Daily Archives: 2016/04/22

[Hambourg, Allemagne] Contre la ville des riches / Chronique d’actions directes contre l’embourgeoisement (mars-avril 2016)

Comme ça n’a pas échappé aux utilisateurs de l’espace vert et aux médias, il y a eu en mars deux nouvelles actions contre l’hôtel de luxe 4 étoiles à ‘Schanzenpark’. Maintenant, presque l’ensemble du bâtiment du restaurant présente de gros dégâts. La phase de construction se révélait déjà difficile pour les investisseurs et les futurs gérants. L’ensemble du projet de construction a été accompagné de résistance variée et a pu seulement être imposé par la présence continue de la police et la répression en masse. Après l’ouverture tenue secrète il y a neuf ans, l’objet de prestige indésiré n’est toujours pas laissé en paix.

Des attaques avec de l’huile de vidange et facultativement des bris de vitres ont lieu constamment. Actuellement, une énième commercialisation de ‘Schanzenviertel’ est de nouveau en suspens. Loués depuis 25 ans à des « Initiativen » [comités de défense citoyens, NdT], à des associations, à des institutions sociales, culturelles et de formations politiques, les bails d’une grosse partie des locataires de ‘Schanzenhof’ ont été résiliés après une forte hausse des loyers prévue pour le 31 mars 2016. […]

Comme cela était déjà mentionné, des actes de résistance multiples se manifestent depuis des mois. Pour exemple, les frères Schommartz ont reçu de la visite inattendue dans leur bureau (Harvestehuder Weg 92 in 20149 Hamburg). Même sort pour un bourgeois qui vient d’arriver et qui exploite déjà plusieurs hôtels à ‘Schanzenviertel’, à ‘Sankt-Pauli’ et à ‘Eimsbüttel’. Une grande partie des habitants du quartier de Schanzen se positionne contre une énième réévaluation du quartier et exige à l’avenir une utilisation non commerciale. […]

[Traduit partiellement de linksunten indymedia]

Lundi 28 mars, une barricade a été érigée à l’angle de la ‘Schanzenstraße’ et de la ‘Susannenstraße’. La rue a été bloquée avec des grilles de chantier et des containers à poubelles. D’un pont une banderole a été suspendue et des tracts ont également été lancés. Les vitres de quelques magasins ont été endommagées et des slogans disant « Contre la ville des riches » tagués dessus.

174094 174095 174048 174049 174050 174052 174053 174054

Une bonne partie de lieux culturels et d’espaces non marchands (comme le centre d’aide pour toxicomanes ‘Palette’) ont été expulsés par la société immobilière des frères ‘Max und Moritz Schommartz’, puisque celle-ci a fortement augmenté le prix des loyers.

« Nous trouvons l’embourgeoisement du quartier toujours plus merdique et voulons dégoûter les investisseurs en exploration ».

« Une grave nuit de vandalisme à Hambourg comme il n’y en a pas eu depuis bien longtemps ! », titre la ‘Bild-Zeitung’. Dans la nuit du 10 au 11 avril, 42 voitures ont été taguées de symboles anarchiste et communiste. Dans le ‘Stadtpark’, une voiture de luxe de marque ‘Mercedes’ a même été livrée aux flammes. Deux autres véhicules (une ‘Volvo’ et une ‘BMW’) ont aussi été incendiés. Une quatrième voiture aurait été endommagée par incendie. Les faits ont été découverts au petit matin dans les secteurs de la ‘Sierichstraße’, à proximité de la place du marché ‘Winterhuder’, de la ‘Ohlsdorfer Straße’, de la ‘Himmelstraße’ et de la ‘Bebel-allee’. Tous les véhicules visés par des tags anarchistes et communistes sont des marques de bagnoles de luxe (Audi, BMW, Mercedes et Porsche). Des insultes envers les « gros porcs » de bourgeois ont aussi été inscrites sur les voitures. Les flics ont procédé à des prélèvement sur les lieux des dégradations et mènent l’enquête, mais ils n’ont aucune piste sérieuse à l’heure actuelle.

175466 175468 175582 175583