipster” : le quotidien local The Age ne mâche pas ses mots. À la lumière des multiples actes de vandalisme subis par plusieurs établissements du quartier de Footscray, une vague d’inquiétude et d’incompréhension monte chez les commerçants. Ces attaques sont en effet ostensiblement dirigées contre ceux que les agresseurs considèrent comme des “hipsters”, un terme assez flou désignant tout individu attaché aux tendances (musicales, vestimentaires, etc.) de niche.

Dernièrement, les agressions se sont multipliées : slogans insultants, menaces, portes collées à la glu, vitres brisées, entrées par effraction… parsèment la liste de ce qu’ont eu à subir quatre établissements de ce quartier populaire de l’ouest de Melbourne. La dernière date d’aujourd’hui-même, alors qu’un sac de viande pourrie a été jeté sur la vitrine d’un café. Juste avant cela, c’est le propriétaire d’un restaurant de burgers [le « 8-Bit Burger » situé sur la ‘Droop street’, Ndt] qui a vu sa vitrine cassée [16 vitres en tout, Ndt] et taguée d’un subtil : “Allez vous faire foutre, ordures de hipsters.” […]

Continue reading

[Melbourne, Australie] Révolte à la prison de Ravenhall – 30 juin et 1er juillet

Melbourne, Australie, 01.07.2015. Des centaines de prisonniers au centre de détention préventive à Ravenhall [1] se sont révoltés à la suite d’une interdiction de fumer introduite dans toutes les prisons de l’Etat de Victoria (à ‘Ravenhall’ depuis mardi, jour marquant le début de la révolte).

Les prisonniers, le visage masqué pour la plupart, ont attaqué les matons, allumé des feux, enfoncé une issue de secours, incendié des véhicules de la prison, détruit des fenêtres et du mobilier à l’aide de bâtons et pris d’assaut une salle de contrôle au cours de ce que les flics ont décrit comme l’une des plus grosses émeutes de l’histoire récente du pays. Des poubelles ont également été incendiéses à l’extérieur de la prison. Tout le personnel de la prison a été évacué (environ 200 pers.) et des escadrons de flics lourdement armés sont entrés dans la prison en déployant du gaz lacrymo avec l’espoir de mettre un terme à la révolte. L’émeute a commencé le 30 juin vers 12h20 et s’est poursuivie jusqu’au 1er juillet vers 3h00 du matin lorsque les flics sont finalement parvenus à mater la rébellion. Dans les médias de merde du pouvoir, on apprend qu’au moins cinq prisonniers ont été blessés et que trois matons souffrent de blessures légères. A la suite de l’émeute, le système entier de la prison à Victoria est maintenant complètement verrouillé et les flics ont établi un large périmètre de sécurité tout autour de la prison. Les ministres de Victoria évoquent déjà des dégâts s’élèvant à près de 10 millions de dollars au cours de ces 15 heures de révolte. Ces mesures de sécurité n’ont pas pour autant calmé la rage à l’intérieur, puisque jeudi 2 juillet vers 12h00 un feu de cellule a nécessité l’intervention des pompiers.

Feu à toutes les prisons ! Détruisons la société carcérale !

ravenhall1

Graffiti en solidarité avec les émeutiers à proximité des murs de la prison de Ravenhall

Graffiti en solidarité avec les émeutiers à proximité des murs de la prison de Ravenhall

Localisation de la prison de Ravenhall

Localisation de la prison de Ravenhall

[Reformulé de la presse et d’insurrectionnewsworldwide.blogspot.com.au]

NdT:

 [1] La prison de ‘Ravenhall’, située à environ 20 km à l’ouest de Melbourne, enferme près de 700 détenus depuis avril 2006.

[Darwin, Australie] Grèves de la faim, occupation et émeute au centre de rétention de ‘Wickham Point’

Mise-à-jour, 17/04/2015:

Mercredi 15 avril 2015, les protestations des demandeurs d’asile se poursuivent. Aux environs de 16h30, deux migrants sont montés sur les toits de la prison et une demi-heure plus tard, ce sont cinq femmes (enceintes) qui ont fait de même, tout en menaçant de brûler le centre si leurs revendications n’étaient pas entendues (entre autre contre le transfert programmé d’une femme enceinte et de son enfant dans la semaine vers la prison de l’île de Nauru). A noter que le ministre à l’immigration et à la protection des frontières a déclaré la veille qu’il n’entendait pas céder à leurs demandes et tente de nier ce deuxième jour de révolte relaté par les organisations de soutien aux migrants.

