Tag Archives: Bibliothèque anarchiste ‘Libertad’

[Paris] Soirée hors-programme à la bibliothèque Libertad sur les grèves étudiantes de 2012 au Québec : mardi 10 janvier à 19h

Projection/discussion mardi 10 janvier 19h
sur les grèves étudiantes de 2012 au Québec

A l’occasion du passage de deux compagnonNEs du Canada, nous avons souhaité proposer une soirée supplémentaire hors programme.

Le québec a connu de février à septembre 2012 la plus longue grève étudiante de son histoire. Les étudiants et lycéens se battaient au départ contre le projet d’augmentation de 75 % des frais des scolarité. Outre la grève générale étudiante illimitée, plus d’une trentaine de manifestations nocturnes successives, des émeutes, des blocages et des sabotages se sont multipliés pendant plusieurs mois face à une répression toujours plus dure.

Continue reading

[Paris] Programme de janvier et février 2017 à la bibliothèque anarchiste Libertad

balibertad01_02JEUDI 5 janvier, 20h :
Retour sur les désordres autour de la loi travail

Comment intervenir dans des situations de conflictualité sociale ? Comment tenter de contribuer à les étendre et à les approfondir dans un sens émancipateur ? Comment y favoriser des rencontres potentiellement subversives, y créer des espaces réellement autonomes, contribuer à des initiatives suivant nos propres échéances ? Voilà quelques-unes des questions que nous nous sommes  posées au-cours des derniers mois et que nous aimerions discuter et creuser.

JEUDI 19 janvier, 20h : Avalanche
A l’occasion de la sortie du n°9 de ce bulletin de correspondance anarchiste, nous aimerions en profiter pour discuter entre lectrices/lecteurs sur les articles des deux derniers numéros dans une perspective internationaliste.

Continue reading

[Paris] Programme de décembre à la bibliothèque ‘Libertad’

JEUDI 10 décembre 2015, 20h
Urgence de s’insurger !

Depuis le massacre du 13 novembre à Paris, l’état d’urgence a été décrété sur tout le territoire jusqu’à février, et les mesures qu’il prévoit (quadrillage policier et militaire des rues et des frontières, assignations à résidence, perquisitions administratives de nuit, interdictions variées) risquent fort de se prolonger après cette date.
En cette période où la domination exhibe ses muscles pour imposer sa paix sociale, les anarchistes se retrouvent plus que jamais à la marge, pris en étau entre différents pouvoirs (Etat, religieux, fronts communs gauchistes).

Face à cette mobilisation des esprits par les discours autoritaires, il est urgent de rompre les rangs et de s’insurger en ne renonçant pas à nos rêves et à nos luttes pour la liberté. En ces temps de guerre, regarder la situation en face avec lucidité est peut-être le premier pas pour retrouver une tension offensive et autonome contre l’existant. Commençons donc par faire le point et par (re)discuter de perspectives.

JEUDI 17 décembre 2015, 20h
Brûler les frontières

La guerre intérieure et celles que les Etats mènent à l’extérieur de leur territoire ne sont pas séparées. Le nombre d’indésirables triés et enfermés a même fâcheusement tendance à augmenter ces derniers temps, qu’il s’agisse de migrants ou d’ennemis de l’intérieur. Les frontières se multiplient dans toute l’Europe avec l’érection de murs barbelés en rase campagne ou de check points aux points de passage urbains, avec le pullulement d’uniformes dans les transports ou celui de camps à l’abri des regards. Discussion sur les liens entre guerres et frontières, avec un retour sur la lutte contre la machine à expulser de 2009-2010.

flydecembre2015.inddbibliothequelibertad.noblogs.org

[Reçu par mail]

[Paris] Les discussions de septembre et d’octobre à la bibliothèque ‘Libertad’

Voici donc de nouvelles propositions de causeries, introduites par différents compagnons d’ici et d’ailleurs, où on se propose de débattre et approfondir plusieurs questions brûlantes du moment… (fly en jpeg ci-joint à faire tourner ; et en pdf sur bibliothequelibertad.noblogs.org)

La bibliothèque anarchiste Libertad, c’est toujours au 19 rue Burnouf à Paname (métro Belleville ou Colonel Fabien), avec des permanences tous les mardis de 17h à 20h.

Le programme au format texte sur le blog

Le programme au format texte sur le blog

[Reçu par mail]

[Paris] Luttes et agitation anarchiste en Uruguay – Dimanche 28 juin à 16h00 à la bibliothèque ‘Libertad’

Comme d’autres endroits d’Amérique du Sud, l’Uruguay est passé dans les années 80 d’une dictature militaire à une gestion démocratique, menée d’une main de fer depuis 2004 par un front de gauche — notamment composé d’ex-guerilleros des Tupamaros. Une des conséquences en a été l’industrialisation du pays à marche forcée au nom du « développement ». A coups de projets dévastateurs (mines, port en eau profonde, regasificateur etc…), l’Etat et le Capital tentent d’y imposer un modèle productif destiné à intensifier l’exploitation, qui vient en outre s’intégrer dans un plan de restructuration à l’échelle continentale.

