Tag Archives: La Haye

[La Haye, Pays-Bas] Distributeurs de billets démolis en solidarité avec les anarchistes accusé.e.s de braquage à Aachen

La nuit dernière, nous avons démoli neuf distributeurs de billets à La Haye (Pays-Bas) en solidarité avec les anarchistes accusé-e-s de braquages de banque à Aachen (Allemagne). Le début de leur procès est fixé au 23 janvier 2017, prendra environ 26 jours et s’échelonnera sur cinq mois.

Continue reading

[Pays-Bas] Interdiction de territoire contre des anarchistes dans un contexte de répression plus large à La Haye

zestien-aanhoudingen-bij-rellen-schilderswijkLe 3 août , plusieurs anarchistes à La Haye (Pays-Bas) et un autre en dehors de la ville ont reçu une lettre du maire ayant comme intention d’imposer une interdiction de territoire de deux mois pour le ‘Schilderswijk’, un quartier de la classe ouvrière et d’immigrés dans le centre de la ville. Le maire entend utiliser la prétendue « loi football », qui est désormais utilisée contre des militants politiques (sic) pour la première fois. Ces derniers temps, les anarchistes à La Haye ont du faire face à pas mal de répression, en grande partie venant directement du maire.

Continue reading

[La Haye, Pays-Bas] Vengeance pour Mitch Henriquez !

Dans la nuit de samedi 27 juin 2015, un concert en plein air du groupe UB40 se tenait à Zuiderpark à La Haye aux Pays-Bas, lorsque les flics ont brutalement interpellé un homme de 42 ans, Mitch Henriquez, originaire d’Ariba (une île caraÏbéenne des Pays-Bas), qui rendait visite à sa famille à La Haye. Il est mort le lendemain à l’hôpital après avoir été étouffé par les porcs à l’arrière d’un fourgon. Cet assassinat policier a tout de suite suscité une vague de rage qui s’est déchaînée contre la police: le lundi soir, des centaines de personnes sont descendues dans les rues du quartier de Schilderswijk: 200 personnes ont encerclé le commissariat du secteur (‘De Heemstraat‘) en criant « assassins, assassins!! » en direction des forces de l’ordre . Les keufs ont chargé la foule vers 21h à l’aide de chiens et de canons à eau. La foule a répliqué par des jets de pierres et tirs de feux d’artifice. Du mobilier urbain ainsi qu’un hangar de chantier ont été crâmés, des commerces et des banques ont été attaqués à coups de pavés. Les transports ont du être interrompu toute la soirée. 16 personnes ont été interpellées à l’issue de la nuit.

La colère a continué à s’exprimer les deux nuits suivantes, durant lesquelles des véhicules de police ont été défoncés; Des vitrines de plusieurs commerces et banques ainsi que leurs distributeurs de billets ont été détruits. Les émeutiers ont également attaqué le commissariat de quartier et un théatre: le mobilier a été sorti dans les rues, servant de barricades aux enragés. Les flics ont confirmé dans la presse que des flics à vélo avaient été assaillis par des émeutiers à Hobbemaplplein et que pour se dégager, ils avaient du faire usage de leur artillerie. Durant la troisième nuit d’émeute, 34 émeutiers présumés ont été interpellés, dont 11 mineurs. Un homme a été arrêté pour avoir balancé de l’essence sur des officiers, sans les blesser. Au cours de ces trois nuits d’émeutes, près de 68 personnes ont été arrêtées.

L’épicentre de la révolte est Schilderswijk, un des quartiers les plus pauvres des Pays-Bas, où 90% de la population pauvre est d’origine turque et marocaine.

Du côté du pouvoir, les ministres appellent au calme tout en adoptant une posture critique vis-à-vis des policiers concernés afin de ramener la paix sociale. Cinq policiers ont été suspendus le temps de la durée de l’enquête.

Le pouvoir a d’ores et déjà annoncé que les images vidéos seront analysées et que d’autres arrestations sont à suivre.

CI3oe_uUkAAMy43 CI4PbxXW8AA3Vvp CI4PbzoWUAAl-Fc

L'intérieur du théatre

L’intérieur du théatre

idem

idem

CI3ogBBVAAAdoQs-600x575 Weer protest bij politiebureau Schilderswijk

[Reformulé de la presse en anglais]