CCw0T74VIAEZOMB.jpg large

Deux détenus du centre ont dit que les troubles se sont déclenchés à la suite du transfert de deux familles avec des enfants de bas âge vers Nauru jeudi soir. Un réfugié du centre a affirmé que près de 70 retenus ont bloqué les portes d’entrée de la prison en scandant « libérez-nous ». Il a poursuivi en parlant de nombreux cas de blessures à l’encontre des réfugié-es monté-es sur le toit, infligées par les matons de Serco.

Solidarité avec les migrants en lutte ! Feu à tous les centres d’enfermement !

********************************************************************************************************

Mardi 14 avril 2015, une émeute a éclaté au centre de rétention pour demandeurs d’asile de ‘Wickham Point’* en Australie.

WickhamPointCe qui aurait déclenché la révolte serait le renvoi prévu vers l’île de Nauru de plusieurs familles originaires d’Iran et l’auto-mutilation d’une vingtaine de retenus.

Le même jour, trois demandeurs d’asile (dont une femme enceinte) ont tenté de se suicider.

Ben Pynt, soutien au demandeur d’asile, a dit que les retenus ont occupé massivement la cour pour protester contre cet énième renvoi. Au moins 100 migrants retenus auraient participé à la révolte.

« Ils craignent de nouvelles violences, les conditions de rétention, le manque d’eau et d’intimité et refusent d’être transférés à Nauru »

Durant l’émeute, les barrières, portes et poubelles ont été endommagées.
Les flics ont envoyé des agents du ‘Metropolitan Patrol Group’ équipés de chiens pour rétablir l’ordre.

Les révoltes sont récurrentes dans ce centre après l’arrêt des services médicaux et les transferts plus fréquents vers le centre de rétention de Nauru.

Dimanche 12 avril vers 19h, un retenu a grimpé sur le toit pour protester contre les conditions d’enfermement et le manque de soins médicaux. Il venait d’être transféré de Perth plus tôt dans la semaine et a été menacé d’être transféré vers Christmas Island.

Vers 22h, les cris de « liberté, liberté » étaient entendus depuis le toit.

Un rassemblement de solidarité s’est tenu devant le centre ce mercredi 15 avril.

Au cours des trois dernières semaines, 15 retenus ont tenté de mettre fin à leurs jours.
Il y a eu plus de 20 grèves de la faim depuis décembre 2014 dans les murs d’enceinte du centre de ‘Wickham Point’.

Les réfugiés retenus sont principalement originaires du Sri Lanka, d’Irak, d’Iran et d’Afghanistan. Le nombre de migrants morts en tentant de traverser par bâteau depuis les côtes indonésiennes jusqu’à l’île australienne ‘Christmas‘ a considérablement augmenté entre 2012 et 2013. La politique d’immigration de l’Etat australien est réputée pour incarcérer systématiquement chaque réfugié qui arrive sur le sol australien et de les détenir dans des conditions misérables pendant de longues périodes.

Au nom du ministère australien de l’immigration et de la protection des frontières, c’est l’entreprise SERCO qui gère et exploite 8 centres de rétention en Australie (hébergement, gestion et entretien des installations, bouffe, éducation, ainsi que du maintien de la sécurité avec des « Officers of the Commonwealth »): en plus de ceux du Territoire du Nord (Wickham Point et Northern), elle s’occupe de Christmas Island IDC** (Christmas Island), Villawood IDC (New South Wales), Maribyrnong IDC (Victoria); et Yongah Hill IDC, Perth IDC et Curtin IDC (Western Australia). De plus, le champ de collaboration de cette société avec l’Etat australien ne se limite pas aux centres de rétention: elle exploite et gère également quatre établissements alternatifs de rétention (‘Alternatif Places Of Detention‘). L’entreprise a signé un contrat de 5 ans en septembre 2009 pour collaborer avec l’Etat australien. Elle se charge aussi des ‘Immigration Residential Housing – IRH‘ («logements sécurisés de type familial pour migrants») et des ‘Immigration Transit Accommodation – ITA‘ («Hébergement sécurisé à court-terme») depuis janvier 2010.

Pour les contacter:

Heath Chapple
Managing Director
Level 1
39 Brisbane Ave
Canberra
Australian Capital Territory 2600
e-mail: information@serco-ap.com.au

[Synthèse réalisée depuis la presse australienne, 13 et 15 avril 2015]

NdT:

*Situé dans le territoire du nord à la périphérie de la capitale du territoire Darwin (à environ 50km), ce centre de rétention est l’un des plus récents et plus grands centres de rétention: il a été ouvert le 8 décembre 2011 et enferme plus 1000 demandeurs d’asile.
**Pour ‘Immigrants Detention Centre’