Daily Archives: 2015/06/13

[Bruxelles] Rassemblement solidaire dimanche 14 juin à la suite de perquiz’ aux domiciles de compagnon.nes et au local de lutte contre la maxi-prison « le passage »

Perquisitions « anti-terroristes » aux domiciles de compagnon.e.s et au local de lutte contre la maxi-prison « le passage »

prisonsareforburningCe mercredi 10 juin 2015 un peu avant 6h du matin, différentes équipes de l’anti-terrorisme ont perquisitionné 4 domiciles où habitent des compagnon.e.s ainsi que le local de lutte contre la maxi-prison « le passage ». Ces perquisitions ont été effectuées dans le cadre d’une opération nommée « cavale ».

6 compagnon.e.s ont été embarqué.e.s aux bureaux de la police fédérale, puis relâché.e.s autour de 13h après avoir été auditionnées…
Auditions auxquelles personne n’avait rien à dire.

Au-delà de l’informatique et des téléphones, l’attention des flics a spécialement été portée sur tout ce qui était propagande (revues, journaux, affiches,…) qui était épluchée et souvent emmenée.

Pour ce qu’on en sait pour le moment, ces arrestations font suite à une enquête ouverte en 2013 pour « incitation à commettre des actes terroristes » et « participation à une organisation terroriste ».
Cette enquête est dirigée par le juge d’instruction De Coster.

Toujours en lutte contre la prison et le monde qui va avec.

La Lime

[Publié sur indymedia Bruxelles, 10 juin 2015]

******************************************************************************************************

Dimanche 14/6 – Rassemblement solidaire avec la lutte contre la maxi prison et tous ceux et celles qui se battent contre le pouvour

RASSEMBLEMENT SOLIDAIRE

DIMANCHE 14 JUIN A 13H
METRO CLEMENCEAU (Anderlecht)

Solidaires avec la lutte contre la maxi-prison et tous ceux et celles qui se battent contre le pouvoir

Parce que le combat contre la construction d’une maxi prison dans cette ville qui court vers toujours plus de contrôle et de répression, est une lutte auto-organisée et autonome. Elle sort du cadre légal imposé pour s’attaquer directement à ceux qui veulent la construire et à leur logique. Par la parole et l’action directe, par le sabotage et la manif sauvage, à beaucoup et à quelques uns, de jour comme de nuit.

Parce qu’on soit à l’office des étrangers, dans les bureaux de l’ONEM, à l’école, au boulot, en taule ou psychiatrisé, il est assez clair que nos vies nous sont volées et que le conflit est inévitable si nous désirons reprendre nos vies en main.

Parce que si la police antiterroriste a fait des perquisitions dans quatre maisons de compagnonnes et au Passage, point de coordination dans la lutte contre la maxi prison ce mercredi dernier, c’est pour semer la peur et freiner ces combats – mais il est hors de question que nous retournions à la maison : nous ne baisserons pas les bras.

Parce que la meilleure défense c’est l’attaque, face à la volonté du pouvoir de faire de la ville une prison à ciel ouvert, c’est en semant le trouble dans leurs moyens de nous contrôler que nous continuerons d’agir.

Parce que face aux horreurs du pouvoir, aux massacres qu’il commet, à l’exploitation sur laquelle il repose et à l’enfermement auquel il condamne toujours plus de gens, affirmons la joie de lutter librement, la fierté des idées qui s’opposent à leur monde et la solidarité entre ceux et celles qui chérissent toujours le rêve d’un monde débarrassé du pouvoir.

(PS : Journaliste ? Politicien ? Reste chez toi !)

L'affiche à choper au format PDF

L’affiche et le texte sous forme de flyer à choper au format PDF

[Publié sur indymedia Bruxelles, 12 juin 2015]

[Hanhikivi, Finlande] Sabotage sur le chantier d’une nouvelle centrale nucléaire – 8 juin 2015

Dans la nuit du lundi 8 juin 2015, une pelleteuse a été sabotée sur le chantier du nouveau réacteur nucléaire prévu de Fennovoima. Câbles, fils, etc ont été sectionnés et les fenêtres ont été brisées.

