Daily Archives: 2015/02/23

[Besançon] Même pas peur de l’occupation policière

Mise-à-jour 23/02/2015: deux mineurs ont été interpellés samedi 21 février 2015 dans l’après-midi dans le cadre de l’enquête sur les incendies de la dernère nuit. Deux autres avaient été malheureusement attrapés par les flics lors des faits. Tous ont été mis en examen et seront déférés devant une juge d’instruction.

Besançon : nouvelle vague d’incendies nocturnes à Planoise

Police et pompiers ont été appelés à cinq reprises à intervenir suite à des incendies criminels au cours de la nuit de vendredi à samedi.

Nouvelle nuit tout feu tout flamme dans le quartier de Planoise. Après les quatre incendies, dont celui d’un bus, dans la nuit de lundi à mardi, le feu a été mis à cinq reprises au cours de la nuit de vendredi à ce samedi. Avec au total deux véhicules incendiés et un troisième endommagé, ainsi que sept containers ravagés par les flammes qui ont par ailleurs dévasté quatorze fenètres de l’école élémentaire Champagne.

besak2002

Deux mineurs interpellés

Il était 19 h 30, vendredi soir, lorsque la première alerte a été donnée suite à un incendie de container, rue Flandres-Dunkerke, dans le secteur Champagne où l’ensemble des faits se sont déroulés, face à Micropolis et à proximit de l’église Saint-François d’Assise.

À 22 h, c’est un peu plus loin, au 11, avenue d’Île-de-France que trois containers de 750 litres sont incendiés dans un local.

22 h 50 : une camionnette utilitaire s’embrase à hauteur du 3, rue de Bruxelles, le feu endommageant également un autre véhicute stationné à proximité. Dix minutes plus tard, à 23 h, deux mineurs sont interpellés par les policiers qui viennent de les surprendre à mettre le feu à autre véhicule, place Jean-Moulin. Les deux jeunes adolescents sont alors ramenés au commissariat et placés en garde-à-vue.

Ce qui n’empêche pas, à 2 h 45, d’autres incendiaires de carboniser trois containers à poubelle situés à l’arrière de l’école élémentaire Champagne dont quater vitres vont exploser sous la chaleur des flammes qui étoileront dix autres fenêtres.

Alors que les CRS patrouillaient

Les faits se sont déroulés alors que les CRS patrouillaient dans le quartier suite aux déprédations déplorées en début de semaine et au fait que des attroupements de dix à vingt personnes avaient été observées de nuit au cours de la semaine. Ce qui n’a pas été le cas cette nuit de vendredi à samedi, les auteurs ayant manifestement agi par petits groupes sporadiques.

Ce samedi matin, le maire de Besançon, Jean-Louis Fousseret, a évoqué ce nouvel épisode incendiaire à Planoise lors de la signature à l’hôtel de ville du Contrat de Ville 2015-2020. Indiquant qu’il espérait que « ceux qui ont mis le feu soient fermement sanctionnés», il a vu dans ces faits « une nouvelle illustration de la nécessité de restaurer la tranquilité publique et les valeur de la République dans ces quartiers, ce à quoi est destiné le contrat de ville que nous venons de signer, un an jour pour jour après l’adoption de la loi Lamy.»

Leur presse – l’est répugnant, 21/02/2015 à 11h40