Tag Archives: No Tav

[Rome, Italie] Sabotage solidaire contre le TAV

Rome. Nuit du 12 mai. Quatre bouteilles incendiaires ont été déposées en autant de puits [de câbles] de la ligne à haute-vitesse Rome-Milan* et se sont déclenchées avec succès.

En solidarité avec les inculpés du 15 octobre condamnés et tous les rebelles frappés par la répression de l’Etat.

Traduit d’informa-azione, 31/05/2016

* Note de Brèves du désordre : la presse a précisé que l’incendie a retardé ou annulé plusieurs trains à partir de 5h30 du matin (dont certains vers l’aéroport de Fiumicino) avnt que le traffic npormal ne reprennent vers 14h30. Il s’est produit à hauteur de la gare Prato della Signora, dans la zone Salaria, affectant 62 Frecce (TGV), 22 Italo, 14 Intercity et 70 trains régionaux de la ligne FL1 (Orte – Fara Sabina – Roma – Fiumicino Aeroporto) et inter-régionaux vers la Toscane et l’Ombrie, qui ont accusé des retards de 40 à 80 minutes. 10 ont été annulés.

[Gênes, Italie] Sabotage contre la grande vitesse et dissociation…

Gênes : encore de la fumée dans le Terzo Valico…

On apprend des médias locaux que le soir du 17 janvier 2016, des individus ont mis le feu à un engin de chantier de l’entreprise qui travaille pour le consortium Cociv sur le chantier de la ligne de train à grande vitesse Terzo Valico, à Borzoli (Gênes).
En mai 2015, à Trasta, quelqu’un avait déjà réussi à livrer aux flammes un autre engin.

La Digos fait savoir qu’elle enquête sur les anarchistes. Ca arrive, quelle intuition… oui, grâce au « conseil » des mouvements No Tav No Terzo Valico qui ont précisé avoir appris l’info dans les médias, et pris leurs distances avec l’attaque.

vvf-incendio-ruspa vvf-incendio-ruspa-1 vvf-incendio-ruspa-2

[Librement traduit de l’italien de informa-azione, Gio, 21/01/2016 – 20:02]

[Publication] No-Tav : défendre un territoire ou détruire le vieux monde ?

Depuis une vingtaine d’années, des habitants d’une vallée alpine italienne s’opposent à la construction d’une ligne ferroviaire à haute vitesse (TAV) reliant Lyon à Turin, et qui détruirait encore plus « leur » vallée. Des personnes venant de toute l’Italie et d’ailleurs ont rejoint cette lutte, essayant parfois de partir de là pour développer une opposition globale au monde qui produit des nuisances comme le TAV. C’est, du moins, ce qu’on nous raconte. Mais nous voudrions parler à cette occasion de ce qui est moins connu : les attaques de 1996-1998, celles plus récentes, les oublis ou les dissociations de la plus grosse partie du « mouvement No-TAV » par rapport à l’action directe, les délations et la tolérance dont jouissent les délateurs, ainsi que la mentalité de Parti du mouvement No-TAV. Mais c’est aussi l’occasion de discuter de la recherche de la légitimation pour se révolter dans les fameuses « masses » (comprendre : salariés comme patrons, pauvres comme riches, députés, juges et curés) qui coupe les ailes des perspectives révolutionnaires. Cela crée le sentiment sécurisant et douillet d’une « grande famille », mais nous fait souvent abandonner la nécessité d’une rupture révolutionnaire.

Cette brochure est une collaboration entre la revue anarchiste apériodique Des Ruines, qui nous offre ici son dossier « No TAV : La vallée des larmes… et des bisous » à paraitre dans son deuxième numéro. La bibliothèque anarchiste La Discordia (Paris) qui organise une discussion publique le jeudi 12 novembre 2015, à l’occasion de laquelle cette brochure est réalisée. Et Ravage Editions, éditeur de livres et brochures anarchistes, Paris, pour l’édition de cette brochure.

Lire la brochure

Lire la brochure

Lire l’introduction en ligne.

[Catalogne] Sabotage de fibre optique sur la LGV entre Perpignan et Madrid: le trafic perturbé pendant 3h – 8 octobre 2015

La ligne TGV Perpignan Barcelone Madrid paralysée pendant 3 heures

La circulation des trains à grande vitesse entre Madrid, Barcelone et Perpignan est restée paralysée plusieurs heures, jeudi matin, après une coupure de la fibre optique sur le réseau, qui a affecté 10.000 passagers, selon RENFE. La piste d’un sabotage est sérieusement envisagée.

La presse espagnole privilégie la piste du sabotage

La presse espagnole privilégie la piste du sabotage – 13 000 passagers concernés selon elle

L’interruption s’est produite vers 7H00, sur la partie de la LGV qui traverse la Catalogne, empêchant la circulation des trains à grande vitesse entre Madrid et la seconde ville du pays, Barcelone, mais également la connexion avec le réseau ferré français vers Perpignan, Montpellier, Marseille et Paris. 30 trains à grande vitesse se sont retrouvés bloqués.

Le service a été rétabli à 10H15, trois heures après l’interruption, mais il a fallu attendre encore plusieurs heures pour un retour à la normale de la circulation des trains.

Selon Adif, l’établissement public espagnol chargé de gérer le réseau ferroviaire, l’incident a été provoqué par une coupure des lignes de fibre optique sur les voies qui font fonctionner le système de signalisation.

