Daily Archives: 2015/08/03

[Berlin, Allemagne] La ‘Rigaer Straße’, zone dangereuse pour la police et tout ce qu’elle défend

Par le titre « La Rigaer Straße est dangereuse pour les policiers » publié dimanche 2 août 2015, le porte-parole de la police berlinoise ‘BZ’ nous livre sans grande surprise un article crapuleux dans lequel les émeutiers anti-police sont comparés à des gangs en guerre pour un territoire de la ville. Il ne s’agit pas pour nous de défendre un quartier, mais relayer des brèves d’attaques contre ces chiens de garde d’un monde d’oppression et de domination. C’est bien pour cela aussi que nous avons choisi de reproduire quasi intégralement l’article, qui reprend la chronologie des évènements qui se sont déroulés dans ce secteur du quartier Friedrichshain au cours des trois dernières semaines. Quelques annotations, commentaires ont été ajoutées dans le text. Les parties importantes ont été mis en couleur noire.

thumb

« La zone autour de la Rigaer Straße est devenue un endroit dangereux pour les policiers, pense un collabo de la police dénommé Gunnar Schupelius [1]

La violence pure contre la police fait partie au quotidien de Friedrichshain. Les auteurs viennent du milieu d’extrême-gauche et n’ont évidemment aucun scrupule. Ils ont délimité leur territoire autour de la Rigaer Straße. Là, ils attirent des policiers en embuscade.

Par exemple, dans la nuit de samedi 2 août. A l’angle de la Rigaer Straße et de la Liebig Straße, des incendiaires ont mis le feu. Lorsque deux policiers de patrouille arrivent, leur véhicule est pratiquement détruit sous une grêle de pierres. Des pavés sont aussi lancés depuis les toits des maisons. Par pure malchance, les deux flics étaient déjà trop loin de leur véhicule lorsque les pierres ont volé.

Trois jours plutôt, vers 1h50 mercredi, une voiture de marque ‘BMW’ a été incendiée dans la Rigaer Straße. Le feu a entièrement détruit cinq véhicules, y compris un utilitaire d’une entreprise (cf la photo). Lorsque les pompiers arrivent, ils sont attaqués par des autonomes. Une centaine de policiers anti-émeute doit protéger les pompiers. Là, le piège se referme: les policiers se font viser avec de lourdes pierres depuis les toits. Une pierre effleure la tête d’un keuf. Les policiers ne peuvent pas reconnaître leurs assaillants dans l’obscurité. Personne ne peut (heureusement) être interpellé.

Trois semaines auparavant, vendredi 10 juillet 2015, Rigaer Straße: 600 autonomes manifestent « contre la terreur policière ». Des policiers se font viser avec des pétards. L’organisateur dissout la manif avant son terme. Il n’est désormais plus responsable de tout ce qui passe d’autre. Rapidement, des containers à poubelles brûlent dans la Rigaer Straße. Des manifestants ivres saccagent. Des bouteilles fusent sur la police depuis les toits des bâtiments. La police a abitrairement arrêté des « visiteurs pacifiques et de bonne humeur » d’une « fête de rue », écrivent des manifestants sur internet.

La nuit suivante aussi, il y a de nouveau des attaques sur la police. Dimanche 12 juillet, des tas d’ordures sont entassés dans la Rigaer Straße pour ériger des barricades.

Des collaborateurs de la BSR [2] rappliquent. Une foule de personnes déterminées s’opposent à eux. La police anti-émeute doit protéger les collègues de la BSR et se fait attaquer de son côté.

Des lanceurs de pierres s’assemblent de nouveau sur les toits. La police les chasse à l’aide d’un hélicoptère.

[En bon toutou de la police, le journaflic du journal berlinois BZ poursuit son texte en versant une larme pour ces policiers « livrés à leur propre sort qui assurent la sécurité pour nous tous ».]

NdT:

108780[1] Ce journaflic d’expérience [cf. photo ci-contre], qui a un long palmarès d’articles racistes, homophobes et globalement conservateurs/réactionnaires, est notamment connu pour ses papiers dégueulasses envers les sans-papiers au moment des occupations de la rue Ohlauer ou de la Oranienplatz dans le quartier de Kreuzberg à Berlin.

Mais la haine que ce bourgeois crapuleux déverse quotidiennement contre les opprimés et les « en-dehors » a suscité une réponse en guise « d’avertissement »: dans la nuit de dimanche à lundi 17 mars 2014, sa voiture personnelle a été incendiée à Berlin

[2] Ce sont les agents municipaux chargés du nettoyage

******************************************************************************************************

Lire aussi :

[Allemagne] Eté brûlant

Quelques brèves d’agitation d’Allemagne…

Dans la nuit de dimanche à lundi 27 juillet à Henningsdorf*, des câbles longeant une ligne de trains de banlieue berlinoise (S-Bahn) ont été incendiés. Le trafic ferroviaire a été interrompu pendant plus de 7 heures. Flics et médias avaient dans un premier temps parler d’accident.

************************************************************************************************

Vendredi 24 juillet à Münich, de la peinture a été projetée contre la porte d’entrée des visites, le mur et le mirador de la gigantesque prison de Stadelheim.

********************************************************************************************************

Jeudi 16 juillet aux alentours de 2h du matin à Apolda**, cinq véhicules garés sur un parking à proximité du tribunal sont partis en fumée. Quatre d’entre eux appartenaient à la société de construction de logements ‘WGA’. Les dégâts sont chiffrés à plus de 130.000 euros.

WGA

***********************************************************************************************************

Dans la nuit du 17 juin à Berlin, des véhicules d’entreprises collabos avaient été incendiés. Tardivement, on a appris via la presse qu’une antenne-relais ‘Vodafone’, installée dans un jardin zoologique à proximité des véhicules brûlés, avait été sérieusement endommagée par les flammes.

mast01

******************************************************************************************************************

NdT:

*Banlieue nord-ouest de Berlin

**Ville située à environ 100 km au sud-ouest de Leipzig