Tag Archives: Le ‘Condensateur’

[Montreuil] Apéro-discussion autour de l’affaire de l’attaque d’une voiture de flics le 18 mai 2016

Suite à l’arrestation d’un compagnon à Montreuil et à sa mise en examen dans l’affaire de la voiture de flics cramée le 18 mai 2016 au quai de Valmy, apéro dînatoire en mode auberge espagnole aux Condos, 43 rue de Stalingrad à Montreuil, jeudi 23 février à 18H.

Ces derniers jours, après que quatre salopards ont tabassé et violé Théo, on voit dans les rues la haine de la police éclater en paroles et en actes. En parallèle, mardi 7 février, les flics de la police judiciaire ont capturé un pote dans un squat à Montreuil. Ils l’ont envoyé à la prison de Fleury-Mérogis où il est en attente de son procès pour « tentative d’homicide sur personne dépositaire de l’autorité publique » et « violences et destructions en bande organisée ». Il est accusé d’avoir participé à l’attaque de la voiture de police incendiée sur le quai de Valmy l’an dernier.

Continue reading

[Montreuil, 93] Repas en solidarité avec les anarchistes arrêtés en Italie lors de l’opération « Scripta Manent »

Le 6 septembre 2016 8 compagnons-nnes anarchistes ont été arrêtés en Italie, accusés d’avoir realisé entre 2005 et 2012 plusieurs attaques contre des flics, des casernes, des dirigeants et des structures d’entreprises, des hommes d’État et le directeur d’un centre de rétention pour personnes sans papiers.

Dimanche 29 janvier 2017, à partir de 19h: repas en solidarité au Condensateur, 45 rue de Stalingrad à Montreuil (Métro Croix de Chavaux).

Super bouffe et boissons. Moment d’information sur l’opération Scripta Manent et la solidarité anarchiste.

[Publié sur indymedia nantes, mardi 24 janvier 2017]

[Montreuil] Discussion sur le procès en Espagne contre Mónica et Francisco au ‘Condensateur’ – Mercredi 24 février 2016

Sur le procès en Espagne contre Mónica et Francisco

Les compagnons chiliens Mónica Caballero et Francisco Solar passeront en procès procès devant l’Audiencia Nacional de Madrid les 8, 9 et 10 mars prochain, où ils devront affronter des réquisitions du procureur s’élevant à 44 ans de prison chacun-e. Ils sont accusés d’être membres des Groupes anarchistes coordonnés (GAC) créés en Espagne en 2012, auxquels l’Etat attribue plusieurs attaques, dont justement celle explosive contre la Basilique del Pilar du 2 octobre 2013, dont sont accusés Mónica et Francisco, et qui avait pourtant été revendiqué par le Comando Insurreccional Mateo Morral.

Continue reading