Une porte-parole d’Adif a expliqué qu’il pouvait s’agir d’un sabotage ou d’une tentative ratée de vol de cuivre, sur les câbles de lignes de chemin de fer, très prisé des groupes de voleurs qui le revendent au marché noir.

Du temps de son boom économique, l’Espagne a beaucoup misé sur les lignes de trains à grande vitesse et a maintenu ces investissements en dépit de la sévère crise économique à partir de 2008 et des coupes budgétaires appliquées par le gouvernement.
C’est actuellement le numéro deux dans le monde, dans ce secteur, après la Chine, avec 3.100 kilomètres de lignes à haute vitesse et 3.000 autres kilomètres en projet ou en construction.

Leur presse – france 3 languedoc-roussillon, 08/10/2015

[Turin, Italie] Chiara, Claudio, Niccolo et Mattia condamnés à 3 ans et demi de taule – 17 décembre 2014

Italie : Arrestations domiciliaires pour les « NoTAV »

Une semaine après leur condamnation, Chiara, Claudio, Niccolò et Mattia sont envoyé.e.s aux arrestations domiciliaires, avec toutes les restrictions. Ils sortent de prison, donc, mais doivent rester enfermé.e.s « chez eux » et ont l’interdiction de rencontrer (et de communiquer avec) toute personne n’étant pas domiciliée dans la même maison.

Entretemps, hier, Lucio aussi a été transféré, comme Francesco et Graziano, dans la section AS2 de la prison de Ferrara.
Voici l’adresse pour leur écrire :

Francesco Sala
Graziano Mazzarelli
Lucio Alberti

c/o C.C. via dell’Arginone, 327 – 44100 Ferrara

[Traduit par non-fides le 23/12/2014 de l’italien de Macerie]

******************************************************************************************

Turin (Italie) : 3 ans et demi pour Chiara, Niccolò, Claudio et Mattia

Aujourd’hui, 17 décembre, le tribunal de Turin a condamné Chiara, Niccolò, Claudio et Mattia a 3 ans et demi de prison, pour l’attaque, revendiquée par les camarades, du chantier de Chiomonte la nuit du 13 au 14 mai 2011. Les accusation retenues sont celles de dégradation par incendie, violence sur agent de police et port d’arme de guerre (des Molotovs). L’accusation la plus lourde, celle de terrorisme (art. 270 sexies du Code Pénal, réprimant, de façon assez large, toute conduite visant à « obliger les pouvoirs publics à effectuer ou s’abstenir d’effectuer un acte quelconque ») est tombée. Une victoire, donc, pour les quatre, qui sont en prison depuis le 9 décembre 2013 et aussi pour Lucio, Francesco et Graziano, emprisonnés depuis le 11 juillet dernier avec les mêmes accusations.

Hier, comme geste de solidarité, un TGV arrivant de Paris et allant à Milan a été bloqué et tagué, à la gare de Vercelli.

Pendant la nuit du 15 au 16, un DAB a été incendié à Florence. Encore le matin du 16 décembre, deux Molotovs (qui n’ont pas explosé) ont été trouvés à côté des véhicules de l’entreprise Torinoleggi de Rivoli, qui participe aux chantiers du TAV.

Ce matin, pendant que la lecture de la sentence avait lieu, des solidaires ont bloqué l’autoroute en Val de Susa.

Entretemps, Graziano et Francesco ont été transférés dans la section HS (l’AS2) de la prison de Ferrara. Voici les adresses :

Graziano Mazzarelli
Francesco Sala
c/o C.C. via dell’Arginone, 327 – 44100 Ferrara

Lucio reste, pour l’instant, à Busto Arsizio :

Lucio Alberti
c/o C.C. via Cassano Magnago 102 – 21052 Busto Arsizio (Varese)

[Reformulé par non-fides depuis la presse italienne et depuis des sites compagnons le mercredi 17 décembre 2014.]

[Milan, Italie] Distributeurs de billets et voitures de luxe attaqués – 12 novembre 2014

Dans la nuit du mercredi 12 novembre, nous avons attaqué 5 distributeurs de billets à coups de marteau et vandalisé quelques autos de luxe (pneus crevés et vitres cassées), un tout petit geste de révolte individuelle contre un système capitaliste qui exploite et dévaste. Nous dédions cette action aux compagnons et à la compagnonne accusé-e-s de l’attaque du chantier du TAV en mai 2013*, et à tous les prisonniers anarchistes. Nous ne pouvons pas rester là à regarder tandis que nos compagnons se voient enterrés sous des années de prison, ou nous limiter à des actes symboliques qui ne provoquent aucune gêne.

La seule solidarité, c’est l’attaque !

Traduit de l’italien d’informa-azione (17/11/2014 à 20h22) par contrainfo

NdCNE:

*Chiara, Claudio, Mattia et Niccolò, incarcéré-es en préventive depuis le 9 décembre 2013, ont comparu le 14 novembre 2014 dans la salle bunker de la prison de Turin: les procureurs Rinaudo et Padalino ont demandé 9 ans et 6 mois de prison ferme après un réquisitoire de quatre heures pour les accusations: « attentat à finalité terroriste, attentat terroriste avec engins explosifs, possession et transport d’armes de guerre, dégradation par incendie, violence sur agent de police » (le tout lors d’une attaque nocturne du chantier du TAV de Chiomonte, la nuit du 13 au 14 mai 2013). La sentence sera rendue le 17 décembre prochain.