Tag Archives: dégageons les contrôleurs !

[Partout] Les contrôleurs ne sortent pas toujours indemnes de leur sale travail…

Agression d’un contrôleur SNCF dans le Tarn-et-Garonne : perturbations sur le rail en Midi-Pyrénées

Les contrôleurs SNCF ont cessé le travail ce vendredi en Midi-Pyrénées après l’agression d’un de leurs collègues à Castelsarrasin (82). Le trafic SNCF est perturbé dans toute la région.

Un contrôleur SNCF a été agressé par un voyageur ce vendredi matin dans un train reliant Toulouse (31) à Agen (47). L’agression verbale et physique s’est passée à hauteur de Castelsarrasin en Tarn-et-Garonne au moment où le contrôleur demandait son billet à un des passagers.
Réagissant à cette agression, les contrôleurs de la région Midi-Pyrénées ont aussitôt exercé leur droit de retrait (arrêt de travail temporaire) provoquant du coup de grosses perturbations sur le  trafic des trains notamment du côté de trains express régionaux. Syndicats et direction de la SNCF se sont réunis ce vendredi après-midi pour évoquer cette agression et le droit de retrait. Le trafic reprend progressivement ce vendredi soir.

Leur presse – fr3 midi-pyrénées, 04/12/2015

*************************************************************************

Lyon 2e : un SDF agresse des contrôleurs TCL avec un manche à balai

Un individu de 39 ans a été interpellé pour avoir frappé des contrôleurs TCL avec un manche à balai dans la station Ampère du 2e arrondissement. Il comparaît devant le parquet ce vendredi.

Ce mercredi après-midi, peu après 16h, une personne sans domicile fixe a été interpellée par la police municipale dans la station de métro Ampère (Lyon 2e).

L’individu, âgé de 39 ans, avait peu auparavant violenté des contrôleurs TCL en les frappant avec un manche à balai. Il est présenté au parquet ce vendredi pour violences volontaires aggravées.

L’homme faisait par ailleurs l’objet d’une interdiction de présence dans le 2e arrondissement, dans les rames et locaux du métro.

Leur presse – lyon capitale, 27/11/2015

***********************************************************************************

Firminy (Loire) : elle agresse des contrôleurs de la Stas

Lundi, vers 15 h 30, sur ligne 1 de la Stas, qui relie Firminy à Saint-Étienne, une femme de 37 ans s’en est prise aux contrôleurs de la société de transport.

Tout est parti d’une absence de titre de transport pour laquelle la trentenaire allait recevoir un timbre amende.

Ne l’entendant pas de cette oreille, elle a tenté de porter plusieurs coups à l’un des contrôleurs sans y parvenir. Elle a été difficilement maîtrisée avant l’arrivée des forces de l’ordre. Elle a fait l’objet d’un examen médical au centre hospitalier Le Corbusier, avant d’être mise en garde à vue au commissariat appelou. Elle risque une convocation devant la justice d’autant plus que l’un des contrôleurs a déposé plainte.

Leur presse – leprogrès.fr, 24/11/2015

[Autriche] Dégageons les contrôleurs !

wienlinienTandis que les prix des transports publics augmentent continuellement depuis des années et que les amendes pour « fraude » atteignent des sommes incommensurables (100 euros actuellement, une augmentation à 150 euros en discussion), se pose pour nous la question des transports gratuits, où tout cela va nous amener et comment nous pouvons nous opposer à ces changements.

Nous estimons connu le fait que nous n’acceptons pas les « conditions générales de transports » des lignes viennoises. Personne ne devrait avoir à payer pour quoi que ce soit, et certainement pas pour des besoins de base tels que les déplacements quotidiens. Toutefois, nous ne faisons également aucune revendication pour quoi que ce soit, par exemple celle selon laquelle les transports publics devraient être gratuits pour tout le monde – nous mettons tout simplement en pratique cette réflexion nous-mêmes, car nous n’établissons aucun dialogue avec ceux qui veulent nous opprimer et nous ne mendions pas l’autorisation. Nous préférons lutter et agir pour nous-mêmes.

Le problème : l’isolement

A quasiment chaque contrôle que j’ai subi au cours des dernières années, aucune des personnes présentes ne s’est interférée et n’a passé ses nerfs sur les contrôleurs. Il semble que c’est plutôt rare qu’un sale tour soit joué à ses trous du cul et que quelques-uns ou certains puissent se tirer d’affaire. Toutefois, l’expérience montre que la plupart des contrôleurs réagissent de manière très stressée lorsqu’on les attaque verbalement et/ou physiquement…
Il paraît aussi qu’il y a déjà eu des situations dans lesquelles des rames entières de métro s’étaient révoltées contre le contrôle et que les contrôleurs avaient été contraints de quitter le train par l’arrière. A mon avis, ces gens devraient de toute façon recevoir une raclée aussi souvent que possible.

Faites seulement attention sur le fait que la plupart des trains et quais de gare sont désormais sous surveillance-vidéo – un bonnet tiré sur le visage ou une écharpe en hiver suffisent souvent pour se rendre méconnaissable devant les caméras. Intervenons contre les contrôles des flics, des vigiles de sécurité et des contrôleurs de tickets ! Ne laissons pas nos potes tout seul-es !

Une conséquence possible : la prison

Lorsqu’il n’est pas possible de partir ou d’échapper à un contrôle, ça signifie qu’en général une amende de 100 euros doit être payée – dans les trois jours qui suivent. Ca devrait aussi être compréhensible le fait que beaucoup d’entre nous n’aient pas sous la main cette grosse somme en si peu de temps. Si elle ne peut pas être payée, les bureaux au service de recouvrement des lignes de Vienne et huissiers se mettent à tes trousses, ce qui premièrement te cause des frais supplémentaires et deuxièmement est extrêmement ennuyeux. Souvent, l’huissier vient directement chez toi et tente de saisir des « objets de valeur ». La dernière conséquence de ce fiasco total est néanmoins la « peine de privation de liberté de substitution en cas de non-recouvrement de l’amende ». Bref : pas de blé ? La taule !

Je m’interroge sur ce qu’est un monde dans lequel les gens sont emprisonnés parce qu’ils ont utilisé des transports publics de toute façon disponibles sans payer ? Est-ce un environnement vivable ? Sûrement pas ! Je n’aimerais pas vivre dans une société qui produit une telle misère et où la majorité regarde sans rien dire ou tout le monde fait la fête en continue.

Qu’est-ce que ce serait si… nous arrêterions d’endurer tout ça plus longtemps et que nous ferions la misère à ces trous du cul à chaque contrôle ? Veillons ensemble avec d’autres personnes à ce que personne ne soit contrôlé, que personne reçoive d’amende et que ceux qui demandent tickets et pass’ aient une mauvaise surprise.

Sabotage des machines à tickets !
Des claques dans la tronche des contrôleurs !

Traduit de l’allemand du journal anarchiste de Vienne ‘Unruhenherd’ (septembre 2015)