Celui-ci, l’IIRSA, consiste entre autre à quadriller la région sud-américaine par tout un maillage d’infrastructures logistiques (routes, aéroports, voies navigables, chemin de fer, liaison à fibre optique, etc.) afin d’accélerer les flux de marchandises et de communications.

Le passage à la bibliothèque d’un compagnon de Montevideo, sera l’occasion d’aborder ces transformations de la domination et surtout l’hostilité qu’elles peuvent provoquer. Il sera aussi question de diverses propositions et interventions anarchistes, par l’agitation et au travers de luttes autonomes, qui cherchent à creuser ces points de conflictualité en portant l’auto-organisation pour attaquer directement l’ordre de ce monde. Dans un contexte aussi marqué par le cannibalisme social, il s’agit plus que jamais d’en finir avec toute autorité.

Dimanche 28 juin 2015, 16h

Bibliothèque anarchiste Libertad
19, rue Burnouf
75019 Paris
(M° Belleville ou Colonel Fabien)

Télécharger le fly et faire tourner (pdf)

Télécharger le fly et faire tourner (pdf)

[Paris] Deux soirées de discussion à venir à la bibliothèque ‘Libertad’ – Juin 2015

MERCREDI 3 juin 2015, 15h
Ni vérité ni justice !

La justice est à la fois une valeur et un rapport social. C’est celle des codes religieux et étatiques, et en même temps ce qui s’opposerait à l’injustice. Et qui pourrait bien être favorable à l’injustice ?

Par exemple, les réactions face à des assassinats policiers s’expriment souvent par un mélange ambigu, qui porte aussi bien la révolte sociale que des revendications de justice et donc de prison. Or, si pour nous les prisons sont à détruire parce qu’elles ne sont jamais une solution mais toujours un problème, pourquoi en serait-il autrement lorsqu’il s’agit de nos pires ennemis ?

Si l’on refuse le jeu de l’Etat avec ses notions de culpabilité et d’innocence, de peines et de réparations, comment déplacer le terrain de l’affrontement ? Quelles propositions imaginer, dans des situations comme les émeutes de novembre 2005 ou de Baltimore plus récemment, qui partent de la révolte contre certains aspects de l’existant ? Et comment y porter quelque chose de complètement différent ? Quelque chose comme un bouleversement complet des rapports sociaux, plutôt qu’une meilleure justice.

(Propositions de lecture :
* Chroniques sur les révoltes anti-police dans le Missouri et à travers les Etats-Unis (Août 2014/Mars 2015)
* La révolte incendiaire de novembre 2005 en France et l’hypothèse insurrectionnelle (2010)
* Pour régler les comptes (2000)

•••

JEUDI 18 juin 2015, 20h
Une histoire émeutière de l’Angleterre

Des luddites jusqu’aux émeutes de 2011, en passant par l’effervescence sociale des années 80 (gréve des mineurs, émeutes de Bristol, oppositions à la Poll Tax), l’histoire de l’Angleterre n’a pas été marquée que par l’avancée du capital, mais aussi par des révoltes sociales.

Discussion autour de diverses expériences et de ce qu’elles peuvent nous inspirer, aujourd’hui encore, avec un compagnon de passage.

(Propositions de lecture :
* We want to riot not to work (Brixton, 1981)
* Comme un été avec mille juillets (Manchester/Liverpool/Londres 1982)
* Nothing to lose (Bristol, 1986)
* Now war is declared, sur les émeutes anglaises d’août 2011 chez Ravages éditions, 48 p.

Sans titre-1bibliothequelibertad.noblogs.org

[Paris] Discussion autour de la solidarité internationale à partir du cas des 5E3 au Mexique – Mercredi 13 mai à la Bibliothèque Libertad

Mercredi 13 mai se déroulera à la Bibliothèque Libertad une discussion à partir de l’histoire des trois compagnonNEs arrêtéEs à Mexico le 5 janvier 2014, suite à une attaque incendiaire contre le Ministère des transports et de la communication et contre un concessionnaire Nissan. Après plusieurs procès, Amélie, Carlos et Fallon sont sortis de prison en mars 2015 pour accomplir le reste de leur condamnation (deux ans et demi) en liberté surveillée.

Lors de leur incarcération, tous trois ont toujours maintenu de manière vivante la question de la solidarité révolutionnaire, ne faisant pas de compromis sur leurs idées au nom de l’urgence ou de la convenance, mais conservant au premier plan le désir de continuer à lutter en prison.

A partir des perspectives et des difficultés qu’elles/il ont rencontrées dans ce contexte particulier, nous avons souhaité saisir l’occasion pour relancer une discussion qui touche toutes celles et ceux qui affrontent les coups répressifs de l’Etat : comment continuer à lutter lors de ces moments de répression, aussi bien dedans que dehors ?

Cette soirée débutera par l’intervention d’une anarchiste qui a pu visiter les trois compagnonNEs lors de leur période de détention au Mexique ainsi que de discuter et d’analyser ces questions avec eux.

Mercredi 13 mai 2015, 19h30 Bibliothèque anarchiste Libertad 19 rue Burnouf Paris-19e (M° Belleville ou Colonel Fabien)

bibli.indd

Reçu par mail, 27 avril 2015