Les individus qui ont mené l’action du 8 juin représentent eux-mêmes et non une organisation ou un réseau de militant-es.

L’action a été faite en solidarité avec le camp de protestation du Cap Hanhikivi et avec les habitants qui résistent à l’expropriation forcée menée par l’Etat et les sociétés de l’énergie nucléaire.

nuclearsabotage

Extrait d’un communiqué publié en anglais sur contrainfo, 10 june 2015

[Leipzig, Allemagne] Précisions sur les émeutes de la soirée de vendredi 5 juin 2015

Mise-à-jour à partir d’un récit publié sur linksunten indymedia:

[Leipzig] Emeute dans le centre-ville

1538215055.previewComme en déduit en ce moment la presse à sensation, environ 120 personnes sont descendues dans les rues du centre de Leipzig. Cela a conduit à des attaques contre diverses installations municipales, le tribunal administratif fédéral, et en grande importance, contre les forces policières qui s’avançaient. Plusieurs porcs ont été blessés, trois de leurs véhicules détruits [1]. Justement en vue des manifestations contre-G7 en Bavière qui ont lieu en ce moment, ça montre que la contestation -qui est sérieuse – ne peut rentrer dans les règles du jeu des porcs. Il est parfaitement logique de choisir le lieu et l’heure pour une caractère antagoniste de sorte que les porcs ne puissent s’y adapter.

La proximité temporelle avec le sommet du G7 a peut-être été l’occasion de prendre la rue, mais en aucun cas la raison. Tant que l’ordre existant se basera sur l’exploitation et la concurrence, […] que les moyens de l’agitation nationaliste se consolideront à l’intérieur, il n’y aura besoin d’aucune raison pour remettre en question les conditions. Est particulièrement cynique le hurlement de consternation rouge/vert à propos d’une « violence inouïe » (Burkard Jung, SPD), de la part des mêmes personnes qui mènent politiquement une forme de société violente, par les acteurs d’une politique qui laissent se noyer des personnes dans la méditerranée aux côtes de l’Europe.

Là où sont les démagogues hypocrites comme Merbitz, qui exigent maintenant publiquement un consensus contre « la violence de gauche » quand ses collègues maltraîtent les prochaines personnes dans une cellule de détention, ou le milieu de la société allemande, attisé à travers une mobilisation raciste, incendie le prochain foyer de réfugiés (comme dernièrement à Hoyerswerda) ?

A ce stade, salutations à toutes les personnes qui expriment énergiquement leurs intransigeances envers la société de marchandises. Pas de paix avec l’Allemagne !

(1) Contrairement aux rapports de la presse, le consulat général des Etats-Unis n’a pas été attaqué, ça s’est seulement passé en lien avec les affrontements avec les porcs allemands, qui se tenaient devant pour le surveiller.

1940890813.preview

Sur la banderole est inscrit: « Troïka, G7, FRONTEX, Leipzig, Allemagne…CA NOUS FAIT CHIER ! Le révolte est à venir »

*********************************************************************************************

9-16

Une centaine de personnes aux visages masqués a pris part à une émeute dans le centre-ville de Leipzig vers 22h30 vendredi 5 juin 2015. Des barricades de pneus enflammés ont été montées dans les rues de la ville. Des bouteilles de peinture et de verre , des pétards et feux d’artifice, ainsi que des pierres et cocktails molotov ont volé sur des bâtiments et des biens de l’autorité étatique (tribunal administratif fédéral, consulat des Etats-Unis, stations de transports, au moins trois véhicules de police qui ont été mis hors-service) et sur ses hommes de main (plusieurs flics disent avoir été blessés dans des affrontements sporadiques).Un bus pour le tourisme s’est fait démolir son pare-brise. Une personne a été interpellée.

La police suppose qu’il s’agirait d’une irruption sauvage en lien avec les actions et manifs contre le sommet du G7 qui se tient dans la ville d’Elmau (Bavière) dimanche 6 et lundi 7 juin 2015.

2,w=650,c=0.bild 7-28

3,w=559,c=0.bild

[Reformulé de la presse allemande]